29 novembre 2012

Musées et domaine public

 

gerome-cesar-walters
Jean-Léon Gérôme, La mort de César.
Sur le site du Musée d'Orsay, une reproduction du Walters Art Museum (en accès libre)...
source Google images - reproduction de qualité sur wikimedia commons


« A qui appartiennent les données culturelles publiques ? »
du grain à moudre, 20 novembre 2012
http://www.franceculture.fr/emission-du-grain-a-moudre
Roei Amit (RMN), Anne-Laure Stérin (juriste) et Rémi Mathis (Wikimedia France)


Les œuvres présentées dans les musées appartiennent au domaine public. Mais leur reproduction est considérée comme relevant du droit privé ; elle est de plus en plus restreinte en France. Ainsi, au Musée d'Orsay, il est strictement interdit de prendre des photos, alors que Google estime à 1,6 M le nombre de clichés en ligne de La Joconde (Le Louvre). A l'étranger l'accès libre est beaucoup plus fréquent : cf dans la page de liens, la mention de 100 000 reproductions du Rijksmuseum ...
https://www.rijksmuseum.nl/en/api

goo-joc


Parmi les prétextes avancés pour interdire la photo :
. L'oeuvre est dans le domaine public, pas sa reproduction photographique !
. Et aussi : la numérisation coûte cher, surtout en période de vagues maigres.
Plusieurs allusions sont faites à la photothèque de la RMN. Le portail Arago ?


Cela aboutit à des aberrations et à des absurdités :

- Orsay, c'est le musée qui interdit les photos
Mais si vous réussissez comme Shakira à en prendre une avec votre téléphone,
rien ne peut empêcher sa diffusion sur le web...
http://clioweb.canalblog.com/tag/shakira

- walters-logo  Walters Art Museum uploads 19,000 photos to Wikimedia Commons
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:French_paintings_in_the_Walters_Art_Museum

Sur le web, l'oeuvre de Jean-Léon Gérôme existe surtout grâce aux tableaux de la collection du Walters Museum à Baltimore. Alors que l'essentiel se trouve au Musée d'Orsay

gerome-walters




- cf aussi l'épisode Rothko Yellowism Wright et l'imbroglio possible dans la gestion des droits.
http://clioweb.canalblog.com/tag/rothko


- Rémi Mathis plaide lui pour un accès libre et ouvert aux oeuvres et à leurs reproductions.
Plutôt que d'inventer des couches multiples d'interdits, et de dépenser beaucoup pour tarifer au cas par cas,
il préfère la solution de la BNU de Strasbourg : à terme, elle offrira un accès libre à l'ensemble de ses collections numérisées. http://fr.wikipedia.org/wiki/BNU-Strasbourg

cf la mention placée sous la reproduction de L'Origine du monde, le tableau de Courbet
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Origin-of-the-World.jpg
11e mn : La position officielle de la Fondation Wikimedia est que « les représentations fidèles des œuvres d'art du domaine public en deux dimensions sont dans le domaine public et les exigences contraires sont une attaque contre le concept même de domaine public »


 wga-courbet

Pour tous les passionnés de l'histoire de la peinture,
le Web Gallery of Art est une base exceptionnelle. Elle existe depuis 1996.
Elle propose plus de 30 000 reproductions d'oeuvres du XIVe au milieu du XIXe siècle.
http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/


.


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


SES : Non au gavage

 

ses-non-gavage


Quelque deux cents professeurs de SES ont manifesté mercredi 28 novembre 2012 à Paris à l'appel de l'APSES pour dénoncer les programmes et les épreuves de bac mis en place au temps de Chatel.

« Munis de plumes, de becs de canard et d'entonnoirs, ils ont dénoncé le gavage des élèves en vue de l'épreuve du baccalauréat. Le même jour, un appel national à la grève était lancé dans la discipline ».

« Ils réclament un allègement immédiat de trois chapitres en Terminale, ainsi que la refonte des programmes de première et de terminale pour la prochaine rentrée et un changement de statut de la discipline en seconde, actuellement enseignée comme cours d'exploration ».
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20121128/ses-denoncer-le-gavage-des-eleves


ses-demesures

 

ses-pgm-non-soutenables

source des photos : https://groups.google.com/forum-apses/


- Le Monde Education :- « Au ministère, l'affaire est tranchée : on ne modifie pas des programmes en cours d'année, encore moins des épreuves du baccalauréat. En revanche, un groupe d'experts se réunira prochainement ... »
115 profs de SES contestent l'analyse de l'APSES et se présentent comme les défenseurs de l'assise scientifique des SES. http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/2012/11/29/


- Billet de Bruno Faidutti - 24.11.2012 - http://faidutti.com/blog/
« Pour rassurer des enseignants angoissés à l’idée de “mal” juger, ou simplement de juger, les élèves, pour rassurer des élèves angoissés de ne pas savoir exactement comment ils étaient jugés, on a voulu objectiver les notations des enseignants, et standardiser les contenus de leurs cours. ... cela conduit ... à juger les élèves non pas sur leurs capacités d’analyse ou de réflexion globale mais sur leur détermination à apprendre et réciter servilement un cours … »

Faute de corpus unique en sciences sociales,  les mêmes sujets sont traités et retraités avec « des différences qui relèvent plus du vocabulaire que de la démarche scientifique – le développement durable est traité en géographie et en économie, l’innovation technique en économie et en histoire, les inégalités en sociologie et en géographie, et bien souvent en littérature, avec Balzac ou Zola  ».


Un détail : La dimension politique est occultée. Lors du quinquenant précédent, une campagne persistante a voulu rendre les sciences sociales responsables d'un désamour de l'entreprise (privée). La coupure entre Economie (néo-classique) et Sociologie est une réponse à ces idéologues (cf Pébereau).



Voir aussi la revue de presse de Sésame : http://sesame.apses.org/index.php


.

 

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

D'un retournement l'autre - Reprise

 

D'un retournement l'autre - Reprise du spectacle au Théâtre de l'Aquarium

La pièce, mise en scène par Luc Clémentin, reprend les 15, 18, 19 et 20 décembre prochains
à 20h30 au Théâtre de l’Aquarium (La cartoucherie/ Route du champ de manœuvre, 75012 Paris).

Le tarif plein est de 15€ et le tarif réduit de 10€
(Membres d'Attac, moins de 26 ans, étudiants, demandeurs d'emplois, intermittents du spectacle, plus de 60 ans, bénéficiaires du RSA).

Un débat aura également lieu le samedi 15 à l’issu de la représentation.

http://clioweb.canalblog.com/archives/2012/09/11/25079456.html

 

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,