31 juillet 2014

Jaurès les énerve encore

 

Encore Jaurès… titre Jean-Luc Porquet, dans Le Canard enchaîné 30.07.2014

Il cite un discours de Jaurès à la Chambre des députés, le 7 mars 1895 :

  « Toujours votre société violente et chaotique, même quand elle veut la paix, même quand elle est à l’état d’apparent repos, porte en elle la guerre, comme la nuée dormante porte l’orage. Messieurs, il n’y a qu’un moyen d’abolir enfin la guerre entre les peuples, c’est d’abolir la guerre entre les individus, c’est d’abolir la guerre économique, le désordre de la société présente, c’est de substituer à la lutte universelle pour la vie, qui aboutit à la lutte universelle sur les champs de bataille, un régime de concorde sociale et d’unité ».

« Tant que, dans chaque nation, une classe restreinte d’hommes possédera les grands moyens de production et d’échange, tant qu’elle possédera ainsi et gouvernera les autres hommes, tant que cette classe pourra imposer aux sociétés qu’elle domine sa propre loi, qui est la concurrence illimitée, la lutte incessante pour la vie, le combat quotidien pour la fortune et pour le pouvoir ; tant que cette classe privilégiée, pour se préserver contre tous les sursauts possibles de la masse, s’appuiera ou sur les grandes dynasties militaires ou sur certaines armées de métier des républiques oligarchiques ; tant que le césarisme pourra profiter de cette rivalité profonde des classes pour les duper et les dominer l’une par l’autre, écrasant au moyen du peuple aigri les libertés parlementaires de la bourgeoisie, écrasant ensuite, au moyen de la bourgeoisie gorgée d’affaires, le réveil républicain du peuple ; tant que cela sera, toujours cette guerre politique, économique et sociale des classes entre elles, des individus entre eux, dans chaque nation, suscitera les guerres armées entre les peuples. C’est de la division profonde des classes et des intérêts dans chaque pays que sortent les conflits entre les nations ». [...]
http://www.jaures.eu/ressources/de_jaures/le-capitalisme-porte-en-lui-la-guerre-1895/


La droite (Guaino) et un candidat d'extrême droite ont tenté de récupérer la notoriété de Jaurès. La presse nationaliste d'avant 1914 a violemment combattu le dirigeant socialiste. Son héritière d'aujourd'hui n’est pas avare en coups de pied de l’âne.

En 2009, un chroniqueur du Figaro livres écrit : « Le 31 juillet, Jaurès est assassiné par un déséquilibré, sans doute intoxiqué par l'atmosphère du moment, mais sans lien, contrairement à la légende, avec la droite nationaliste » (sic).
Dans Le Figaro Magazine du 21.02.2014, Sevillia copie Rioux : Jaurès ? « son incurable optimisme et son culte naïf des Lumières - la raison, le progrès, la fraternité universelle - font aussi de lui un homme qui, vivant largement dans ses rêves, peine à appréhender le réel ».
Et Zemmour, qui agit sans doute beaucoup,  ajoute le 19.06.2014 : « son assassinat a donné un sens à sa vie, qui fut celle d'un homme qui parle mais n'agit pas ».

« Et voilà pourquoi, même si la droite s’échine à le récupérer, au fond elle l’abhorre » écrit Jean-Luc Porquet qui conclut :
« La preuve que Jaurès n'est pas tout à fait mort, c'est qu'il les énerve encore ».

.

Posté par clioweb à 07:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


30 juillet 2014

Suivre le chemin des épingles

 

Suivre le chemin des épingles et manger la grand-mère...
Le Petit Chaperon rouge, tradition orale et littérature (Perrault, Grimm) - source TR
http://expositions.bnf.fr/contes/cles/verdier.htm


Yvonne Verdier, Grands-mères, si vous saviez… :
Le Petit Chaperon rouge dans la tradition orale

1. La grand-mère oubliée
2. Du bon usage des épingles
3. Un repas fortifiant
4. Quand on parle du Loup...
5. Qui a mangé la galette ?
6. La maison dans la forêt
7. Un loup trop populaire

Pour l'auteur, le conte de Perrault privilégie les relations de séduction entre le loup et la petite fille.
Les versions orales sont porteuses d'une autre morale (votre fille passera de la couture à la cuisine et succédera à sa mère/grand-mère)…Elles soulignent les fonctions féminines qui, du reste, renvoient à la grande importance qui leur était accordée dans la société paysanne traditionnelle.
Que s'est-il donc passé pour que cette version loup devienne la version "populaire" par excellence ? Le loup séducteur et le Prince Charmant de la Belle au Bois dormant seraient-ils le signe d’une société qui se masculinise ?


En poche, chez Flammarion
Nicole Belmont, Mythes et croyances dans l'ancienne France
pour l'étude des pratiques autour de Noël

Sur l'homme et le loup (depuis 2000 ans dit le site, depuis 3000 ans dit le livre),
le travail d'un historien moderniste qui s'est fait une spécialité du sujet :
http://www.unicaen.fr/homme_et_loup/

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 juillet 2014

Le dimanche de Bouvines

 

bouvines-co

Georges Duby. 27 juillet 1214. Le dimanche de Bouvines. Paris, Gallimard, 1973.
(Trente journées qui ont fait la France)

En 1214, la France de Philippe-Auguste est en guerre contre Jean sans Terre. Louis (le futur Louis VIII) bat le Plantagenêt à la Roche-aux-Moines le 2 juillet. Le 27 juillet, le roi triomphe d’une coalition : l’empereur Otton IV, le comte de Flandre, le comte de Boulogne, le duc de Lorraine, le comte de Salisbury, frère naturel de Jean Sans Terre.

Dans Le dimanche de Bouvines, Georges Duby publie une traduction du texte de Guillaume le Breton, le chapelain du roi. La seconde partie est une sociologie de la guerre au XIIe (la guerre des chevaliers n’a rien à voir avec celle des routiers mercenaires ou celle des fantassins). La dernière partie traite du souvenir de la bataille, réactivé après la défaite de 1870, avec un accent mis sur la victoire contre un souverain allemand.

« Grand succès de librairie, Le Dimanche de Bouvines , publié en 1973, est un livre limpide, précis et novateur. Qui réconcilie l'histoire de l'événement et l'analyse des structures sociales ». Jacques Berlioz, L'Histoire 258
Présentation par Lionel Chanel :
http://blogthucydide.wordpress.com/2007/09/03/le-dimanche-de-bouvines-de-georges-duby/


CR par Bernard Guenée. Georges Duby, Le dimanche de Bouvines. 27 juillet 1214.
In: Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 29e année, N. 6, 1974. pp. 1523-1526.
http://web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1974_num_29_6_293576_t1_1523_0000_002

Le second chapitre a des pages inoubliables sur les tournois, la guerre des vassaux et ce scandale que créent l'intrusion des rotuiers dans le noble jeu de la guerre... La bataille n'est pas la guerre mais une sorte de liturgie, à la fois tournoi et jugement de Dieu, auquel les prudents guerriers ne consentent qu'en cas de nécessité ou de malentendu et lorsque sont épuisés les joies de la guerre...

B Guenée fait la différence entre les 275 chroniques composées au XIIIe, surtout en latin, et les techniques de propagande utilisées plus tard par Philippe le Bel et ses conseillers. Selon lui, la victoire du Capétien, c'est celle du clergé, des seigneurs et du petit peuple de la France du Nord. « ... un  peu au sud de la Loire commence un autre monde, aux structures politiques, à la culture, aux convictions différentes, qui sait peu du roi de Paris et rien de Bouvines ... Marquer le développement du sentiment national ... c'est montrer par quels lents progrès il a peu à peu conquis le royaume tout entier »

En 1914, le 700e anniversaire a célébré la victoire sur un souverain allemand.
En 2014, Le Point proclame : « Il y a 800 ans, la France naissait à Bouvines » :-)
« Le 27 juillet 1214 était un dimanche. Et contrairement au dernier Mondial, les Français firent mordre la poussière aux Allemands ».
« Le XIXe siècle a largement célébré cette bataille qui vit Philippe-Auguste défaire deux ennemis héréditaires »

Toujours en 2014, quand on ne veut / sait plus faire d'histoire dans les médias, on prend une bataille célèbre,
et on prétend célébrer :
la paix (sic),
l'Europe
et la jeunesse...
http://www.bouvines2014.fr/
 
CR par Robert Fossier en 1975 - Bibliothèque de l'école des chartes
http://web/revues/home/prescript/article/bec_0373-6237_1975_num_133_1_461387_t1_0150_0000_000

Felipe Brandi (EHESS), Connaissance historique et usages politiques du passé,
Considérations autour de l'épilogue du Dimanche de Bouvines de Georges Duby
Les Cahiers du Centre de Recherches Historiques 44 | 2009 http://ccrh.revues.org/3535

Pierre Campion. Comment Georges Duby écrit l'histoire.
In: Littérature, N°84, 1991. Littérature et politique. pp. 109-126.
le bleu du ciel, le temps perdu, l'espace littéraire, la poétique du récit : l'énonciation, le mouvement de la narration
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/litt_0047-4800_1991_num_84_4_2595

 

bouvines-ac-n

Bouvines d'après Les Grandes Chroniques de France, XIVe siècle
voir aussi Philippe Auguste ramenant Ferrand et Renaud, faits prisonniers
http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/75635874/0/fiche___ressourcepedagogique/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Grandes_Chroniques_de_France

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 juillet 2014

Fantin-Latour, portraits de groupe

 

« Joconde Lab est un projet expérimental de tagging sémantique appliqué au corpus de la base Joconde du ministère de la Culture et de la Communication, constitué de plus de 400 000 notices d’oeuvres des musées de France ».
http://cblog.culture.fr/projet/2013/07/11/joconde-lab/

 

fantin10

Un exemple : Fantin-Latour (580 reproductions, dont celles des portraits de groupe)
http://jocondelab.iri-research.org/jocondelab/search/?dbpedia_uri=http%3A//fr.dbpedia.org/resource/Henri_Fantin-Latour


fantin-delacroix2

Henri Fantin-Latour, Hommage à Delacroix, 1864, Musée d'Orsay
études dessinées au musée du Louvre, RF 3413, RF 12479 ; étude peinte au rijksmuseum d'Amsterdam (A 2894)
http://jocondelab.iri-research.org/jocondelab/notice/57368/
Assis, de G à D : Louis Edmond Duranty, Henri Fantin-Latour, Jules Champfleury, Charles Baudelaire.
debout : Louis Cordier, Alphonse Legros, James Whistler, Édouard Manet, Félix Bracquemond, Albert de Balleroy (Commons)

 

fantin-atelier

Henri Fantin-Latour, Un atelier aux Batignolles, 1870, Musée d'Orsay
étude dessinée au metropolitan museum de New York (19.86) ; étude peinte au musée d'Orsay, RF 3637
http://jocondelab.iri-research.org/jocondelab/notice/57366/
assis : Edouard Manet, Zacharie Astruc
débout, de G à D : Otto Scholderer, Auguste Renoir, Emile Zola, Edmond Maître, Frédéric Bazille, et Claude Monet.
Le vase a été réalisé par Laurent Bouvier (influence japonaise). Statue d'Athéna.

fantin-coin

Henri Fantin-Latour, Coin de table, 1872, Musée d'Orsay
http://jocondelab.iri-research.org/jocondelab/notice/57365/
de G à D, Paul Verlaine, Arthur Rimbaud, Elzéar Bonnier, Léon Valade,
Émile Blémont, Jean Aicard, Ernest d'Hervilly, Camille Pelletan

fantin-piano

Henri Fantin-Latour, Autour du piano, 1885, Musée d'Orsay
études dessinées au musée du Louvre : RF 23522, RF 23523
Au piano Emmanuel Chabrier
de G à D, Adolphe Jullien, critique musical, Arthur Boisseau, violoniste, Camille Benoît compositeur, Edmond Maître, musicien (assis),
Antoine Lascoux magistrat, Vincent d'Indy compositeur (cigarette), Amédée Pigeon, journaliste au Figaro
Wagner et la France, l'histoire par l'image : http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=432


Les reproductions étaient déjà disponibles en ligne sur le site du Ministère de la Culture, sans doute en usage confidentiel.
http://www.culture.gouv.fr/documentation/joconde/fr/decouvrir/zoom/zoom-fantin-latour.htm

Pour l'hommage à Delacroix, 13 reproductions disponibles, dont le tableau d'Orsay et des dessins conservés au Louvre - http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/joconde_fr

Avec une autre interface, plus grand public, Commons permet d'identifier directement les artistes présents dans l'hommage à Delacroix  : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fantin-Latour
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Fantin-Latour_Homage_to_Delacroix.jpg

 

fantin1

Trois des tableaux sont reproduits et commentés en anglais
sur l'excellent site The Web Gallery of Art

.

 

Posté par clioweb à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Un peuple qui a souffert

 

Esther Benbassa conteste la posture du premier ministre, et lui demande de casser un scénario où la rage contre le gouvernement se retourne en prenant les juifs pour cible. Elle s'étonne de la déclaration initiale, peu mesurée et outrageusement pro-israélienne, de François Hollande.

Elle poursuit : « Si j’ai manifesté hier …, c’est parce que je viens d'un peuple qui a souffert, et que je ne veux pas qu'un autre souffre à son tour, au nom d'un nationalisme extrême et d'espoirs messianiques vains et dangereux ».

« Je suis élue de la République. Et juive. Et fière de l'être. Les miens ont contribué, dès les années 1940, à la fondation de l'Etat d'Israël… J'ai servi, jeune fille, ce pays, parce que je croyais que le sionisme visait seulement à donner une terre à ceux qui n'en avaient pas »… (mais) « ma famille n'est pas allée construire cet Israël-là, celui des ultras, qui rêvent du Grand Israël, celui qui coûte la vie à tant de Palestiniens et à tant d'Israéliens ». « En dépassant les frontières de 1967, on a commis le pire ».
« Je ne savais pas haïr et je n'ai toujours pas appris »

«  ... ceux qui manifestaient hier et qui manifesteront demain, dans leur immense majorité, ne sont pas antisémites. Ils pleurent les morts à Gaza. Ils se révoltent contre le silence des Occidentaux, l'asymétrie des situations et des forces, l'occupation, le blocus, et tant de vies sacrifiées dans une guerre qui est, quoi qu'on dise, une guerre d'occupation ».

http://www.huffingtonpost.fr/esther-benbassa/manif-pro-gaza_b_5616724.html

.

Posté par clioweb à 07:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


26 juillet 2014

Censurer l'Internet ?

 

Une loi débattue pendant les vacances inquiète beaucoup les internautes : au prétexte du terrorisme, elle est en train de mettre en place une censure administrative, et prétend se dispenser de tout recours au juge et à la justice. Et la lutte contre quelques-uns risque de mener à une censure pour tous.

Les opposants à ce texte ont en tête plusieurs expériences précédentes :
le vote du Patriot Act par les USA de Bush,
les débats autour de la logique répressive d'Hadopi,
les pratiques de la NSA (cf. Snowden)...


- Loi Cazeneuve : bientôt tous présumés terroristes ? La Quadrature du Net  21.07.2014
L'ensemble du projet de loi instaure un état d'exception permanent d'Internet, contournant largement le juge pour s'orienter vers des solutions policières et administratives, non contradictoires, disproportionnées et pour la plupart inefficaces quant au fond du problème : la lutte contre le terrorisme. Des mesures éparpillées dans au moins 7 articles, reposant à chaque fois sur des concepts vagues et extensibles comme « l'apologie du terrorisme » et qui portent atteinte à la liberté de circulation (art. 1), au droit de la presse (art. 4), à la liberté d'information et de communication (art. 9), à la protection des sources (art. 11), aux procédures pénales équitables (art. 13) ou sont profondément disproportionnées (art. 12, 14).
https://www.laquadrature.net/fr/loi-cazeneuve-bientot-tous-presumes-terroristes


- Défendre les libertés, c’est combattre le terrorisme, blogs Libres enfants du numérique, Médiapart, 20.07.2014
http://blogs.mediapart.fr/edition/libres-enfants-du-numerique
http://blogs.mediapart.fr/edition/libres-enfants-du-numerique/article/200714/defendre-les-libertes-c-est-combattre-le-terrorisme

« Le projet de loi de Bernard Cazeneuve, le ministre de l'intérieur, prévoit de lutter contre « l'apologie du terrorisme » sur Internet. « C’est mal comprendre le numérique que de croire qu’il serait efficace de se lancer ainsi dans une véritable course au blocage entre l’administration et les internautes », estiment Godefroy Beauvallet, vice-président du Conseil national du numérique, et Ludovic Blecher, Pascal Daloz, Tristan Nitot et Marc Tessier, membres du CNNum ».

« La mise à l’index systématique des contenus illicites n’aurait que peu d’impact sur une jeunesse suffisamment aguerrie au numérique pour utiliser des réseaux privés virtuels pour accéder aux contenus culturels encore indisponibles en France, des logiciels pair à pair pour partager leur musique ou leurs films, ou des outils d’anonymisation pour explorer les espaces plus difficiles d’accès à Internet, ou les faces plus sombres de leur personnalité ».

Comme le rappelle le Ministre de l’Intérieur lui-même dans une récente tribune, c’est l’autorité judiciaire qui est aujourd’hui garante de la définition du terrorisme. En écartant son expertise préalable, le projet prend le risque de s’attaquer dans l’urgence et sans processus contradictoire à des contenus très variés dont il est souvent difficile de déterminer s’ils relèvent de la provocation au terrorisme ou de la simple opinion.

- La France, en route vers la censure d'Internet - Guerric Poncet Le Point - 23/07/2014
Dans le pays des Lumières, havre des libertés, [un gouvernement de gauche] met en place petit à petit un système de blocage administratif des sites web, sans intervention de la justice.
http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/guerric-poncet/la-france-en-route-vers-la-censure-d-internet-23-07-2014-1848467_506.php


- Sur Twitter :
Libertés en danger sous prétexte de lutte contre le terrorisme
@BCazeneuve recycle les propositions de Nicolas Sarkozy #PJLTerrorisme
https://twitter.com/hashtag/PJLTerrorisme?src=hash


- Le Monde opinions :
Ne limitons pas la liberté d'expression sur Internet - Le Monde 18.07.2014
Erin Marie Saltman (Chercheuse à la Fondation Quilliam (Londres) )
http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/07/18/ne-limitons-pas-la-liberte-d-expression-sur-internet_4459066_3232.html

« Sortons de la logique sécuritaire » Le groupe de Tarnac Le Monde 18.07.2014
http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/07/18/sortons-de-la-logique-securitaire_4459546_3232.html

Antiterrorisme : le Conseil national du numérique critique le blocage des sites internet - Le Monde 16.07.2014
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/07/16/antiterrorisme-le-conseil-national-du-numerique-critique-le-blocage-des-sites-internet_4457981_3224.html

La loi sur l'antiterrorisme : quels risques pour les libertés individuelles ? Le Monde 10.07.2014
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/07/10/antiterrorisme-doit-on-repondre-a-une-emotion-par-une-loi-de-cette-nature_4454424_3224.html

Comment les lois antiterroristes vont être alourdies - Le Monde 08.07.2014
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/07/08/le-gouvernement-alourdit-l-arsenal-antiterroriste_4453013_3224.html

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 juillet 2014

Mont-Saint-Michel : Veolia condamné

 

msm-269

Mont-Saint-Michel, le chantier en août 2013

 

- Maringotes du Mont-Saint-Michel : Transdev (une filiale transport de Véolia) a été condamnée pour ne pas avoir correctement formé les cochers. Elle devra verser à Norbert Coulon, l'éleveur de la Manche qui fournissait les chevaux : 1 million d'euros au titre de la résiliation du contrat, 86.000 euros au titre des factures impayées et 10.000 euros pour procédure abusive, a précisé l'avocat de l'éleveur.
La mise en route avait été chaotique (véhicules défectueux construits au Portugal). Le service a été interrompu jusqu'en avril dernier. Il a repris avec d'autres chevaux, achetés directement par l'entreprise Transdev (qui peut faire appel du jugement).
http://www.ouest-france.fr/caleches-du-mont-saint-michel-la-justice-donne-raison-leleveur-2665244


- Le pont-passerelle destiné à remplacer la digue-route a été ouvert mardi.
A grand renfort de communication dans les TV et d’éloges sur la conduite du chantier.

En 2013, l'affluence avait fortement diminué, malgré la communication qui avait accompagné le passage du Tour de France. Les TV commerciales avaient mis en cause les conséquences d'une gestion désastreuse du chantier, aussi bien côté privé que côté collectivités publiques : modalités de transfert du parking, soupçon de conflits d’intérêt, difficulté d’accès à la Merveille, situation des salariés et des commerçants du Mont.
http://www.liberation.fr/societe/2014/07/22/mont-saint-michel-le-pont-passerelle-ouvert-aux-pietons_1068294

Dans une première version, une fois le parking payé, les visiteurs devaient traverser à pied une zone commerciale (où plusieurs commerces appartenaient au même propriétaire) avant de rejoindre les bus.
Depuis, les bus partent du parking, mais les tarifs ont explosé. En 2014, il en coûte 12,30 € de stationnement pour une auto (20,60 pour un camping-car, 4,10 pour une moto, 24,70 pour un ticket perdu)

- Attention Grands Travaux - Le Mont sauvé des eaux
Public Sénat a rediffusé le documentaire de 2012 et écrit :
« l'équilibre entre les volontés des décideurs, des riverains, des commerçants et des touristes est bien difficile à trouver ! »
https://www.youtube.com/watch?v=_RAB1dfxpJE
http://replay.publicsenat.fr/emissions/attention-grands-travaux/le-mont-sauve-des-eaux/

Une séquence illustre la privatisation intégrale par Véolia de l'espace menant au Mont-Saint-Michel.
Dans un projet vanté pour son versant écologique, il est possible d'aller au Mont en vélo (avant 10 h, après 18 h !), mais aucun équipement n'a été prévu pour déposer un vélo le temps de la visite du Mont.
Voir aussi le site Agir ensemble pour le Mont Saint-Michel (Philippe Cathonnet, vers la 22eme minute)
http://lemontsaintmichel.centerblog.net/

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Jaurès, Rallumer tous les soleils

 

Textes et discours de Jaurès
transcrits sur le site Rallumer tous les soleils,
avec entrée par date ou par thèmes :
http://www.jaures.eu/category/ressources/de_jaures/


Jaurès : les socialistes et les attentats anarchistes – Piège grossier (1893)
Jaurès et le Maroc : contre l’expédition marocaine (16.06.1911)
Jaurès et le Maroc : contre l’aventure marocaine (24 janvier 1908)
Jaurès et le Maroc : contre le protectorat (28 juin 1912)
Jaurès : la politique coloniale de la France et la civilisation arabe (1 février 1912)
Jaurès contre la politique française au Maroc (mars 1908)
Jaurès et la presse, à travers quelques citations
Jaurès et l’Affaire Durand – Enfin ! (16/02/1911)
Jaurès et l’Affaire Durand – L’erreur judiciaire (10/12/1910)
Comment juger les révolutionnaires (Jaurès, 1904)
Révolution socialiste et évolution socialiste (Jaurès, 1899)
Face à la guerre, la grève générale… (Jaurès, 18 juillet 1914)
Jaurès aux soldats de France – Jaurès et l’armée 23 janvier 1898 La Lanterne
La paix et le socialisme (Jaurès, discours dit « de Berlin », 9 juillet 1905)
L’ordre sanglant (Jaurès – Maroc, avril 1912)
Les socialistes et le pouvoir – les conditions de la participation (1914)
Sur la République coopérative (Jaurès – A l’œuvre – 1910)
Services publics et classe ouvrière (Jaurès – l’Humanité – 1911)
Législatives 1914 : réformes sociales et combat pour la paix
Jaurès à Bruxelles, le 29 juillet 1914
Jaurès et le droit de l’enfant (1901) ; & l’enseignement laïque
Quand la finance corrompt la presse et trompe l’opinion (Jaurès & l’Humanité)
Tyrannie du peuple ou tyrannie du capital ? (Jaurès, 1894)
Un journal pour traduire la pensée de la classe ouvrière… juillet 1894
Le capitalisme porte en lui la guerre (7 mars 1895)
Le syndicalisme et le socialisme (septembre1913)
Toujours socialiste et toujours républicain (1893)
Hier et demain – De la Commune à la Révolution sociale (1907)
A la jeunesse, face à l’idée socialiste (1903)
La République de la démocratie et du suffrage universel Albi (juillet 1903)
Profession de foi du candidat Jaurès en 1910
Rayons et ombres : l’hommage aux combattants de la Commune (36 mai 1912)
Patriotisme et internationalisme (1911)
Le devoir d’un député socialiste Lille (1903)
La liberté souveraine de l’esprit (Jaurès, janvier 1895)
Socialisme et liberté (1 décembre 1898)
La Laïcité, par légitime défense (1889)
Nous ne voulons pas que la République soit pour le prolétariat une duperie (Jaurès, 7 octobre 1905)
L’armée, cette idole tarée (novembre 1897)
Jaurès et le « péril jaune » (Colonialisme et Asie – années 1905)
De la démocratie politique à la démocratie sociale (le bilan social du 19e siècle)
Contre la peine de mort (1908)
Les massacres d’Arménie (novembre 1896)
L’impôt sur le revenu : pourquoi ? pour qui ? (1913)
Le théâtre social – le théâtre comme moyen de lutte sociale (décembre 1900)
A la jeunesse poussée vers la guerre (janvier 1914)
Vers l’avenir (Jaurès parle de Zola, juin 1908)
Les batailles électorales – les violences du pouvoir (années 1895)
La patrie, les patries, de la guerre à la fédération (1911)
Contre la guerre, que peuvent les peuples ? (1911)
Contre la guerre : l’arbitrage ou la révolution ! Stuttgart (août 1907)
Le prolétariat contre la guerre Stuttgart (août 1907)
Le patriotisme européen (1905)
Le patriotisme – et la préférence nationale ! (août 1905)
Vers la République sociale (1906)
L’engagement dans l’Affaire Dreyfus (1898)
Jaurès, les socialistes et l’Affaire Dreyfus (1900)
Aux origines de l’Affaire Dreyfus (1898)
C’est toujours la République sociale qui a été mon idéal (1904)
Jaurès contre Casimir-Perier, contre l’oligarchie bourgeoise (novembre 1894)
Le but du socialisme (1901)
Le socialisme et la vie (1901)
La guerre sociale (1906)
Jaurès et les retraites (1910-1911)
Sang froid nécessaire (31 juillet 1914)
L’oscillation au bord de l’abîme (30 juillet 1914)
Appel à l’unité socialiste (1897)
J’appelle les vivants ! (Discours au Congrès de Bâle, 24 novembre 1912)
Jaurès répond aux attaques sur la communion de sa fille (1901)
La chaîne est au cœur de ces hommes… (1911)
Un perpétuel appel à l’assassinat… (1913)
Contre la loi de trois ans (1913)
Le principe de la lutte de classe (1900)
L’éducation, un acte de foi en l’autonomie et en la raison (janvier 1910)
Préface à Action socialiste – quand Péguy publiait Jaurès
L’Homme, entre Marx et l’Univers… (1901)
République, démocratie et laïcité Castres (30 juillet1904)
Les compétitions coloniales – Jaurès et le colonialisme (17 mai 1896)
Discours de Vaise – discours de Jaurès, le 25 juillet 1914
Notre but : l’humanité (éditorial du 1er numéro de l’Humanité, 1904)
De la République au Socialisme (21 novembre 1893)
L’Etat financier et l’Etat démocratique (Panama et corruption…, 8 février 1893)
Instruction, morale et laïcité (juin 1892)
Université et politique (7 juillet 1894)
République et socialisme – Jaurès et Engels (1901)
Jaurès et l’évolution révolutionnaire – 1901
Jaurès et les droits des femmes (1907-1908)
Justice ! (11 mars 1906, au lendemain de la catastrophe de Courrières)
L’Etat socialiste et l’Etat patron (1895)
L’Etat socialiste (et les fonctionnaires) (1895)
Jaurès contre les lois scélérates (anarchisme et corruption  juillet 1894)
Le triomphe de la politique d’affaires (1894)
La classe moyenne et la question sociale (mars 1889)
La concentration capitaliste (mars 1889)
Face aux rapines coloniales : ni diversion ni équivoque mai 1911
Préface aux Discours parlementaires (1904)

.

Posté par clioweb à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

24 juillet 2014

L’informatique à l’École

 

Education: un rapport interne dresse un sombre autoportrait
Le rapport (Médiapart, Aggior) : https://groups.google.com/forum/#!topic/aggiornamento-histgeo/Y9XSfAG4VDM
La vision de L'Express :
http://www.lexpress.fr/education/education-le-dossier-confidentiel-laisse-a-benoit-hamon_1534942.html


L’informatique à l’École (neos)
extraits :
- Revaloriser la place de l’informatique au collège.
Trois options sont sur la table :
- Faire de l’informatique une discipline à part entière, « et non plus seulement un enseignement ».
- Intégrer l’enseignement de l'informatique à une ou plusieurs disciplines existantes (en l’occurrence mathématiques, technologies, SVT ou physique-chimie).
- Ériger l’informatique en discipline à part entière, mais sous forme de cours optionnel. Il serait ici question d’en faire un « enseignement complémentaire », à l'image du latin par exemple.

- Proposer l'ISN aux lycéens des séries ES et L
[...]Le rapport explique au ministre qu’il serait facilement envisageable de permettre aux élèves de séries ES et L de se joindre aux enseignements suivis par leurs camarades de S (le cours dure deux heures par semaine). Il s’agirait pour eux d’un enseignement facultatif, et non un enseignement de spécialité - contrairement aux lycéens de série scientifique. [...]

- Quelle formation pour les enseignants ? « La généralisation de l’enseignement de l’informatique suppose un effort de formation important pour les enseignants » prévient la Dgesco. Deux solutions ici sont mises en avant :
- La création d'une certification complémentaire à destination des enseignants, à l’image de celles qui existent pour le français langue seconde ou les arts par exemple.
- L'instauration d'options « enseignements de l’informatique » dans les épreuves du CAPES et du CAPET de maths, sciences et technologie.

Le rapport complet en mode image (voir page 147 pour l'informatique)
http://www.scribd.com/document_downloads/231996210?extension=pdf&from=embed&source=embed

.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juillet 2014

Jaurès et la caricature

 

jaures-guesde

Brillant match d’éloquence entre MM. Jean Jaurès et Jules Guesde.
Henri SOMM, 1900, CNM Jean Jaurès, Castres
http://www.histoire-image.org/site/etude_comp/etude_comp_detail.php?i=358

 

jaures-eloy

Croquis pour servir à illustrer l’histoire de l’éloquence.
ELOY-VINCENT 1910, CNM Jean Jaurès, Castres
http://www.histoire-image.org/site/etude_comp/etude_comp_detail.php?i=358

 

jj-souvenez

Jaurès détesté par les nationalistes
"Souvenez-vous donc !..."
Le Petit Journal 22 juin 1913
http://clioweb.free.fr/jaures/jjmanuel.htm



La caricature et Jaurès

Histoire par l'image :
http://www.histoire-image.org/pleincadre/index.php?i=358

site des amis des musées de Castres (archive 2007)
http://www.amis-musees-castres.asso.fr/jaures/caricature/index.html


Jean Jaurès (en) caricatures - 65 panneaux
(physionomie, socialisme, dreyfus, religion, tribunicien, pacifiste...)
http://www.caricadoc.com/article-exposition-jaures-caricatures-118798667.html
Google images : http://tinyurl.com/n2bfs4n


.

Posté par clioweb à 07:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,