02 octobre 2013

Rythmes : pour et contre

 

Pour ou contre la réforme des rythmes scolaires - Le Monde 01.10.2013
http://www.lemonde.fr/idees/ensemble/2013/10/01/pour-ou-contre-la-reforme-des-rythmes-scolaires_3488116_3232.html

- Il est inadmissible d'imposer une réforme de ce type aux collectivités locales
Magali Martinelli (Représentante de l'école maternelle Ordener et membre du comité de pilotage de la réforme à Ris-Orangis)

- La réforme des rythmes scolaires : l'affaire de tous !
Jean Claude Fournier (Président de la communauté de communes Sioulet-Chavanon en Auvergne)


- Rythmes scolaires : des parents racontent leurs enfants "fatigués" et "déboussolés" - Le Monde 01.10.2013
http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/10/01/rythmes-scolaires-des-parents-racontent-leurs-enfants-fatigues-et-deboussoles_3487423_1473688.html

extraits :
- « Je cherche encore l'intérêt de tout ce remue-ménage", Marion, 38ans, prof de français, Beaumont-La-Ronce (Indre-et-Loire)
"Deux de nos trois enfants sont concernés par ce changement et l'un comme l'autre sont épuisés, vraiment physiquement marqués par le fait de se lever tôt cinq jours sur sept... Dans la classe de mon fils, en CM1, l'institutrice a instauré des jeux de société la dernière heure du vendredi tellement les enfants sont intenables, fatigués et énervés.

Quant aux activités proposées par la commune, elles laissent songeurs... Réaliser une perruque, pratiquer la mosaïque sur coquille d'œufs, etc. Le matériel est parfois insuffisant, les intervenants pas toujours qualifiés, l'intérêt des enfants souvent assez limité. Bref, je cherche encore l'intérêt de tout ce remue-ménage vain et exaspérant ».

- "Pour 35 minutes d'activités, c'est un dispositif trop lourd et trop cher", Yves
« L'école s'arrête à 15h45. Il y a ensuite le choix entre l'étude, le soutien, les activités périscolaires et la maison de la jeunesse et de la culture qui 'offre' des activités jusqu'à 16h30 où les enfants sont libérés. C'est le bazar. Les intervenants sont trop nombreux, on sent une frénésie chez l'enfant qu'on récupère à 16h30. L'autorité n'est pas la même. Les dames responsables des activités périscolaire ne sont pas formées et l'instituteur me dit qu'il a senti un changement dans les relations élève-adulte. Pour 35 minutes d'activités, c'est un dispositif trop lourd et trop cher ».


- "Des soirées plus détendues et plus calmes", Gwenaël, 37 ans, chercheur, Betton (Ille-et-Vilaine)
« Au final nous trouvons cette réforme positive. Nos enfants rentrent deux jours par semaine plus tôt, ce qui fait des soirées plus détendues et plus calmes. Ils sont aussi satisfaits des activités qui leur sont proposées (pour l'instant tam-tam pour l'un, lutte pour l'autre). Même si nos enfants font d'autres activités périscolaires, nous avons constaté que ce système permet de démocratiser les activités et que certains enfants qui n'en avaient jusqu'à présent pas la possibilité y ont maintenant accès (même s'ils ne peuvent pas choisir une activité particulière). Les enseignants nous ont indiqué apprécier d'avoir cinq matinées avec les enfants car cela favorise les apprentissages des enfants qui ont des difficultés ».

- "C'est plutôt mieux mais ce n'est pas une révolution", Dominique, 43 ans, cadre de la fonction publique, Paris
« Cela fait trois semaines que notre fils en CM1 expérimente ces nouveaux rythmes. Il ne nous semble pas plus fatigué et surtout il est plus détendu à 16h30 quand il sort de l'école les mardis et vendredis. Il semble plus détendu que l'année dernière. Ce n'est pas une révolution. C'est plutôt mieux mais il n'y a pas de quoi en faire un fromage ».

.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


01 octobre 2013

Réhabiliter les fusillés de 14-18 ?

 

A son habitude, la presse a annoncé par avance le rapport d'Antoine Prost
« Quelle mémoire pour les fusillés de 14-18 ? » Un point de vue historien

Télécharger le rapport
http://www.francetvinfo.fr/histoire-rehabiliter-les-fusilles-de-la-premiere-guerre-mondiale_424277.html
http://centenaire.org/fr/espace-scientifique/societe/les-fusilles-de-la-premiere-guerre-mondiale


Le JT 20 h de France 2 a consacré 3 minutes au sujet lundi 30 septembre
http://www.francetvinfo.fr/histoire-rehabiliter-les-fusilles-de-la-premiere-guerre-mondiale_424277.html

Des chiffres sont donnés dans le reportage :
1914 : 206
1915 : 296
1916 : 136
1917 :  89
1918 :  14
total : 741

L'exemple du caporal Truton Albert Emilien, né le 07/10/1885 à Mage (Orne), fusillé le 16 juin à Pargnan, enterré à Cerny est donné en exemple. Mémoire des hommes ne le connaît pas, mais sa fiche est sur le web
http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/
http://les-blessures-de-l-ame.over-blog.com/pages/Albert_TRUTON_Fusille_le_16_juin_1917-1166560.html
http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/qui-cherche-quoi/caporal-albert-truton-sujet_7194_1.htm

Nicolas Offenstadt est interviewé sur le "pour l'exemple".
En mai 2008, Becker (Jean-Jacques) avait contesté l'expression : On ne « réhabilite » pas les fusillés « pour l’exemple »
http://passouline.blog.lemonde.fr/2008/05/30/on-ne-rehabilite-pas-les-fusilles-pour-lexemple/

Pour France 2, le débat mémoriel est achevé. Réhabiliter les fusillés est une décision politique.


Alexis Corbière, conseiller Parti de Gauche de Paris cite le texte qu'il a utilisé, en s'appuyant sur les recherches du général André Bach. http://www.alexis-corbiere.com/index.php/post/2013/09/30/
Lire également l'article de Libération :
http://www.liberation.fr/societe/2013/10/01/1914-18-rehabiliter-les-fusilles-pour-l-exemple_935959


rappel : en 1934, au terme de près 20 ans de combat, avec l'aide de la Ligue des droits de l'homme et de la Libre pensée, Blanche Maupas avait obtenu la réhabilitation de Théophile Maupas, son mari et des caporaux de Souain, fusillés le 17 mars 1915.
http://clioweb.free.fr/dossiers/14-18/souain.htm

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,