- Sciences-Po après la farce, Alain Garrigou , Régime d'opinion, lundi 4 mars 2013,
http://blog.mondediplo.net/2013-03-04-Sciences-Po-apres-la-farce

« La nomination d’un pantouflard à la direction et le maintien des dirigeants promettent que rien ne sera changé des orientations anciennes célébrées par le service de presse et ses relais médiatiques. Après la farce, pourquoi pas ? La privatisation ramènerait Sciences Po à ses origines et la mener à terme, comme cela se fait pour une entreprise, pourrait même s’accompagner du retour à l’ancien nom d’Ecole Libre des Sciences Politiques. Avec les ressources de l’entreprise privée et non celle de l’Etat. Le pouvoir politique ne peut plus donc ignorer sa responsabilité : s’il continue à laisser faire, ce sera en connaissance de cause ».


- Mur du son, mur du bruit - Le 13h de Guy Birenbaum
http://www.huffingtonpost.fr/2013/02/27/guy-birenbaum_n_2816423.html

L'"information", continue, partagée, télévisée, radio-diffusée, écrite, numérisée, multi-diffusée n'en est plus au cap du mur du son. Désormais, nous passons tous les jours le mur du bruit...(je m'inclus).

L'information, si tant est que c'en soit une, son contenu, sa véracité, ont alors finalement moins d'importance que le bruit produit. Parce qu'une fois ce mur franchi, le bruit persiste.
Jusqu'au bruit d'après.
Au suivant !


- La "Métropole de Paris" du gouvernement critiquée à gauche comme à droite

http://www.huffingtonpost.fr/2013/03/04/metropole-paris-gouvernement-critiquee-elus-conseil-regional

.