- Le centenaire à l'école - B. Girard, blog Rue 89
Dans sa déclinaison scolaire, empêtrée dans des injonctions administratives insistantes, cette opération mémorielle à grand spectacle n’a guère à voir avec l’histoire.
http://blogs.rue89.nouvelobs.com/journal.histoire/2014/10/05/1914-1918-lecole-ce-nest-plus-de-lhistoire-233593


Bernard Girard commente un entretien du Monde avec Laurent Wirth et une cérémonie en souvenir de la bataille de la Marne.
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/09/16/amener-les-eleves-a-retrouver-la-grande-guerre_4488388_3224.html

Laurent Wirth met l'accent sur les thèses de Péronne : retrouver la guerre (perdue ?), jouer sur l'émotion pour « se mettre dans la peau d'un soldat » (l'expérience combattante). Dans cette logique, les soldats ont souffert et beaucoup sont morts. Ils ont été brutalisés, mais ils ont librement consenti.
Une autre histoire s'intéresserait plutôt aux rapports sociaux et politiques, à la réalité de la domination, aux responsabilités des militaires et des politiques, en un mot aux pourquois autant qu'au comment.

Alors, le centenaire, une volonté de légitimer le chauvinisme et « tous les déréglements qui ont conduit au carnage » ?  Jouer « la mise en scène morbide d'un passé manipulé », ou enseigner l'histoire ?



14-libertaire

Le Monde libertaire, la revue de la Fédération anarchiste publie un hors série :
- avec un dossier Morts par la France
- un portfolio de Jacques Tardi : Putain de guerre.
http://www.monde-libertaire.fr/