Justice pour Robert Hébras, rescapé du massacre d'Oradour-sur-Glane, Le Monde Opinions - 11.10.2012
http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/10/11/justice-pour-robert-hebras-rescape-du-massacre-d-oradour-sur-glane_1773151_3232.html

« …Contre toute attente, la cour d'appel de Colmar dans son arrêt du 14 septembre 2012 a dénié à Robert Hébras la qualité de témoin pour ne pas avoir, à l'époque, « distingué les Allemands nazis des Alsaciens portant le même uniforme » et « avoir douté de l'incorporation de force érigée en vérité historique et judiciaire bien établie ».


En 1992, Robert Hébras publie son témoignage dans un livre Oradour-sur-Glane le drame heure par heure. A propos des acteurs de ce crime de guerre il écrit : « Parmi les hommes de main il y avait quelques Alsaciens enrôlés soi-disant de force ».

« Les associations de "malgré-nous" utilisent la réédition de l'ouvrage en 2008 pour pour plainte.
En 2010, le tribunal de grande instance de Strasbourg les déboute ... La cour de Colmar leur a donné raison ».

« Quel peut-être l'état d'esprit de ceux qui ont réussi à faire condamner un rescapé d'Oradour ? »

« Notre soutien à Robert Hébras est total et nous l'accompagnerons dans le choix et la poursuite de ses démarches futures » écrivent Bernadette Malinvaud, Philippe Pommier, Vincent Brousse, Marc Wilmart, Claude Bérody au nom du Comité de soutien de Robert Hébras.

Une pétition en soutien à Robert Hébras :
http://www.petitions24.net/devoir_de_memoire_petition_de_soutien_a_robert_hebras


Rappel 1 : Le procès de Bordeaux et l'amnistie qui a suivi : « le 12 février 1953, les Alsaciens Malgré-Nous écopent de cinq à douze ans de travaux forcés ou de cinq à huit ans de prison ; quant au seul Alsacien engagé volontaire dans la Waffen-SS, il est condamné à mort pour trahison ». La loi d'amnistie votée le 19 février a soulevé une très vive indignation à Oradour et dans le Limousin. source : Wikipedia

Rappel 2 - de leur côté, Les héritiers Renault ont obtenu la condamnation du Centre de la Mémoire d'Oradour pour une photo mal légendée.



hebras-sarajevo

Robert Hébras (avec l'ambassadeur de Bosnie, le maire de Sarajevo et la traductrice). source : P Seraudie


.