Le massacre d'Oradour
Témoignages, révélations, suites judiciaires
Maison Heinrich Heine, Paris, 10.12.2014

avec Michel Baury, auteur de Pourquoi Oradour-sur-Glane (Éd. Ouest-France, 2014),
Robert Hebras, survivant du massacre, qui a publié avec Laurent Borderie Avant que ma voix ne s’éteigne (Éd. Elytel, 2014),
Régis Le Sommier, dir-adj de Paris Match, auteur de Les Mystères d’Oradour (Éd. Michel Lafon, 2014),
Stefan Martens, dir-adj de l’Institut historique allemand,
animé par Henri Ménudier, professeur hon., Paris 3

Le 10 juin 1944, des Waffen SS massacrent 642 habitants, pillent et incendient le bourg, près de Limoges. Fusillé dans une grange, Robert Hébras, 18 ans, réussit à se sauver, sa mère et ses deux sœurs sont brûlées dans l’église. Les recherches historiques récentes permettent de mieux connaître les raisons du choix d’Oradour par la Waffen SS, rendant caduques certaines thèses négationnistes.

une synthèse par Nicole Mullier pour le site web du Cercle d'étude :
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article402

.