- D'où viens-tu Charlie ?
http://blogs.mediapart.fr/edition/bookclub/article/140115/d-ou-viens-tu-charlie

Le texte de Marie-Eve Thérenty et Guillaume Pinson porte surtout sur le XIXe [Une allusion est faite à Médias 19, une structure qui fédère les chercheurs qui étudient la culture médiatique au 19e siècle et en tout premier lieu au journalisme] - http://www.medias19.org/
A la liste des journaux numérisés, http://www.medias19.org/index.php?id=10576
ajouter 89 numéros du Charivari : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34452332k/date
et 24 ans de La caricature (1881-1904) : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32737409c/date

La presse est étroitement surveillée sous l’Empire et sous la Restauration.
Louis-Philippe autorise en retour la complète liberté de la presse... La Caricature et Le Charivari en profitent... Honoré Daumier, Gavarni, Traviès, Cham, ces caricaturistes ont un public connivent qui partage une culture de l’humour commune construite pendant des annéee (Mais) en septembre 1832, un rédacteur du journal La Caricature fait un bilan sur un an : 23 procès, 7000 francs de frais et d’amende, treize mois de prison effective pour le directeur de la rédaction, Charles Philipon.... Après l’attentat de Fieschi en 1835, la caricature politique va être muselée  et les dessinateurs se reconvertir dans la caricature sociale.

Napoléon III réprime beaucoup sous l’Empire autoritaire cf La Lune et les portraits-charges dessinés par André Gil.
Après la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881, l’image peut se développer sans contrainte et sans censure... En quelques années, toute une nouvelle génération de caricaturistes de grand talent émerge avec Forain, Willette, Léandre, Steinlen, Hermann-Paul, Ibels, Albert Guillaume.


L’Assiette au beurre sort son premier numéro le 1er avril 1901 et apporte une vision corrosive de l’actualité. Antimilitariste « elle mène aussi par la caricature contre l’Eglise catholique, un combat violent, sans nuances et sans tact »
Virulent, oui
revoir le clergé : http://www.assietteaubeurre.org/cra/crabis_jpg/cra_p8_9_q40.jpg
et l’armée : http://www.assietteaubeurre.org/dressage/dress_p6.htm
Mais les adversaires (les ennemis ?) de la République font-ils l’économie de la violence et de la mauvaise foi ?
voir : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b90170816
et et en 1906 : http://clioweb.free.fr/dossiers/1905/evron.jpg


- Liberté de conscience et respect de la laïcité, Jean-Paul Scot, L'Humanité 09.01.2015
http://www.humanite.fr/liberte-de-conscience-et-respect-de-la-laicite-562193

Le dernier supplicié pour blasphème fut en 1766 le jeune chevalier de La Barre. La Révolution a supprimé ce délit. La Restauration l’a rétabli en 1815, la Monarchie de Juillet y a mis fin. En République laïque et démocratique, le blasphème n’existe pas.

« Ce sont les religions qui interdisent le blasphème car elles prétendent avoir le monopole de la vérité et du sacré. Ce sont elles qui diabolisent ce que les croyants d’autres religions ou les incroyants considèrent comme de simples moqueries irrévérencieuses ou des critiques intellectuelles »..

« Il ne faut pas confondre tolérance et laïcité. La tolérance est une concession du Prince... En proclamant la liberté de conscience et l’égalité des droits entre tous les hommes, l’Assemblée constituante a jeté les bases de .. la laïcité, que la loi de séparation des Églises et de l’État a consacrée en 1905 (La République reconnaît la liberté de conscience) ».


- Suspects, vous avez dit suspect, JC Martin
http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-clement-martin/140115/suspects-vous-avez-dit-suspects


Et des éléments de controverse :

- Schlomo Sand : « Je ne suis pas Charlie », 13.01.2015
http://www.ujfp.org/spip.php?article3768
« il faut être un assassin cruel et pervers pour tuer de sang-froid des personnes innocentes et désarmées, mais il faut être hypocrite ou stupide pour fermer les yeux sur les données dans lesquelles s’inscrit cette tragédie ».

- Charlie à tout prix ? Frédéric Lordon, blog Monde diplo
Texte est tiré d’une intervention à la soirée « La dissidence, pas le silence ! », organisée par le journal Fakir à la Bourse du travail à Paris le 12 janvier 2015 - http://blog.mondediplo.net/2015-01-13-Charlie-a-tout-prix

- En lisant l'ami Lordon...
Réponse de Daniel Schneidermann à Frédéric Lordon, Arrêt sur images 14.01.2015 :
http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=18421

.