31 décembre 2013

10 trucs pour dégoûter nos jeunes

 

- Le tribune de Gilles Laporte date du 28 mars 2013.
La source de la tribune, c'est le Huffington Post qui a titré :
10 trucs pour dégoûter nos jeunes de leur histoire
Il circule à nouveau depuis quelques jours sur les forums d'histoire.
http://quebec.huffingtonpost.ca/gilles-laporte/10-trucs-pour-degouter-nos-jeunes-de-leur-histoire_b_2966267.html

- en histoire, il est toujours utile de situer les protagonistes.

En mars 2013, Le Devoir a publié un dossier "Enseignement de l'histoire, un enjeu".
Des décisions étaient alors attendues du gouvernement Marois (histoire devenant obligatoire en collégial - collège au sens de pré-universitaire, pas comme ici).
Gilles Laporte est du côté de la Coalition pour l'histoire (entendre québécoise) avec Éric Bédard et Robert Comeau.
En face, côté histoire sociale, Le Devoir cite Lise Proulx, Pierre Beaudoin et Daniel Rouillard, Sylvain Decelles.

Le débat entre nationalistes et sociaux a déjà fait rage en 2006
Ecouter ou lire ce qu'en disait Jocelyn Létourneau, lui aussi engagé, en 2010.
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/03/09/26603116.html

- Gilles Laporte est président du Mouvement national des Québécoises et Québécois
C'est un historien spécialiste du XIXe siècle québécois, professeur au cégep du Vieux Montréal et chargé de cours à l’UQAM où il dispense le seul cours au Canada consacré à la rébellion des patriotes de 1837-1838. Il est l’auteur de nombreux articles sur ce thème, ainsi que des ouvrages : Patriotes et Loyaux, mobilisation politique et leadership régional en 1837-1838 (Septentrion, 2004), Fondements historiques du Québec (Chenelière, 2008) et, plus récemment, de Molson et le Québec (Michel Brûlé, 2009).
Il fait partie de ceux qui ont installé en 2002 une Journée nationale des patriotes
http://www.vigile.net/L-historien-Gilles-Laporte


- Une lecture critique a été faite par Christophe Pébarthe (Bordeaux III) sur la liste H-Français
http://tinyurl.com/ktujkff
extraits :
. CP est frappé par la confusion entre l'histoire et le récit (au sens de mémoire ?), une vision étroite de la chronologie, des inévitables "grands personnages"
. " L'élève québécois verra donc intensivement l'histoire autochtone, passablement deNouvelle-France".GL propose une relecture du passé à l'aune de la seule histoire nationale (le "peuple québécois"). "Il ne définit qu'une vision de l'histoire, au service assumé d'une perspective nationaliste. Ce n'est certainement pas la mienne"... "Un nationaliste québécois vit dans un monde qui n'est à l'évidence pas celui de ses concitoyens canadiens".


En 2009, Chatel a supprimé l'HG en terminale S, et l'histoire en a été déstructurée dans l'ensemble des séries générales (traiter en un an ce qui l'était auparavant en deux). La mobilisation des profs d'HG et des structures qui les représentent a permis le retour de l'HG en Term S, mais sur un horaire réduit.

Ce combat en faveur d'une histoire scolaire qui évolue avec son temps (contenus et méthodes) est légitime.
Mais ne faudrait-il pas éviter de le confondre avec la vague brune qui revendique une histoire des chefs (toujours providentiels, même quand ils sont battus comme Vercingétorix) et une histoire- bataille, avec la complaisance des "bonimenteurs" (JB)dans les médias. (cf. une couverture racoleuse de V.A )
http://clioweb.canalblog.com/tag/bonimenteurs

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


30 décembre 2013

Au lycée d'adultes de Paris

 

Au lycée d'adultes de Paris, on passe le bac de 18 à 70 ans - Le Monde 28.12.2013 (et blog 03.12.2013)
http://mondeacsoc.blog.lemonde.fr/2013/12/03/passer-son-bac-a-20-50-ou-70-ans/

« Dans le 14e arrondissement de Paris, rue d'Alésia, près de 260 adultes se pressent, chaque soir, pour assister à quatre heures de cours. Depuis plus de trente ans, le Lycée municipal d'adultes, géré par la Ville de Paris, propose aux plus motivés de retourner en classe de 2de, de 1re ou de terminale, dans les trois filières générales - L, S et ES -, afin de décrocher le baccalauréat ».


Le site du Lycée de la rue d'Alésia : http://www.lyceedadultes.fr/

Histoire-Geo
seconde
http://www.lyceedadultes.fr/sitepedagogique/pages/HG2S.html
première ES
http://www.lyceedadultes.fr/sitepedagogique/pages/HG1ES.html
terminale ES
http://www.lyceedadultes.fr/sitepedagogique/pages/HGTermES.html
Terminale S
http://www.lyceedadultes.fr/sitepedagogique/pages/HGTermS.html

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 décembre 2013

Les élites débordées par le numérique

 

Les élites débordées par le numérique - Le Monde 26.12.2013
http://www.lemonde.fr/technologies/article/2013/12/26/les-elites-debordees-par-le-numerique_4340397_651865.html

« dans leur grande majorité, les élites tombent de l’armoire numérique et ne soupçonnent pas la lame de fond sociétale qui est en marche ».

«... les élites voient flou. Soit elles n'ont pas les bonnes jumelles, soit elles ne les placent pas au bon endroit. Des Roms à la burqa, " le débat public est phagocyté par de faux problèmes ", estime Dominique Lévy-Saragossi (Ipsos). Comme si ces débats pseudo-nationaux permettaient aux élites de garder la main et d'éviter d'affronter les vrais sujets, notamment cette mutation [de la société engendrée par l'usage du numérique] ».


Parmi les « experts » cités dans l'article : Marie Ekeland (France Digitale), JM Lech (Ipsos), D. Lévy-Saragossi (Ipsos), JM Billaut (BNP Paribas), Antonin Léonard (OuiShare), Charles Egly (Prêt d’union), D. Boullier (Sciences-Po), D. Rousseau (IUF), Adrienne Alix (Wikimedia) et ... Joseph Stiglitz

« L’élite a été formée à l’idée que la volonté générale ne peut être produite que par elle et non par la société, où il y a trop d’intérêts et de passion. C’est une culture de méfiance des risques de fauteurs de trouble » analyse D. Rousseau (Institut universitaire de France). Cette déconnexion marche en parallèle avec une autre :  « en bas, la société fonctionne sur elle-même, en réseau. Elle pense sans les élites, elle invente ses propres règles et se moque de les faire passer par le haut ».

L’attitude des « élites intermédiaires exacerbe ce double mouvement. Les intellectuels, les médias, les universitaires ont l’oreille des puissants. Ils rêvent d’appartenir à l’élite principale et cherchent donc à lui plaire. Ils adoptent les codes et les sujets de prédilection de celle-ci. Ils oublient donc de jouer leur rôle de passeur et de raconter ce qui arrive. « Bien sûr, il existe des penseurs connectés, mais même s’ils ont du succès, notamment par des livres, ils n’ont pas de capacité d’influence. »

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 décembre 2013

Le médiéviste et le temps présent

 

- Patrick Boucheron : «Un médiéviste est bien armé pour comprendre le présent » - Libération  26.12.2013
http://www.liberation.fr/culture/2013/12/26/un-medieviste-est-bien-arme-pour-comprendre-internet_969055

conjurer

PB vient de publier Conjurer la peur - Sienne, 1338. Essai sur la force politique des images
http://www.fabula.org/actualites/p-boucheron-conjurer-la-peur_59553.php


extraits :
« Curieusement, l'histoire des communes italiennes (et de leur opposition au pouvoir personnel de la seigneurie) ne fait pas partie de notre généalogie politique. Dès qu’on fait une révolution en Europe, on se drape dans une toge gréco-romaine. L’expérience des communes médiévales a été en partie occultée. Ce moment est vu comme incertain, contradictoire, à la manière d’un faux départ. Seule l’historiographie romantique et la Commune de Paris redonneront vie à ce modèle ».

« il serait illusoire de penser que la fresque du bon gouvernement nous donne une idée précise du XIVe siècle, d’abord parce qu’il y a eu des restaurations successives qui ont transformé et réinterprété l’œuvre. Et, même si la matière picturale était intacte, entre elle et nous s’interposerait l’ombre de tous les regards qui se sont posés sur elle. Il nous faut donc décaper toutes les strates d’interprétations ».

« L’art politique n’est évidemment pas à la Fiac, il est dans la rue, dans un espace public .... Curieusement, j’ai l’impression aujourd’hui qu’un médiéviste est mieux armé pour comprendre le Street Art qu’un spécialiste du Caravage, la parenthèse du régime esthétique s’est comme refermée. Idem pour Internet, un médiéviste sait comment se dissémine un texte sans auteur. Il n’y a pas un manuscrit médiéval qui ne soit composite (ou collaboratif). Le Moyen Age est devenu une source d’intelligibilité pour le présent ».

- Patrick Boucheron, L’éloignement hautain de l’oligarchie - entretien - Le Monde 26.12.2013
http://www.lemonde.fr/technologies/article/2013/12/26/l-ecart-entre-gouvernants-et-gouvernes-atteint-un-maximum_4340395_651865.html

« L’éloignement hautain de l’oligarchie et des gouvernants est le principal danger des systèmes politiques ».

« Longtemps, en Europe, la nécessité pour les élites de vivre entourées de leur clientèle faisait obstacle à la ségrégation urbaine. Il y avait certes des quartiers pauvres, mais pas de quartiers riches. Au XVe siècle, les Médicis – qui étaient immensément riches – habitaient dans un palais au cœur de Florence qui demeurait ouvert aux clients et aux obligés ».

« Aujourd’hui, les élites sont sur la pente ascendante dangereuse de la toute-puissance. L’écart gouvernants-gouvernés atteint peut-être l’un de ses maxima historiques »


effets4

Ambrogio Lorenzetti, La fresque du bon gouvernement (détail) Web Gallery of Art
http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/l/lorenzet/ambrogio/governme/index.html



Rappel :
Joseph Morsel - " L'Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat " (2007)
(avec Christine Ducourtieux pour la médiévistique et l'Internet)
http://clioweb.free.fr/chronique/aphg404.pdf
http://lamop.univ-paris1.fr/W3/JosephMorsel/index.htm


.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 décembre 2013

Turquie : politique et corruption

 

- Cerné par les affaires, le système Erdogan vacille - Le Monde 26.12.2013
Le premier ministre turc a été contraint à un remaniement touchant la moitié des membres de son gouvernement
http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/12/26/cerne-par-les-affaires-le-systeme-erdogan-vacille_4340225_3214.html


Parvenu aux commandes du pays en 2002 sur la promesse d'en finir avec la corruption des élites, le Parti de la justice et du développement (AKP), aussi appelé parti AK, " parti pur " en turc, est aujourd'hui rattrapé par les affaires. Il a connu mercredi la journée la plus longue de la décennie qu'il vient de passer au pouvoir.


- La Turquie en pleine crise politique - Libération 25.12.2013
http://www.liberation.fr/monde/2013/12/25/le-ministre-turc-de-l-interieur-contraint-a-la-demission_968841

Enquêtes anti-corruption : Erdogan vacille - Libération 25.12.2013
http://www.liberation.fr/monde/2013/12/25/enquetes-anticorruption-erdogan-vacille_968921

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


26 décembre 2013

Anina Ciuciu

 

anina

photo http://www.rue89strasbourg.com


Anina Ciuciu, Rom, vie ouverte - Portrait dans Libération 23.12.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/12/22/anina-ciuciu-rom-vie-ouverte_968410

« Française d’origine roumaine, cette étudiante en droit de 23 ans, intégrée et brillante, plaide pour la double culture ».

« Le racisme anti-Roms, elle a grandi avec. Dedans. Dans la boue d’une banlieue de Craiova, à 200 kilomètres à l’ouest de Bucarest...  Ensuite, sa famille a vécu en Italie, à Lyon, à Bourg-en-Bresse ...»

« La première main tendue est celle d’une institutrice … »

« Elle ne cache pas ses origines quand on les lui demande, elle e les clame pas non plus… »

« A la Sorbonne, elle prépare un master Justice et Procès. Elle a récemment fait un stage à la Cour européenne des droits de l’homme. Enfant de l’Europe, elle se verrait bien évoluer dans ces sphères-là… »

Elle a publié Je suis tsigane et je le reste (City editions)
https://www.facebook.com/JeSuisTziganeEtJeLeReste
https://www.facebook.com/JeSuisTziganeEtJeLeReste/photos_stream


anina-tzigane

http://www.city-editions.com/WebPages2013/TemoignageAnina.htm

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Les cadeaux de Noël


qq suites sur Noël, une fête familiale et un enjeu commercial essentiel

- Marc Lohez, Les territoires du Père Noël
http://port-rambaud.blog.lemonde.fr/2013/12/11/les-territoires-du-pere-noel/

- Martyne Perrot, Le cadeau de Noël - Histoire d'une invention
Une étonnante histoire, entre rêve et marchandisation.
http://lectures.revues.org/12533

- Le marché du jouet, c'est 3,2 mds d'euros en 2012
55 % des ventes se font au 4e trimestre
45,6% sont vendus dans des magasins spécialistes, 36 % en grande surface
60 % des jouets sont importés de Chine
http://www.fjp.fr/document.php?id=88&table=communique&gotoPage=/actus/actualites
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jouet

Le choix des cadeaux de Noël est encore très différencié en fonction du sexe de l'enfant.
L'analyse de Mona Zegaï, doctorante en sociologie à l'université Paris VIII.  L'Express, 16.12.2013
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/jouets-de-noel-les-garcons-sont-plus-contraints-que-les-filles-par-les-normes-de-genre_1307237.html

Le garçon joue à la poupée, Europe 1, 11.2012
http://www.europe1.fr/France/Chez-Super-U-le-garcon-joue-a-la-poupee-1314401/

cata-filles

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25 décembre 2013

Couleurs Noël

 

noel-champs

Champs Eysées, Noël 2013


- Couleurs Noël, Le Monde 20.12.2013
http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/12/20/couleurs-noel_4337506_3246.html

« La fête a ses couleurs : en contrepoint du blanc des frimas et du noir de l’hiver, les branchages de houx, les boules de gui et les flammes dorées des bougies. Mais sa livrée préférée, pour l’homme occidental, est sans conteste le rouge. L’héritage en est ancien »

« Le rouge a longtemps été tenu pour la couleur la plus éclatante »

« En marge du triomphe établi de la couleur par excellence – en russe, le même terme dit le rouge et le beau, d’où la fameuse place Rouge moscovite –, le vert résiste et persiste, tout comme le feuillage des sapins introduits dans les maisons au cours du XIXe siècle ».


- De la couleur du père Noël, Didier Fassin, Libération rebonds 25.12.2013
http://www.liberation.fr/monde/2013/12/25/de-la-couleur-du-pere-noel_968888

« A la veille des fêtes de fin d’année, deux controverses portant sur la couleur de peau des protagonistes de ces célébrations populaires ont, de part et d’autre de l’Atlantique, réveillé les passions autour de la question raciale.
Une concerne le Père Noël, plutôt blanc que noir,
L'autre intéresse Jésus ... »

« Je rêve que mes quatre petits-enfants vivront un jour dans une nation où ils ne seront pas jugés sur la couleur de leur peau, mais sur la force de leur tempérament. Je fais un rêve aujourd’hui ! » disait Martin Luther King
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/08/25/27894207.html

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 décembre 2013

Charlotte Delbo, une vie une oeuvre

 

delbo31441

Charlotte Delbo, femme de théâtre, résistante et écrivain
chroniques de la BNF, avril-mai-juin 2013
http://multimedia.bnf.fr/chroniques/chroniques_66/index-20.html


Charlotte Delbo (1913-1985), Emission Une vie, une oeuvre, 21.12.2013 - Une émission à podcaster et archiver
http://www.franceculture.fr/emission-une-vie-une-oeuvre-charlotte-delbo-1913-1985-2013-12-21


Charlotte Delbo chez Chancel : « Je n'ai pas été arrêtée par hasard »
Sa mari est fusillé, elle est déportée à  Auschwitz avec 230 femmes résistantes dans Le Convoi du 24 janvier.

extraits de la lettre de Charlotte Delbo à Louis Jouvet, depuis la Suède, le 17 mai 1945
« Je ne veux pas vous raconter ce long et terrible voyage que j'ai fait, ni vous expliquer maintenant les raisons qui m'ont obligée à vous quitter à Rio... Je veux vous dire pourquoi je reviens, je reviens pour entendre votre voix ».

« J'ai souffert les pires épreuves que le destin ou la Gestapo puisse accumuler sur un pauvre humain moyen et mes chances d'en sortir étaient minces. La raison et le raisonnement, la statistique et l'observation quotidienne, chaque battement de mon coeur, un coeur qui ne bat que parce qu'on lui commande de battre, tout montrait d’évidence que la lutte était vaine.
Ma certitude intuitive était fondée sur autre chose, sur la protection que vous m'apportiez, ma mère et vous. Ma mère par la tension de sa volonté et la violence de sa pensée présente à la mienne. Vous parce que vous me parliez.
J'ai eu avec vous d'extraordinaires conversations. Nous avons parlé de tout, et de tous les gens que nous connaissons, Alceste et Hermione, Electre et Don Juan. J'ai été plus près de vous ces trois dernières années que pendant les précédentes où pourtant je ne vous quittai guère. Trois années de méditation avec la mort et l'espoir tour à tour m'ont donné le pouvoir d'évoquer et de susciter les êtres dans leur vérité … »

« Ce jour-là, j'ai eu la certitude de revenir et de vous revoir, du fond des marais d'Auschwitz. Il fallait un acharnement du miracle pour je revinsse. Je reviens pour vous embrasser ».


Voir aussi :
- Violaine Gelly Paul Gradvohl, Charlotte Delbo
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/04/23/28729501.html

- "Je reviens de la vérité", Charlotte Delbo - Cercle d'étude de la déportation et de la shoah 2010
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article167


- Mort de Charlotte Delbo, La mémoire d'Auschwitz - François Bott (Le Monde, 4 mars 1985)
http://spider95.canalblog.com/archives/2006/12/14/3426938.html

- Le Convoi du 24 janvier, lu par Madeleine Chapsal (L'Express, 14 février 1966)
En 1966, « Charlotte Delbo publie, aux Éditions de Minuit, Le Convoi du 24 janvier, série de fiches biographiques sur ses 229 compagnes, plus la sienne. Cette lecture est fascinante. L'horreur d'Auschwitz était dans le livre précédent : Aucun de nous ne reviendra. Ici, c'est autre chose, c'est de l'Histoire, l'Histoire au niveau où elle se fait, à celui de l'individu, de la femme qui accepte un soir de loger un inconnu, de la jeune écolière qui glisse dans sa serviette, parmi ses livres de classe, une série de tracts ; de l'épouse de l'imprimeur, qui ne savait rien, qui est arrêtée quand même, tandis que l'on fusille son mari au Mont-Valérien ».
http://spider95.canalblog.com/archives/2006/12/14/3426938.html

.

Posté par clioweb à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 décembre 2013

Delhommais et l'APSES

 

- « Les Français sont des cancres en économie »
affirme PA Delhommais, dans un édito du magazine Le Point 19.12.2013
Tout cela n'est guère surprenant, ajoute-t-il, « compte tenu de l'enseignement économique que les Français reçoivent au lycée. Ou, pour être plus juste, ne reçoivent pas ».
Selon lui, « l'Apses préfère former des citoyens-chômeurs » plutôt que de « faire comprendre aux lycéens les mécanismes du marché et de cette horrible mondialisation libérale dans laquelle ils vont vivre et tenter de se trouver une place ». Il ajoute que « l'inculture économique des Français coûterait au pays 1 point de PIB par an ».

- L’APSES a répondu avec vigueur à l'éditorialiste du Point
Elle demande un droit de réponse.
Elle souhaite des contradicteurs qui fassent leur travail avec davantage de sérieux.
Elle rappelle que l’enseignement de SES tant vilipendé ne concerne que 15% d’une classe d'âge.
De même, en quoi serait-il scandaleux d’étudier à la fois les mécanismes et les limites des marchés financiers ?Pourquoi faudrait passer sous silence , la crise financière de 2008 et la faillite de Lehman Brothers, avec tous ceux qui en ont pâti ? http://www.apses.org/initiatives-actions/communiques-et-courriers/article/droit-de-reponse-au-point-suite-a


NB : L’éditocrate parle d’enseignement biaisé.
Lui même ne retient que les arguments qui le confortent dans ses préjugés néo-libéraux (cf le quiz du Codice, la crise de 2008 attribuée aux Etats, pas aux entreprises). Quant à l’exemple du capital avec intérêts, il ressort autant de l’apprentissage du calcul élémentaire que de l'influence des SES.

« Les Français n’ont probablement pas besoin de subir une quelconque influence de professeurs altermondialistes pour saisir, tout particulièrement aujourd’hui, les dangers de la course effrénée au profit, des marchés sans règles, du creusement des inégalités » avait répondu par avance Gérard Grosse (IDIES).
http://www.idies.org/index.php?post/Les-Francais-premiers-de-la-classe-en-economie

.

Posté par clioweb à 07:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,