26 août 2014

1944 : Les communistes et le pouvoir

 

Les communistes et la tentation du pouvoir, Laurent Douzou, Libération de la France 11/12  Le Monde 22.08.2014
L'article tarde à venir en ligne.
version tempo : http://clioweb.free.fr/presse/1temp/lm/douzou-pcf-1944.pdf


Le PCF a-t-il tenté de prendre le pouvoir en 1944-45 ?

« L'omniprésence du PCF, son habileté à magnifier son action, les concours gagnés dans la Résistance, à travers des sympathisants et des militants occupant des postes importants » changent une secte stalinienne en parti ouvrier de masse susceptible de quitter son ghetto politique.

Ses adversaires ont redouté son arrivée au pouvoir, quelques dirigeants communistes ont pu être tentés. « Que le parti ait poussé les feux pour peser politiquement et s'ancrer socialement, c'est certain. Qu'il ait eu en ligne de mire la prise du pouvoir l'est beaucoup moins ».

« …brûlante à la Libération, la question d'une prise du pouvoir fut vite dénuée de signification ».
Le retour de Thorez suggère que Staline était persuadé que seul de Gaulle pouvait empêcher la France de devenir un satellite des USA. De plus, l’Armée rouge était loin.

« Sans même parler des contraintes géostratégiques inhérentes à la guerre froide, l'influence du PCF pâtit de son incapacité à analyser ses errements passés (son attitude entre 1939 et 1941, au premier chef), de son alignement ne varietur sur Moscou (contre Tito, après le 20e congrès du Parti communiste de l'Union soviétique, etc.), de sa surdité vis-à-vis d'écrits qui changeaient pourtant la donne (de Au pays du grand mensonge, d'Ante Ciliga en 1938, à Une journée d'Ivan Denissovitch, de Soljénitsyne, publié en 1962 dans la revue soviétique Novi Mir, en passant par Le Zéro et l'Infini, d'Arthur Koestler en 1945).

« Le PCF fut en 1944 au plus près d'une conquête du pouvoir qui était sa raison d'être au moment même où l'expérience de beaucoup de ses adhérents dessinait d'autres modalités d'accès au pouvoir ».
« On pourrait dire du PCF ce qu'André Malraux dira plus tard de De Gaulle, au milieu des années 1950, au moment de l'effritement du RPF : « Il nous a menés au bord du Rubicon, mais c'était pour y pêcher à la ligne ». Il faudrait pourtant corriger un peu et dire que le PCF avait paru mener ses troupes au bord du Rubicon… »

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


CLCF : La Libération de Paris

 

- Le 25 aout 2014, France 3 a diffusé Ils ont libéré Paris, le docu Serge de Sampigny (93 minutes)
http://www.france3-44lafranceliberee.com/#!ils-ont-libr-paris/czfy

Ce très long documentaire illustre les modes télévisées actuelles :
de la colorisation obligatoire, et des témoins (ou leurs proches) qui parlent 70 ans après.
Pour finir sur une jeune ouvreuse qui aimait les Allemands avant de fréquenter des Américains et d'épouser un Français.
Un cas essentiel à la compréhension du passé ?

 

liberation-paris-expo1944

Une exposition est présentée au musée Carnavalet dès novembre 1944


- 'Vive Paris' - the Liberation of Paris in 1944 -

9 mn par #Movietone - Tweeter 02.09.2014
http://www.youtube.com/watch?v=3KrmAwx0XHc



1944 : La Libération de Paris
, le film réalisé par André Zwobada pour le CLCF,
monté par Roger Mercanton, commentaire de Pierre Bost existe sur Youtube :
http://www.youtube.com/watch?v=2SeuiYHrCGs


En 1944, le CLCF - Comité de Libération du Cinéma Français - a filmé les combats (du 19 au 26 août)
et a sorti en salle  La Libération de Paris, un film de 30 minutes présenté dans la capitale dès le 29 août.


Selon Sylvie Lindeperg (La voie des images), trois éléments ont été mis en boite :
- La bataille de rue menée par les FFI avec l'aide des Parisiens,
- L'arrivée des avant-gardes de la division Leclerc et les combats des FFL dans la capitale,
- Le discours de de Gaulle à l'Hôtel de Ville et le défilé des Champs Elysées.
CR Anne Roche, Témoigner - http://temoigner.revues.org/842

Toujours selon elle, le documentaire met en scène le soulèvement du peuple en armes,
et place cette lecture symbolique dans la longue tradition du Paris des barricades et de l’insurrection.
Le montage évite de montrer les cadavres et écarte les scènes d’épuration.
Il minore le rôle des FFL et de la division Leclerc ; il ne montre pas le défilé des troupes alliées le 28 août 1944.


paris-ustroops
http://www.youtube.com/watch?v=3KrmAwx0XHc



dg-paris-libere
Par contre, le montage du CLCF souligne l’état de grâce temporaire et met en valeur la liturgie gaullienne : 
le discours de l’Hôtel de Ville (Paris « libéré par son peuple avec le concours des armées de la France » (sic)),
et le défilé des Champs Elysées.

De Gaulle dans Paris libéré, c'est un des sujets traité dans Mystères d'archives, Serge Viallet, réalisateur
http://www.arte.tv/fr/1944-de-gaulle-dans-paris-libere/7133768.html
http://www.arte.tv/fr/mysteres-d-archives-toutes-les-emissions/7766482.html



stevens-dday


- D-Day to Berlin, le documentaire de George Stevens comporte une séquence sur la Libération de Paris.
La photo de couverture du dvd souligne le rôle de l'armée américaine.
George Stevens's D-Day to Berlin : http://www.imdb.fr/title/tt0162344/

Dachau was a Terrible Shock : How can a human being do this to another human being ?
http://www.dailymotion.com/video/x3j9e6_liberation-of-dachau-in-color_people



- Les images de la fusillade à proximité de Notre-Dame sont exploitées en Allemagne par la propagande nazie

 

Posté par clioweb à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,