14 septembre 2013

Albert Jacquard, un humaniste engagé

 

Albert Jacquard, un humaniste engagé (1925-2013) - Le Monde 12.09.2013
http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2013/09/12/albert-jacquard-etait-une-lumiere_3476731_3382.html

extraits :
Né à Lyon le 23 décembre 1925 au sein d'une famille catholique et conservatrice, il entre à Polytechnique en 1945.

En 1968, il étudie aux USA la génétique des populations et découvre le combat contre les injustices sociales.
Il pourfend , arguments scientifiques à l'appui, les thèses racistes, et publie en 1978 L’éloge de la différence : pour lui, les hommes sont tous différents du point de vue génétique, mais aucune de ces différences ne justifie qu'un groupe humain se croie supérieur.
En 2009, il participe au tribunal Russell sur la Palestine.

« Albert Jacquard était un humaniste, remarquablement intelligent, très droit, qui ne dissociait pas son savoir scientifique de ses engagements, même si, dans le milieu scientifique, certains le tenaient pour un farfelu », se souvient le biologiste Jacques Testart. Il dénonçait l'usage abusif du mot "compétitivité" sur lequel les politiques à l'oeuvre sont fondées. C'était un utopiste, mais aussi quelqu'un qui payait de sa personne et dormait sous la tente dans le cadre des actions du DAL

- Albert Jacquard, humain trop humain - Libération 12.09.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/09/12/albert-jacquard-humain-trop-humain_931524
Albert Jacquard, bon homme de chemin,
Libération a remis en ligne le portait du 30.08.2006
http://www.liberation.fr/societe/2006/08/30/albert-jacquard-bon-homme-de-chemin_49745

«Croissance» et «crise», des gros mots pour Albert Jacquard - Le Figaro
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/09/12/



jacquard-utopie

Albert Jacquard, Mon utopie, Stock 2006

 

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


rebonds : La religion de la guerre

 

La religion de la guerre - Luc Vaillant, Libération rebonds, 09.09.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/09/09/la-religion-de-la-guerre_930558
 
Luc Vaillant « réprouve l’hypothétique recours aux frappes «punitives» en Syrie ».
extraits :
« Le pacifisme est mal porté sur la scène française, car l’Hexagone vit dans l’ombre grise de Munich et de Vichy. On pourrait imaginer qu’à gauche, le Jaurès de 14 puisse aider à renverser la table sur les brodequins des va-t-en-guerre. Mais, non ! Nos Déroulède préfèrent … applaudir aux roulements de tambour du casanier Hollande, dont le projet géopolitique nous avait échappé ». « Tout ce barouf mobilisateur renifle la testostérone de chambrée, avec virilité en bandes molletières et péroraisons kakis des petits télégraphistes des médias grimés en foudres de guerre ... ».

« Il est étonnant de voir comment les humanitaires des années 80, qui se voulaient les secouristes des souffrances sur champs de bataille, se sont métamorphosés en apporteurs de guerres … . Leur droit d’ingérence est devenu une manière de gendarmer les peuplades qui refusent d’entrer dans l’histoire, (celle de la domination par un Occident soit-disant sécularisé) ».

.

Posté par clioweb à 07:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,