- Colères, envies, jalousies – les passions font-elles l’histoire ?
Forum France Culture : "L'Année vue par... l’histoire" 1/5 - 31.03.2014
Table ronde animée par Emmanuel Laurentin
Avec Arlette Farge, Fabrice Wilhelm, Thomas Bouchet et Alain Croix
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-forum-france-culture

Ecouter Alain Croix sur les révoltes bretonnes
et Fabrice Wilhelm sur les conséquences de la gestion managériale actuelle.

- Foules d'Histoire - Le Monde idées et culture, 29.03.2014
En Egypte ou en Ukraine, les révoltes ont mis en évidence une " société civile " capable de renverser des gouvernements. Cela en fait-il pour autant une force géopolitique pérenne ?
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/03/27/foules-d-histoire_4390954_3224.html

Dès lors que l’humanité sait sa disparition totale possible,
elle peut, selon Patrick Viveret, travailler au devenir de la famille humaine.

Aux yeux du philosophe, ce nouvel équilibre change la donne. " La science politique classique envisage l'organisation du “vivre ensemble” comme la gestion, sur des espaces limités, de rivalités économiques, idéologiques, sociales, religieuses entre groupes d'intérêt comme vis-à-vis de puissances extérieures. Mais, dès lors que l'humanité est contrainte de se penser à l'échelle de la planète, elle n'est plus menacée par des étrangers, mais par sa propre barbarie, son inhumanité. La sagesse platonicienne, christique ou bouddhique, celle qui combat la barbarie intérieure de chaque individu, passe alors du terrain de l'éthique individuelle à celui de la politique, pour former en quelque sorte une géopolitique de l'humanité. "

" La cause humaine, du bon usage de la fin d'un monde "
    de Patrick Viveret (Les liens qui libèrent, 2012).

.