- Morale laïque ou enseignement laïque de la morale ? site du MEN et rapport en pdf
http://www.education.gouv.fr/cid71583/morale-laique-pour-un-enseignement-laique-de-la-morale.html
http://cache.media.education.gouv.fr/file/04_Avril/64/5/Rapport_pour_un_enseignement_laique_de_la_morale_249645.pdf

- Que font les autres ?
http://www.liberation.fr/societe/2013/04/22/religion-civisme-securite-routiere-et-vie-sexuelle-les-options-europeennes_898165

- « La morale laïque fait le pari de la liberté de jugement de chacun », entretien avec V. Peillon, Le Monde 22.04.2013
http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/04/22/la-morale-laique

- débat sur Europe 1 : voir la fin de ce message.


- Lire également Ruwen Ogien, La Guerre aux pauvres commence à l’école (Grasset)

- Ruwen Ogien. La morale à zéro, Libération, 18 avril 2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/04/18/ruwen-ogien-la-morale-a-zero_897248

ou l'écouter dimanche prochain 28 avril entre 17h15 et 18 h, chez Taddéi
http://www.franceculture.fr/emission-le-tete-a-tete

 

Europe 1 - Est-ce à l'école d'enseigner la morale ? (le terme "laïque" a disparu du titre...)
débat entre l'UMP, le SNALC, la PEEP (et le SNES)
http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Europe-1-Midi/Sons/Europe-1-midi-Est-ce-a-l-ecole-d-enseigner-la-morale-23-04-13-1492547

 

[ L'annonce tombe au plus mauvais moment pour le PS, après le tsunami Cahuzac. Est-ce le moyen le plus adéquat pour faire oublier la fraude du chef de l'anti-fraude et espérer moraliser le comportement des décideurs politiques ? Les chefs seraient-ils exemptés d'une morale qui ne concernerait que les sans-grades ? La gestion du MEN serait-elle au dessus de tout soupçon (nombre de conseillers salariés, conseil de l'innovation avec si peu d'enseignants sur le terrain ...)

La morale laïque illustre à nouveau le fait du prince, celui qui avait conduit à la suppression arbitraire de l'HG en Term.

Elle est révélatrice :
- sur le fond, dans l'histoire, la morale scolaire n'a empêché aucune dérive (cf la délation sous Vichy).
- La morale scolaire a sombré dans une caricature insupportable (la petite phrase du matin écrite au tableau).
Pourquoi une morale Peillon de 2015 ne subirait-elle pas la même évolution ?
- La morale éduquerait le jugement. N'est-ce pas plutôt le rôle de toute Education, de toutes les matières enseignées, des lettres aux sciences ?

- sur la forme, les communicants ont évité la catastrophe.
L'annonce a failli tomber au coeur de l'affaire Cahuzac. Cela aurait fait désordre, et rappelé le grand écart dans la leçon de morale, laïque ou cléricale, la différence entre le "Fais ce que je te dis" mais "Ne fais pas ce que je fais"

Un sondage opportun conforte le prince. Mais que masque ce plébiciste pour un retour de la morale à l'ancienne ? Pour bcp de parents, la morale ne concerne pas leurs propres chéris, mais ceux des voisins qui risquent de mettre leur progéniture en péril.

L'ECJS, installée au temps d'Allègre en lycée, est vilipendée. Pourquoi ce besoin de dénigrer ce qui existe ? Pourquoi ne pas prendre le temps de confronter les objectifs annoncés et la réalité du terrain ? Pourquoi ne pas avoir cherché au préalable à changer les contenus et à modifier les méthodes ? Pourquoi cette obsession d'ajouter une matière à un mille-feuilles déjà bien indigeste ?

Pourquoi apprend-on si peu de l'expérience du passé ? En 2015, Peillon veut évaluer sa morale. En 2000, l'ECJS n'est pas devenue matière d'examen : les décideurs d'alors estimaient que l'on ne pouvait pas demander à des enseignants de noter une opinion (face au mariage ? face à l'évasion fiscale ?)

En fait toute l'énergie mise à imposer un tel enseignement ne masquerait-elle pas une forte dose de corporatisme ? Quand elle ne sert pas à compléter les emplois du temps, l'ECJS est plutôt assurée par des profs d'HG alors  que la morale sera de la philo pour tous, du CP à la terminale ... ]



.