- Classes prépas : la réforme repoussée - Le Monde 12.12.2013

Pour Vincent Peillon, les discussions sur le temps de travail des professeurs de prépas ne sont pas « mûres », et par conséquent elles restent « ouvertes »
Les profs de prépas se sont mobilisés et ils ne manquent pas de soutiens.
Selon Le Monde, « c'est l'Elysée qui freinerait des quatre fers. Après un an de mobilisation sur les rythmes scolaires, et alors que les professeurs de prépas montent au créneau un peu plus chaque jour, il s'agit de calmer le jeu, d'éviter la contagion à tous les collèges et lycées ».
http://www.lemonde.fr/education/article/2013/12/12/
http://www.lemonde.fr/education/


- Vincent Peillon sèche sur les prépas mais bûche sur l’éducation prioritaire - Libération 12.12.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/12/12/vincent-peillon-seche-sur-les-prepas-mais-buche-sur-l-education-prioritaire_966173

« A l’origine, VP voulait supprimer les deux heures de décharge des profs de prépa - une heure s’ils exercent en seconde année, une autre devant plus de 35 élèves - et imposer à tous un service de dix heures de cours hebdomadaires. ... Le projet a aussitôt déclenché une levée de boucliers ... Si le ministre refuse de parler de recul, la réforme risque de se ratatiner et de se réduire à une limitation du cumul heures sup-colles ».

« Pour se sortir de sa mauvaise passe avec les prépas, le ministre, qui a fait de la lutte contre les inégalités l’axe de sa politique, s’est tourné vers les ZEP, avec un allègement horaire pour les profs. Contrainte budgétaire oblige, la mesure s’appliquera toutefois progressivement. .. En 2014, elle concernera seulement 100 réseaux ZEP ».


arnal-cpge
https://twitter.com/arnalgeo (13.12.2013)


cpge

source : Libération

.