03 août 2012

Le Mont privé de maringottes

 

- Le Mont privé de maringottes. Ouest-France 03.08.2012

6 maringottes (voitures à double étage) devaient transporter 350 000 visiteurs jusqu'au pied du Mont-Saint-Michel.
Elles ont été retirées du site. Des calèches d'une vingtaine de places sont promises pour la fin de l'année (2012 ?)

Coût d'un équipement qui semble foireux (6 maringottes et 6 bus-navettes) : 6,5 M d'euros.
(Equipemet ou opération de communication destinée à tromper un public peu attentif ?) 
Sans compter les 187 500 euros de formation des 25 cochers réduits à l'inactivité.

A combien chiffrer l'impact désastreux en termes d'image du Mont,
pour le profit à court terme de quelques-uns ?

Pourquoi une entreprise privée de transport n'est-elle pas capable en 2012
de faire ce que ses prédécesseurs savaient très bien faire à Paris avant 1914 ?

Le feuilleton grotesque de la desserte du Mont continue.
Il ne rassure nullement sur une société qui accepte de donner tant de pouvoir à
des intérêts privés et à des technocrates si peu efficaces.
http://www.ouest-france.fr/Pas-de-maringottes-pour-le-Mont-Saint-Michel

 

25/06/2012 - Ouest France : Les maringottes effectuent des essais
http://www.ouest-france.fr/Mont-préparezvospépins

- Tout le monde descend, préparez vos pépins ! - Ouest-France 14.07.2012
http://www.ouest-france.fr/Pas-de-maringotes-au-Mont

« Une navette, vite ! » 
Oui, mais il faut tenter de comprendre un fléchage défaillant, 
il faut avaler 900 m à pied à travers une zone commerciale où un élu ne possède que 19 magasins ... 
Les navettes ? Elles ne prennent que 65 passagers (au lieu de 100 envisagés - combien de bus pour transporter 1000 touristes à l'heure ?)
Et même en juillet, « Préparez vos parapluies pour la descente ! »

Pendant ce temps, les voitures à cheval tournent ... à vide ..

Les griefs s'amoncellent contre Véolia, le concessionnaire ...

Un vendeur de souvenirs estime à 30 % la chute de son chiffre d'affaires.
Au retour, il nous faudra près d'une heure pour retrouver le parking obscur, où un taxi tourne en rond, avec une cliente russe à déposer à la navette. « Elle est où ? »

Association pour un libre choix d'accès au Mont-Saint-Michel
http://www.mont-saint-michel-libreacces.fr

http://www.mont-saint-michel-libreacces.fr/kalypso-biblio/ouest%20france%2014-07-2012.pdf


Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Les paysans otages des semenciers

 

- La Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) défend les intérêts des semenciers industriels :
elle a condamné Kokopelli,une association distribuant des semences
potagères anciennes ou rares pour faire vivre la biodiversité agricole.

Le site web de l'association Kokopelli : http://kokopelli-semences.fr/


- Les paysans, otages des semenciers industriels - Le Monde planète 03.08.2012
Les géants du secteur veulent imposer aux agriculteurs français les variétés qu'ils commercialisent
" Je n'achète que l'équivalent de 5 à 6 hectares de semences de blé chaque année.
Le reste, ce sont mes propres semences, explique un exploitant du Pas-de-Calais.
Cela me coûte moins cher et elles sont de meilleure qualité.
"
En novembre 2011, Bruno Le Maire, alors ministre de l'agriculture, a fait passer une loi
qui instaure une redevance sur ces semences de ferme.
Il s'agit de verser des royalties aux semenciers, qui disposent ainsi d'un droit de propriété intellectuelle
sur les variétés par le biais de " certificats d'obtention végétale ".

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/08/02/les-paysans-otages-des-semenciers-industriels_1741573_3244.html

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Des JO ruineux qui attisent les nationalismes



Des Jeux ruineux qui attisent les nationalismes
point de vue de Pierre Guerlain, U Nanterre dans Le Monde opinions, 02.08.2012
http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/08/02/non-aux-depenses-pharaoniques-du-sport-spectacle_1741667_3232.html


Après le pain et les jeux du cirque des Romains,"les JO modernes ne sont que la forme exacerbée et mondialisée du triomphe de la société du spectacle décrite par Guy Debord ..."

" Les JO n'ont rien à voir avec une pratique sportive saine qui n'est pas compétitive et ne nécessite pas d'investissements pharaoniques. Le bien-être de tous ne passe pas par le gain d'un dixième de seconde, l'ingurgitation de drogues ou le désir d'écraser l'autre, surtout s'il ou elle est de nationalité différente ".

" Les JO nous renvoient une image hideuse de notre société mais la laideur est rendue socialement acceptable par la magie médiatico-sportive" . 

"Le sport lui-même est tué par la compétition. Il ne faut pas croire que nous sortons indemnes de la cocaïne médiatique des JO, notre accoutumance est incapacitante et nous la payons cher, au sens propre comme au sens figuré"

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

P - La critique, une clé de la démocratie

 

Notre avenir est-il démocratique ?  -  Le Monde 12.07.2012
Pour restaurer la confiance des citoyens, affirme Luc Boltanski, l'esprit critique doit être réhabilité dans le débat public comme dans la vie ordinaire.

Deux accès à la leçon inaugurale des Rencontres de Pétrarque 2012 :

- un entretien publié par Le Monde
http://www.centrevillepourtous.asso.fr/IMG/pdf/2012_07_12_le_monde.pdf

- La diffusion de la leçon par France-Culture le samedi 28 juillet (19-20h30)

http://www.franceculture.fr/emission-les-rencontres-de-petrarque-lecon-inaugurale-2012-07-28
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/12533-28.07.2012-ITEMA_20388390-0.mp3


extraits :

« Si l'on veut restaurer la croyance dans la démocratie, il faut défendre la cause de la critique. C'est-à-dire non seulement l'autoriser en parole, mais lui redonner les moyens d'avoir prise sur la réalité... (cf le réferendum  de 2005)

... Mais le chemin vers l'émancipation, qui est l'autre nom de la démocratie, suppose peut-être un changement plus radical qui concerne la relation aux règles mises en place par les institutions. L'égalité dans ce domaine est l'un des principes de base de la démocratie. Il n'est pourtant guère difficile de constater que parmi les nombreuses asymétries qui structurent la vie sociale, l'asymétrie concernant les règles est l'une des plus criantes. C'est d'abord par rapport à elle que prend sens l'idée de domination.

Une réaction fréquente consiste à exiger une plus grande rigueur à l'égard des puissants, afin de les obliger à respecter eux aussi les règles qu'ils imposent aux autres. On peut la qualifier de moraliste. Elle conduit facilement vers une forme ou une autre de populisme ou même d'intégrisme.

Il existe pourtant une autre façon de diminuer les asymétries face aux règles. Elle consisterait à donner au plus grand nombre les moyens d'interpréter les règles...

C'est en redonnant toute sa place à la critique que l'on rendra évidente aux yeux du plus grand nombre la valeur de la démocratie et que l'on restituera à l'action politique la force que lui a soustraite son assujettissement aux contraintes gestionnaires et aux verdicts des experts.

Pour s'orienter vers un changement de ce type, il faut assumer pleinement la rupture avec la théologie politique, rupture qui est inhérente à l'idée même de démocratie. Mais aussi renoncer à cet autre absolutisme qui se réclame de la science et, particulièrement, actuellement, de l'économie néoclassique ».


- Mardi 17 juillet : La démocratie française est-elle usée ? avec Laurent Bouvet, Rémi Soulié et Judith Revel
- Mercredi 18 juillet : La démocratie : un horizon universel ? avec Mathieu Guidère, Wassyla Tamzali, Zheng Ruolin, Barbara Cassin
- Jeudi 19 juillet : La crise économique éclipse-t-elle le politique ? avec Kalypso Nicolaidis
- Vendredi 20 juillet : Internet, stade final de la démocratie ? avec Dominique Cardon, Fabrice Epelboin

à suivre les samedi d'août, entre 19 h et 20 h 30
http://www.franceculture.fr/evenement-les-xxviies-rencontres-de-petrarque

 

Posté par clioweb à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

FC : Natalie Dessay

 

Natalie Dessay, la cantatrice, était l'invitée de l'émission La part d'enfance - 26.07.2012

Elle est née Nathalie Dessaix, à Lyon le 19 avril 1965.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Natalie_Dessay

« Rêver de devenir danseuse, puis actrice, et finir l’une des cantatrices les plus écoutées, les plus admirées, ce conte de fée n’en est pas un pour cette incomparable soprano à la tessiture si mystérieuse. Comment le croire ? En écoutant Natalie Dessay qui revient ce soir sur son enfance ».
http://www.franceculture.fr/emission-la-part-d-enfance-nathalie-dessay-2012-07-26

http://www.franceculture.fr/emission-la-part-d-enfance
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/12528-26.07.2012-ITEMA_20388024-0.mp3

Sa carrière vue par wikipedia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Natalie_Dessay#Carrière

« Une voix très spécifique a complètement décidé pour moi.
Elle permet des rôles comme La fille du regiment, La Traviata, Lucia di Lammermoor (Donizetti).
ND dit aimer Orphée aux enfers, Manon ...
Je ne chanterai jamais Tosca, jamais Butterfly, jamais Salomé, voilà »
Elle envisage d’arrêter le métier de cantatrice, et aimerait retrouver le théâtre, et y commencer une seconde carrière. »

«Quand on est enceinte, on chante nettement mieux»

dessay

source : http://userserve-ak.last.fm/serve/_/467420/Natalie+Dessay.jpg


.

Posté par clioweb à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,