08 mars 2014

Féministes en désaccord

 

Féministes en désaccord - Le Monde 08.03.2014
http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/03/07/le-conflit-des-feminismes_4379272_3232.html

« Prostitution, filiation, bioéthique, genre, islam : les sujets de controverse sont manifestes au sein du féminisme. Le Monde a confronté les points de vue de Sylviane Agacinski et d'Elsa Dorlin dont les philosophies et conceptions sont, sur ces questions, radicalement opposées ».
Elsa Dorlin a publié Sexe, genre et sexualités. Introduction à la théorie féministe (2008).
Sylviane Agacinski Politiques des sexes (1998) - Femmes entre sexe et genre (2012).

extrait :
Elsa Dorlin : « les études de genre font l'objet d'une véritable campagne de dénigrement de la part de groupes, d'associations, proches ou émanant de l'extrême droite, et de partis politiques. Ces derniers développent ou relaient une vision " complotiste " qui distille une haine sexiste, homophobe et transphobe dans l'opinion publique favorisant la licité de la violence verbale et physique à l'encontre des minorités sexuelles, mais aussi des bibliothécaires, des enseignants, des intellectuels et universitaires…

« La théorie du genre n'existe pas – cela ne veut pas dire que les études de genre ne produisent pas de la théorie, cela veut juste dire qu'ici on ne se situe pas dans un débat intellectuel contradictoire digne de ce nom. La théorie du genre, ce n'est même pas la francisation maladroite des gender studies ou même de la queer theory, que l'on présente comme une remise en question de la différence sexuelle biologique ! Témoignant d'un antiaméricanisme primaire, on a longtemps prétendu que les études de genre étaient une importation des Etats-Unis et qu'elles véhiculaient tout ce qui faisait prétendument horreur à la tradition française de la galanterie et de l'entente entre les sexes.

Cette attaque idéologique est sans précédent dans un pays démocratique où les études de genre existent depuis des décennies, se sont progressivement institutionnalisées en formation diplômante, en laboratoires ou groupements de recherche, sont promues comme priorité thématique au CNRS ou dans nombre d'universités, et peuvent surtout être citées en exemple en termes de recherche innovante en sciences sociales et humaines, mais aussi en histoire des sciences ou en art, en raison même de leur puissance critique ».

aga              edorlin

Sylviane Agacinski (Wikipédia)   - Elsa Dorlin - Photo J. Osbert  http://www.lemilie.org/


Lire également :
Le féminisme comme discours et pratique de combat - L’émilie 11.06.2012
http://www.lemilie.org/index.php/genreafeminismes/362-le-feminisme-comme-discours-et-pratique-de-combat
http://fr.wikipedia.org/wiki/Elsa_Dorlin

Elsa Dorlin : « Le féminisme a pour ambition de révolutionner la société » - L’Humanité, 09.08.2013
Pour Elsa Dorlin, le féminisme se fonde sur une pratique de soi et s’inscrit dans une tradition de luttes sociales qui s’attaquent au sexisme, à l’idéologie libérale et au racisme.
http://www.humanite.fr/tribunes/elsa-dorlin-le-feminisme-pour-ambition-de-revoluti-547111


- Peut-on être féministe et défendre le voile, le porno ou la garde alternée ? Libération 08.03.2014
http://www.liberation.fr/societe/2014/03/08/peut-on-etre-feministe-et-defendre-le-voile-le-porno-ou-la-garde-alternee_985268

fem-divergences

Féministes, divergences et convergences - Libération

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


Trafic d'influence ?


Soupçon de trafic d'influence dans le camp Sarkozy - Le Monde 07.03.2014
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/03/07/soupcon-de-trafic-d-influence-dans-le-camp-sarkozy_4379445_3224.html


L’affaire est sans précédent. Un ex-président de la République et deux de ses anciens ministres de l’intérieur ont été placés sur écoute téléphonique. Gilbert Azibert, l’un des plus hauts magistrats français, est suspecté de renseigner discrètement Nicolas Sarkozy sur l’affaire Bettencourt, en échange d’une sinécure à Monaco ... Les ingrédients d'un scandale d'Etat sont réunis.


extraits :
« les conversations téléphoniques entre M. Sarkozy et son avocat, Me Herzog, retranscrites par les enquêteurs, montrent que les deux hommes sont très bien renseignés sur la procédure en cours. Et pour cause. Gilbert Azibert, avocat général près la Cour de cassation, affecté à une chambre civile, est un vieux routier de la droite judiciaire. … il a accès au service intranet de la haute juridiction. Tous les avis y sont consignés, notamment les travaux préparatoires aux débats. Il sait tout de ce monde feutré. Il renseigne le camp sarkozyste sur l’évolution des tendances au sein de la Cour de cassation, les écoutes en font foi.

Il aurait ainsi assuré à Me Herzog que la Cour de justice de la République, saisie d’une partie de l’affaire Tapie, a fait pression, par l’intermédiaire de sa présidente, pour que la saisie des agendas de Nicolas Sarkozy soit validée. Cette initiative supposée n’a guère trouvé d’écho, puisque l’avocat général, Claude Mathon, a estimé, lors des débats, que la justice a eu tort de refuser d’annuler la saisie des agendas. Un avis qui satisfait pleinement le camp Sarkozy en vue de l’échéance du 11 mars.

Me Herzog s’en ouvre au téléphone à M. Sarkozy. Et lui confie au passage que M. Azibert serait ravi de bénéficier d’un coup de pouce professionnel. En effet, proche de la retraite, celui-ci postule pour un poste de conseiller d’Etat à Monaco. Il aimerait bien, aurait-il glissé à l’avocat, que l’ex-chef de l’Etat, doté d’un fort pouvoir d’influence, intervienne en sa faveur… »

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,