30 septembre 2014

La fin de l'école ?

 

fin-ecole

François Durpaire, Béatrice Mabilon-Bonfils, La fin de l'école. L'ère du savoir-relation, PUF 2014
http://www.puf.com/Autres_Collections:La_fin_de_l%27%C3%89cole


Entretien avec Le Café pédagogique 01.09.2014
L'école a-t-elle encore une raison d'être ? La grande table, France-Culture 02.09.2014

Pour les auteurs, la globalisation et le numérique interrogent la raison d’être de l’école. Elle n’a plus le monopole du savoir, elle est concurrencée par les médias (l’école parallèle), par l’offre commerciale parascolaire… Des familles refusent la scolarisation, et pour les lycéens, le lycée n’est en premier pour aucun rôle, y compris la socialisation.

Dire la fin de l'Ecole, 43 ans après Ivan Illich (Deschooling Society, Une société sans école (1971), c’est à nouveau questionner les finalités. En France, l’école a été développée pour créer une nation et réduire les inégalités. Elle echoue dans ces deux domaines.

« L'Ecole doit se remettre en cause et trouver son sens dans une pluralité d'éducation ». Elle doit enseigner à discerner, détecter le vrai, mettre en relation. « L'Ecole [doit être] un lieu de ralentissement du temps face à la machine ».
« Pourquoi ne pas imaginer des écoles sans murs ni chaises, où la mobilité est telle qu’on pourrait connecter deux classes en visioconférence autour d’un projet commun ? Un tel modèle répondrait à l’aspect souhaitable de la mondialisation en ce qu’elle contient de partage, d’exploration culturelle et de découverte de l’autre » (Le Monde 25.08.2014).


Béatrice Mabilon-Bonfils dirige le labo EMA (Ecole, Mutations, Apprentissages)
http://www.u-cergy.fr/fr/laboratoires/ema/presentation-de-l-equipe.html
http://www.u-cergy.fr/fr/laboratoires/ema/seminaires/programme-2013-2014.html
http://www.huffingtonpost.fr/beatrice-mabilonbonfils/


En 2008, BMB a publié, avec Laurent Saadoun, L'école en crise
http://institut.fsu.fr/L-ecole-en-crise.html
Positiver l'école Le Monde, 04.09.2012
http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/09/04/evaluons-aussi-la-reussite_1755416_3232.html

En septembre 2014 comme en juillet 2012, les propositions de Mme Mabillon-Bonfils suscitent des commentaires peu amènes sur le forum Neoprofs. http://www.neoprofs.org/search?search_keywords=bonfils

.

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


29 septembre 2014

Les faussaires de l'histoire

 

Les faussaires de l'histoire, un documentaire de Michaël Prazan, co-écrit par Valérie Igounet (Talweg productions 2014).

« Grâce à l’expertise de personnalités et d’historiens, d’archives souvent inédites, ce film revient sur l’histoire d’une escroquerie intellectuelle et antisémite qui, d’un trait de plume, efface les six millions de morts du génocide des Juifs pendant la 2 GM ».

« Il évoque son apparition dans l’immédiat après-guerre chez les nostalgiques du nazisme et de la collaboration (cf. Bardèche). Dans les années 1970, Faurisson piège les médias (Le Monde, Europe 1) et se présente comme un porte-voix de l'internationale négationniste. Les faussaires reçoivent le soutien d'une extrême-gauche « antisioniste », avant de submerger l'Iran et le monde arabo-musulman (cf l'écho de Garaudy ou de Dieudonné) ».

« Le film décortique pour mieux le comprendre et le conjurer le discours de haine qui se dissimule derrière les masques de l’historicité et du militantisme politique. Alors que disparaissent aujourd’hui les derniers rescapés du plus grand génocide du XXe siècle, ce film est aussi un cri d’alarme devant les offensives que continuent de mener, sur plusieurs continents, les faussaires de l’histoire ».

Ce film est est visible quelques jours à l'adresse :
http://pluzz.francetv.fr/videos/les_faussaires_de_l_histoire_,109713046.html


Publications de Valérie Igounet
Histoire du négationnisme en France 2000
Robert Faurisson. Portrait d'un négationniste, 2012
Le Front national de 1972 à nos jours. Le parti, les hommes, les idées, 2014
http://fr.wikipedia.org/wiki/Valérie_Igounet

Pierre Vidal-Naquet, un adversaire déterminé des faussaires :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Vidal-Naquet#Militant_contre_le_négationnisme


.

 

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Images, le festival de Vevey

 

- Vevey, l'anti-musée - Le Monde culture et idées, 27.09.2014
http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/09/25/vevey-l-anti-musee_4494617_3246.html

Images, le Festival des arts visuels de Vevey. Des photographies à découvrir sur un mur d'escalade, flottant sur le lac, recouvrant une façade : le Festival Images, en Suisse, est une performance géante

Nommé en 2004, Stefano Stoll oriente alors le festival de photo vers le plein air. "Il ambitionne de séduire le public local, ce qui est jouable, mais aussi de convaincre les passionnés de l'art en Europe, ce qui est plus périlleux".
"Autre écueil, contre lequel Stefano Stoll a fréquemment été mis en garde : " Jamais les photographes ne joueront le jeu. Ils veulent un musée et du champagne au vernissage. " La rue, c'est la pluie, un éclairage aléatoire, des badauds qui passent sans regarder, un risque de vandalisme. Et pourtant, tous ont dit oui".


vevey2014

Images, le Festival des arts visuels de Vevey
http://www.images.ch/2014/fr

Posté par clioweb à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 septembre 2014

Google et FB : ce qui résiste

 

O Ertzscheid, Le moteur et le social. Ce qui résiste. Affordance.info 27.09.2014 @affordanceinfo
La mort annoncée de Google + ?
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2014/09/le-moteur-et-le-social-ce-qui-resiste-.html

Google ne pourra jamais être un media social. FB jamais un moteur.
Google classe et chasse le bruit, FB l'entretient pour nourrir et monétiser la conversation.
Ce qui résiste à FB, c'est la part documentaire de l'activité humaine
Ce qui résiste à Google, la part humaine de l'activité documentaire


sur le sujet, Cardon Dominique, « Dans l'esprit du PageRank » Une enquête sur l'algorithme de Google, Réseaux 2013/1 n° 177. pdf disponible sur le web :
http://ecole-ident-num.sciencesconf.org/conference/ecole-ident-num/pages/Cardon_Dans_l_esprit_du_PageRank.pdf
http://www.cairn.info/revue-reseaux-2013-1-page-63.htm (payant)
http://www.territoiresweb.com/dominique-cardon-classification-web-google-facebook/


.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

27 septembre 2014

FSA & OWI : 170 000 US photos

 

Photogrammar is a web-based platform for organizing, searching, and visualizing the 170,000 photographs from 1935 to 1945 created by the United States Farm Security Administration and Office of War Information (FSA-OWI)
The Collection is housed at the Library of Congress
http://photogrammar.yale.edu/


Un exemple, à partir du très célèbre Migrant Mother :

dlange-pg

quelques-unes des photos de Dorothea Lange en mars et avril 1936


dlange-map


- localisation des photos de Dorothea Lange en 1936 (sous réserves)
http://photogrammar.yale.edu/map/

.

Posté par clioweb à 21:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


La formation des maîtres à la dérive ?

 

La formation des maîtres à la dérive ?
Libération publie une tribune rédigée par Philippe Berthuit, Anne-Marie Chartier, Benoit Falaize, Philippe Joutard, Philippe Meirieu http://www.liberation.fr/societe/2014/09/25/la-formation-des-maitres-a-la-derive_1108421

 « Ensemble, nous avons milité sans relâche pour une formation exigeante des maîtres qui associe tous les acteurs de l’Education nationale et n’oppose pas artificiellement les «contenus» et la «pédagogie». Ensemble, nous avons vécu, ces dernières années, des coups de boutoir institutionnels qui ont déstabilisé un édifice, qui était, certes, perfectible, mais qui, ressemble de plus en plus à un champ de ruines.

A l’heure où Najat Vallaud-Belkacem entre en fonction et où sont réaffirmées la priorité au primaire et la lutte contre les inégalités, nous sommes préoccupés par la situation ubuesque de la formation des enseignants du premier degré.

A la fin du quinquennat de Nicolas Sarkozy, nous pensions qu’en vidant les IUFM de toute substance, son gouvernement porterait la responsabilité de la disparition de la formation des maîtres. C’est pourquoi la Refondation, voulue par Vincent Peillon, a été porteuse d’espoir. Malheureusement, la création des écoles supérieures du professorat et de l’éducation (Espe) déçoit tous les acteurs. Elle risque même, à nos yeux, de compromettre l’avenir de notre école primaire, pourtant au cœur de notre République. Car il faut une école primaire forte, cohérente, dotée d’un projet culturel bien identifié, avec des maîtres formés et déterminés, sachant faire de leur polyvalence un moyen efficace de préparer leurs élèves, loin des inégalités sociales, à la complexité croissante du monde du XXIe siècle.

Or, que se passe-t-il ? Nous assistons à une séparation radicale entre, d’une part, les tâches d’enseignement - qui relèvent des universités - et, d’autre part, les tâches de recrutement, de mise en stage, d’évaluation et de gestion des personnels, qui relèvent, elles, des rectorats. La juxtaposition est devenue la règle : on ne «forme» plus nos «instituteurs» ; on les «enseigne», d’un côté, et on les «manage» de l’autre. Ce n’est pas seulement la désorganisation qui en découle qui est grave, c’est le «projet d’enseigner en primaire» lui-même qui s’est perdu en route. Comment espérer nourrir ce projet, lui donner un avenir, si l’on ne ressaisit pas dans une perspective nationale claire, incarnée au quotidien pour chaque futur maître, les morceaux d’un puzzle qui ne laissent apparaître aucun projet ?

Puzzle quand les formateurs, issus des premier et second degrés ou de l’enseignement supérieur, ne travaillent plus ensemble au service des étudiants et des stagiaires. Puzzle quand ils sont coupés des inspecteurs de circonscription et conseillers pédagogiques. Puzzle quand les cours ne sont affectés qu’en fonction des obligations de service des formateurs. Puzzle quand rien ni personne ne peut faire le lien entre les différents moments d’une même formation. Puzzle quand ceux qui préparent les concours ignorent les exigences des jurys de ces mêmes concours. Ainsi, dans ce puzzle, la réflexion sur le sens n’est nulle part. Les étudiants ne sont pas dupes : les plus débrouillards s’en accommodent tant bien que mal ; les plus motivés s’en désespèrent ; les plus en difficulté se découragent. Nul ne s’en soucie : la machine tourne, les obligations de service sont bien effectuées et il y aura, au final, «un professeur devant chaque classe». Mais les effets sur les élèves ne tarderont pas à se faire sentir. Car, nous le savons depuis longtemps : les personnes en formation ne font jamais, ensuite, ce qu’on leur a dit de faire, mais ce qu’on a fait avec elles : en l’occurrence, n’importe quoi !

Les Espe sont des coquilles vides. Malgré les efforts de certains acteurs, les futurs professeurs du premier degré font l’expérience de l’absence d’ambition nationale dans le domaine qu’ils ont choisi et - faisons-leur ce crédit - auquel ils croient assez pour y consacrer une vie professionnelle aux avantages matériels de moins en moins évidents comme le rappelle le dernier rapport de l’OCDE.

Il est donc temps de construire un cursus de formation des enseignants, unifié, aux finalités communes pour tous, aux modalités cohérentes avec l’Ecole que nous voulons. De définir, au-delà des bidouillages institutionnels, des conflits de territoire et de l’approximation permanente d’une organisation désormais dictée par les tableaux Excel, un projet de formation, avec des chapitres obligés, des exigences précisées, des méthodologies rigoureuses dans des unités à taille humaine. Les universités savent faire cela quand elles le veulent : en témoignent des licences et masters professionnels de grande qualité. Les professionnels de tous les corps de l’Education nationale ont accumulé une expérience dans ce domaine. Et, si nous ne nous ressaisissons pas ensemble, si, faute de prendre au sérieux la formation de ses enseignants, notre école primaire se délite ou se privatise. Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas ».

http://www.profencampagne.com/m/article-124655809.html

 

Posté par clioweb à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 septembre 2014

The Awful Reign of the Red Delicious

 

The Awful Reign of the Red Delicious - Sarah Yager, The Atlantic - via sethdixon
With strong marketing, the worst apple took over the USA.
http://www.theatlantic.com/health/archive/2014/09/the-evil-reign-of-the-red-delicious/379892/?single_page=true

In the 1870s, Jesse Hiatt, an Iowa farmer, discovered a mutant seedling in his orchard of Yellow Bellflower trees.
After 1893, Stark Brothers’ soon secured the rights to the Hawkeye, changed its name to the Stark Delicious (only after the branding of the Golden Delicious, in 1914, did it become the Red Delicious)… Over the next two decades, the nursery spent $750,000 to promote the new apple...
By the 1940s, the Red Delicious was the country’s most popular apple, with the broad shoulders and lipstick shine of a Golden Age Hollywood star. La couleur et l’apparence prenant le pas sur le goût.

Then in the 1990s, new varieties that American growers had originally developed for overseas markets—including the Gala and the Fuji—began to edge into the domestic market… A sudden shift in consumer preferences, paired with growing competition from orchards in China, took the industry by surprise. Since then, Red Delicious production has declined by 40 percent. While the apple is still by far the most common in the U.S. - growers produced 54 million bushels of Red Delicious in 2011, compared to just 33 million bushels of its closest competitor, the Gala. The Red Delicious is sold in China and in South-East Asia.

applemarketmap

source : http://www.bestapples.com/about/anniversaryblog.aspx

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 septembre 2014

Denver : l'histoire selon les cons.

 

Hundreds of Colorado students stage protest over history curriculum - The Guardian, 24.09.2014
http://www.theguardian.com/world/2014/sep/24/denver-students-walkout-protest-history-school-board

« Hundreds of students walked out of classrooms around suburban Denver on Tuesday
in protest over a conservative-led school board proposal to focus history education
on topics that promote citizenship, patriotism and respect for authority,
in a show of civil disobedience that the new standards would aim to downplay ».

The youth protest involving six high schools in the state’s second-largest school district follows a sick-out from teachers.
« I don’t think my education should be censored » says one of the students.

« The school board proposal that triggered the walkouts in Jefferson County calls for instructional materials that present positive aspects of the nation and its heritage. It would establish a committee to regularly review texts and course plans, starting with Advanced Placement history, to make sure materials “promote citizenship, patriotism, essentials and benefits of the free-market system, respect for authority and respect for individual rights” and don’t « encourage or condone civil disorder, social strife or disregard of the law ».

.


Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 septembre 2014

Education : quel plan numérique ?

 

« Le numérique va être généralisé. Le plan numérique sera mis en oeuvre dès 2016 dans les collèges ».

D’après Le Café, l’annonce répétée de François Hollande combine un plan E-Educ et un programme de raccordement au haut débit. Environ 350 millions d’euros venant des « 34 plans pour la nouvelle France industrielle » viendraient soutenir l’équipement des écoliers et de collégiens en tablettes numériques. L’effort principal (environ 2,7 milliards) sera fourni par les collectivités territoriales. L’Etat financerait la formation des enseignants et acheterait l’accès à des ressources, dans l’intention de faire de l’éducation numérique un marché.

Ce plan vient après plusieurs autres.
En 2012, Vincent Peillon avait affirmé la volonté de créer un service public numérique de l'éducation.
Une Direction du numérique pour l'éducation (DNE) a été créée, dirigée par Catherine Becchetti-Bizot
(d'après la page web, toutes les nominations n'ont pas été faites. En juillet, c'était même un sujet de moquerie)

Les questions ne manquent pas : ce plan se perdra-t-il dans les sables, comme les précédents ? Le numérique sortira-t-il de l’administratif et pourra-t-il avoir des conséquences sur la pédagogie et les apprentissages ? L’Etat va-t-il utiliser le numérique pour labelliser les ouvrages et tenter de peser sur les choix des enseignants ?

François Hollande : Ce qu'on sait de son plan numérique
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/09/19092014Article635467071516385083.aspx
La DNE : http://www.education.gouv.fr/cid77084/direction-du-numerique-pour-l-education-dne.html
Numérique à l’école : souvenez-vous, c'était il y a 15 ans, Le Nouvel Obs, 02-09-2014
http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20140902.OBS7874/numerique-a-l-ecole-souvenez-vous-c-etait-il-y-a-15-ans.html


- Le numérique en questions, 4e colloque international e-education, 13 au 16 octobre 2014
     14/10 : La société numérique ;
    15/10 : Le numérique et les apprentissages ;
    16/10 : Vers les écoles du futur.
http://www.esen.education.fr/fr/actualites/actualites-de-l-esenesr/?#AncreActualite8262

rappel : Ludovia 2014, le numérique entre consommation et création
http://clioweb.canalblog.com/tag/ludovia-2014
.

Posté par clioweb à 08:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,