20 mars 2013

Loi Peillon votée en 1ere lecture

 

Le projet de loi Peillon sur l'école a été voté en première lecture
à l'Assemblée le mardi 19 mars 2013, par 320 voix contre 227.

Les explications de vote sont transcrites sur le site de l'Assemblée nationale :
http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2012-2013/20130180.asp#P369_75850

Extraits
PS : « Le travail parlementaire, je voudrais le souligner, a renforcé et complété le texte en introduisant de nouvelles dispositions, telles que celles qui concernent l’éducation à la santé, l’éducation à la parité et à l’égalité entre filles et garçons dès la maternelle, la création de passerelles entre maternelle et CP et entre CM2 et sixième, l’accueil et la scolarisation des élèves en situation de handicap ».

UMP : « Aujourd’hui, le véritable enjeu pour l’école est la réforme des statuts des personnels, la redéfinition de leur mission et de leur service – notamment pour les directeurs –, une revalorisation des salaires, comme nous avions commencé à le faire pour les débuts de carrière, mais aussi une plus grande autonomie des établissements scolaires, pour une éducation en collaboration étroite avec les familles, basée sur le mérite et l’égalité des chances.
Pour toutes ces raisons, le groupe UMP votera contre cette loi qui n’a de refondation que le nom ».


.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


19 mars 2013

Le numérique à l'Ecole, suite

 

Quel sens donner au numérique à l'école ? du grain à moudre, 12.03.2013
Après une succession de plans ayant eu pour principal objet l’équipement des établissements, voici enfin venu le temps de s’interroger sur la finalité du numérique à l’école. A condition de se poser les bonnes questions. Dans un univers technologique en perpétuel mouvement, l’institution scolaire peut-elle faire autrement que de chercher à rattraper son retard pour être en phase avec l’époque ?
http://www.franceculture.fr/emission-du-grain-a-moudre
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10175-12.03.2013-ITEMA_20391483-0.mp3

Le numérique et l'école, le sujet a déjà été abordé dans l'émission du grain à moudre le 26.11.2013
http://clioweb.canalblog.com/archives/2012/11/27/25683278.html


Sur les adolescents face aux technologies et aux médias, écouter Dannah Boyd dans Place de la Toile.16.03.2013
http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile



Du grain à moudre, extrait vers la 13e minute :
Bernard Stiegler - L'ensemble du savoir en train de muter, il faut une recherche de haut niveau, qui ait très vite un impact direct sur le terrain, une recherche-action

Q - Quadrature du cercle : Comment, sur le temps long, refléchir et questionner le numérique au niveau de l'université, et sur le temps court, adapter la pédagogie et l'enseignement à une technologie qui bouge sans arrêt ?

Réponse de Pierre Moeglin (Paris 13) - du point de vue de la recherche, je dirige moi-même des thèses, comme Bernard Stiegler d'ailleurs, la réponse est assez simple : il faut distinguer l'écume des jours et repérer la logique des grandes mutations.

Je voudrais donner un exemple concret. On parle d'une grande encyclopédie qui s'appelle Wikipedia.
C'est une contradiction dans les termes. Au XVIIIe, l'Encyclopédie est pensée comme faisant cercle (cyclos), comme un univers fermé. Wikipedia, c'est l'inverse. C'est un univers en expansion permanente.

Q - Ne redéfinissez-vous pas l'opposition entre le livre papier et le livre numérique ?
R- L'encyclopédie papier, c'est un univers refermé sur lui-même et une vision du monde qui est encyclopédique.
Wikipedia, c'est un autre univers, c'est un univers en expansion

Q- voulez-vous dire qu'un univers en expansion ne peut pas être encyclopédique ?
R- En tous cas, il y a une contradiction dans les termes, en effet.  L'idée du cercle refermé sur lui-même n'existe plus dans Wikipédia. On est dans une autre logique, on est dans une logique de la celle de découverte permanente, de l'augmentation permanente, c'est un peu ça qui est en jeu.


Le numérique est vraiment un observatoire intéressant.
- L'émission en apprend sans doute davantage sur les représentations des invités, en fonction de leur statut actuel, que sur les enjeux du numérique appliqué à l'éducation. Que demande un universitaire ? la mise en place d'un programme de 500 thèses en recherche-action avant tout usage scolaire du numérique…
Les médias, face aux technologies, balancent sans cesse entre l’extase et l’effroi. Il semble toujours difficile de parler d'éducation à la radio ou à la TV sans tomber dans les clichés et les oppositions stériles (le Savoir contre les compétences, la machine contre l'humain ... ).

- Carr et Prensky.
A écouter un des invités, Prensky le père de l'expression « digital natives », « (ce n'est qu'un) journaliste, ce n'est pas un chercheur ». Il n'est donc pas sérieux… Pourquoi cette détestable habitude de mépriser le travail des autres, au nom d'un métier, d'une fonction ou d'un statut ?
Par contre, pour vilipender internet qui rendrait idiot (« plus encore idiot » titrait le magazine Books ), à qui font appel tous les médias français, les uns après les autres ? A Nicholas Carr ! Ne serait-il pas lui aussi un simple journaliste ??

- Médias ou réseaux sociaux. Avant le règne des communicants, les mots avaient un sens. Facebook nomme « ami » ce qui est souvent un simple contact sur le web. Pourquoi parler sans cesse de « réseaux sociaux » quand Facebook et d'autres, ce sont d'abord des « médias sociaux », des industriels dont l'ambition est de faire le maximum de profits grâce à la publicité ciblée.

Dans ces faux débats, les intervenants semblent négliger les pratiques développées depuis une génération, les questions élaborées par les pionniers au temps à l'accès à un internet rapide apparaissait comme un espace de liberté.

L'ordinateur a longtemps été considéré comme un moyen de traiter des données. Faute de conditions de travail adaptées, la communication a pris le dessus, au service d'une vision traditionnelle de la pédagogie (présentations, traitement de texte ...). Sera-t-il un jour possible de sortir l'informatique de ce retour en arrière, et de former à nouveau les élèves aux outils indispensables pour garder la maîtrise d'un monde soumis à la numérisation ?


.

.




Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 mars 2013

G. Reader est mort, vive le RSS !

 

Google Reader est mort, vive le RSS !
Camille Gévaudan, Libération Ecrans 14.03.2013
http://www.ecrans.fr/Google-Reader-est-mort-vive-le-RSS,16081.html

« Google... On avait si vite pris l’habitude de profiter de sa batterie d’outils et de sites au quotidien. Une adresse à repérer ? Google Maps. Un site à consulter ? Google Search. A quoi ressemble une grenouille du désert ? Google Images. Qu’est-ce que c’est que cette histoire de « Harlem Shake » ? YouTube. Il y a des services Google pour tout et n’importe quoi ... ».

«  … Et cette nuit, brutalement, on s’est souvenu que Google n’était pas le service public du web, mais bien une entreprise privée dont on n’est qu’un client parmi d’autres. Une entreprise qui fait ce qu’elle veut, quand elle veut, sans avoir de comptes à rendre à personne »

C. Gévaudan suggère deux solutions pour remplacer Google : Feedly et The Old Reader.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Le monde expliqué aux vieux

 

« Le monde expliqué aux vieux », c'est une nouvelle collection poche lancée par les éditions 10-18 et le trimestriel Usbek & Rica. Cette nouvelle collection prétend « décrypter l’évolution du monde actuel ». Les auteurs ont moins de trente ans.

Les 4 premiers titres :
Facebook
Lady Gaga
La Solitude
La Violence

A venir en octobre :
Le Vintage
Les Jeux vidéo

source : France-Culture

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 mars 2013

AG, La photo-souvenir

 

ag-orsay

André Gunthert - Photo volée, musée d'Orsay, 2011


La photo-souvenir, monument de l’histoire privée

André Gunthert - 16 mars 2013 L’Atelier des icônes
http://culturevisuelle.org/icones/2659

« Faut-il autoriser ou interdire la prise de vue d’œuvres d’art par les visiteurs des musées ? Se poser cette question témoigne de la profonde méconnaissance des usages privés de la photographie.

L'article est la conclusion de Visiteurs photographes au musée, dirigé par Serge Chaumier, Anne Krebs et Mélanie Roustan (La Documentation française). André Gunthert fait la synthèse de deux notes précédemment publiées sur L'Atelier des icônes (“La photo au musée, ou l’appropriation“, “Photos de vacances“).


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


MAV - Abolir les frontières ?

 

mav128


Faut-il abolir les frontières ?

Manière de voir  n° 128 — Avril - mai 2013
Numéro coordonné par Benoît Bréville et Philippe Rekacewicz
http://www.monde-diplomatique.fr/mav/

A feuilleter en ligne : source FA
http://www.exacteditions.com/browsePages.do?issue=35004&size=1&pageLabel=1


Sommaire :
I. Territoires à la découpe
Il n’est frontière qu’on n’outrepasse
Mémoires de l’épopée balkanique
La difficile conquête des espaces marins
Et les colonisateurs morcelèrent l’Afrique...
Nouveau propriétaire pour Bakassi.
Comment l’Empire ottoman fut dépecé.
Histoire politique de la clôture.

II.  Zones de friction
Des nations africaines aux contours fragiles.
Le tracé incertain du Kurdistan.
Un Proche-Orient sans cesse chamboulé.
Misérable conflit entre le Pérou et l’Equateur.
Etat de guerre permanent dans le Haut-Karabakh.
Divorce à la soudanaise.
Les Kouriles, pomme de discorde russo-japonaise.
Corées, la grande déchirure.
Ruée vers l’or noir sur la banquise.

III. Barrières de protection
En 1880, les douaniers s’en donnèrent à cœur joie.
La mauvaise fortune des « maquiladoras ».
L’improbable saga des Africains en Chine.
Libre circulation de l’information et domination mondiale.
Comment l’Union européenne enferme ses voisins (06.2010).
Qui a peur de la démondialisation ? (Lordon)

Carto Philippe Rekacewicz, avec la collaboration d’Agnès Stienne.


.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Carto 16 : Amérique du Nord

 

carto-16

 

Carto n° 16 - mars-avril 2013
http://www.carto-presse.com/?p=1349#more-1349


sommaire (extraits)

L’œil du cartographe :  Cartogrammes, entre cartes et graphiques, par Cécile Marin

Dossier Amérique du Nord, Un modèle en question

L’Amérique du Nord, ressources cartographiques à la BnF
L’industrie automobile américaine
Armes aux États-Unis : le combat d’Obama

Le continent africain face au défi du troisième âge

.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 mars 2013

Fukushima, chronique d'un désastre



- Fukushima, chronique d'un désastre, Steve Burns (Japon, 2012, 47 mn) - Arte-TV

1/3 : http://www.youtube.com/watch?v=gDZCuv6Y2fM
2/3 : http://www.youtube.com/watch?v=wpjczH8oq1E
3/3 : http://www.youtube.com/watch?v=T1y26o_e0Ig

Le documentaire révèle un système de sécurité défaillant, le manque de préparation des équipes et, surtout, la vulnérabilité des réacteurs nucléaires. Il pose des questions sur la conception industrielle (la hauteur du terre-plein sous-estimé la hauteur de la vague, jauges défectueuses, accus de secours installés en sous-sol, vanne de condenseur fermée en cas de panne). Une erreur tragique d'appréciation sur l'état du condenseur aurait conduit à la catastrophe.

Ni l'entreprise ni l'Etat n'ont envisagé ce que deviendrait une centrale en cas de panne durable dans la fourniture d'électricité à une centrale nucléaire !!

 

condenseur

« en cas de panne générale d'électricité, la vanne se ferme automatiquement, cela fait partie de la conception du système. Aux USA, les opérateurs sont formés pour le réouvrir manuellent afin d'éviter la fusion.»


.


.

Posté par clioweb à 17:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Copyright Madness

 

Quand la propriété intellectuelle devient folle (Copyright Madness, CopyFraud)
Place de la Toile 09.03.2013 une émission très militante, avec Lionel Maurel (Calimaq)
http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile-quand-la-propriete-intellectuelle-devient-folle-2013-03-09


La numérisation qui devrait être une chance pour le domaine public sert de cache-sexe à une privatisation accélérée :

. Certains musées, interdisent au public de prendre des photos, même pour des oeuvres qui sont dans le domaine public. Mais les reproductions vendues sont une forme de privatisation via le copyright du photographe,
même quand elles n'ajoutent aucune forme de création aux oeuvres.

gant-rmn
source : Lionel Maurel

. A la BNF, les accords de numérisation d'ouvrages du domaine public octroient aux entreprises un privilège d'exclusivité d'exploitation de 10 ans.
cf le blog Scinfolex : http://scinfolex.wordpress.com/2013/01/19/la-privatisation-du-domaine-public-a-la-bnf
et
http://www.lexpress.fr/culture/livre/la-bnf-accusee-de-privatiser-des-oeuvres-du-domaine-public_1217493.html

. Autres exemples de dérives : les guérillas entre entreprises à propos de marques (cf Apple tentant d'interdire en Pologne une A.pl ). Le vocabulaire commun peut être même être pris en otage (cf I will)
L'impression 3D semble inquiéter certains industriels. L'hystérie commerciale peut un jour casser le web.

Copyright Madness : http://scinfolex.wordpress.com/2013/01/26/le-copyright-madness-passe-au-vinvinteur/

Une riposte suggérée : légaliser le domaine public et les biens communs, qui n'existent qu'en négatif dans l'arsenal législatif imposé par le lobbying des marchands.

SavoirsCom1 - Politiques des biens communs de la connaissance
http://www.savoirscom1.info/

public-dimic

Public Domain par dimic - CC-BY-ND-SA Flickr


PS 1 : L'Allemagne applique depuis le 1er mars 2013 une Google Lex, la loi Leistungsschutzrecht, sur le droit de propiété, en réponse au pillage de la presse par Google. Du fait de l'imprécision du texte sur le droit de citation, Tobias Berg qui assure depuis 17 ans une revue de presse a préféré arrêter. http://www.nfhdata.de/ (source NM)


PS 2 : Ce que copier veut dire, Lionel Maurel Calimaq (source tw)
sur Slideshare, une présentation en 83 diapos faite à la bibliothèque de Rezé le 15.03.2013
http://fr.slideshare.net/calimaq/copy-party-rez


ninapaley

source : Lionel Maurel - voir aussi G images : http://tinyurl.com/czzkcnw


Nina Paley est l'auteur de Sita Sings the blues , distribuée sous licence libre
(Sita est la femme de Rama dans le Ra-ma-yana)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nina_Paley

Voir et écouter Nina Paley en chanteuse : http://www.youtube.com/watch?v=gTyWS-tuoWk
.

.


.

Le Web néo-westphalien

 

Le Web néo-westphalien,
un article de Katherine Maher (Foreign Policy)
http://www.foreignpolicy.com/articles/2013/02/25/the_new_westphalian_web

traduit par Xavier de la Porte,
http://www.internetactu.net/2013/03/11/allons-nous-vers-la-fin-de-lindependance-du-cyberespace/
Place de la Toile, 09.03.2013 vers la 28eme minute


«Vous n’avez aucune souveraineté sur nous… le Cyberespace déborde de vos frontières ».
Le TCP-IP et la “Déclaration d’Indépendance du Cyberpesace” de John Perry Barlow (1996) sont des pieds de nez  au monde des Etats et des frontières mis en place par les traités de Westphalie à la fin de la Guerre de Trente Ans.

Aujourd'hui, militaires et politiques voudraient cloisonner le web, au nom de la sécurité nationale.
Les marchands ne se plaignent guère de cette dérive qui peut arranger leurs affaires.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,