- Le mythe de Serendip - Libération livres, 22.01.2014

Sylvie Catellin, Sérendipité, Du conte au concept, Du roi de Serendip aux mille marquis
compte rendu par Robert Maggiori
http://www.liberation.fr/livres/2014/01/22/le-mythe-de-serendip_974774

« En 1754 l’écrivain anglais Horace Walpole, dans une lettre à un lointain cousin, utilise, en faisant référence aux princes de Serendip, le terme «serendipity», pour désigner la faculté de «découvrir, par hasard et sagacité, des choses qu’on ne cherchait pas» ».

« Il faudra attendre longtemps - elle entre dans le vocabulaire scientifique à partir des années 30 aux Etats Unis - avant que la sérendipité ne devienne un concept, d’ailleurs assez ambigu, puisque, coupant la définition de Walpole, tantôt on mettra l’accent sur le hasard et la chance dans la découverte, tantôt sur la seule sagacité, en réduisant dans les deux cas sa force heuristique. «La chance ne sourit qu’aux esprits bien préparés», disait Pasteur ».


- Éditorial du Magazine littéraire, 23/01/2014
http://www.magazine-litteraire.com/mensuel/540/du-roi-serendip-aux-mille-marquis-23-01-2014-119658

- L'article en anglais et les références de Wikipedia
http://en.wikipedia.org/wiki/Serendipity


rappel 2009, Le détour fécond :
« La sérendipité dans les sciences, les arts et la décision »
un colloque qui a eu lieu à Cerisy en juillet, sous la direction de Pek Van Andel et Danièle Bourcier
http://clioweb.canalblog.com/archives/2009/08/04/14634230.html
http://clioweb.canalblog.com/archives/2009/08/12/14711998.html

..