31 mai 2012

L'école n'enseigne toujours pas à voir



- L’histoire des arts : un enseignement insatisfaisant

L’APAHAU  publie un Livre blanc sur L’ enseignement de l’histoire des arts (pluriel) dans les écoles, collèges et lycées. Une formation humaniste et sensible à réinventer,
selon cette Association des Professeurs d’Archéologie et d’Histoire de l’Art des Universités.
Le livre blanc au format pdf  : http://blog.apahau.org/fichiers/livre_20blanc
L'association et le blog : http://www.apahau.org/


au sommaire de ce bilan très critique :
. Enjeux : des diverses « utilités » de l’histoire de l’art (singulier)
. Les impasses de la situation existante *
. 4 propositions de l'APAHAU
.....1 : Enseigner une discipline
.....2 : Former et recruter les enseignants
.....3 : Définir un programme
.....4 : Evaluer

* un exemple, l'opinion sur les outils en ligne (page 20)°:
« Globalement, le sentiment des enseignants par rapport aux outils en ligne est celui d’une dispersion et d’une superficialité des contenus. La réflexion sur la pédagogie et les usages possibles des TICE y est riche et souvent pertinente, mais les apports relevant spécifiquement de l’histoire de l’art sont quant à eux très faibles.
Les principaux reproches sont les suivants :
– La fabrication des contenus relève souvent du recyclage ;
– L’analyse formelle est minimale, et le vocabulaire utilisé n’est pas celui, spécifique, de l’histoire de l’art ;
– Les exemples choisis sont le plus souvent canoniques ;
– Les savoirs sont systématiquement favorisés au détriment des méthodes.
Le même constat s’impose ici : une telle situation est logique dès lors que les sites pédagogiques ne sont pas conçus par des historiens de l’art disposant d’un accès à l’historiographie et aux méthodes les plus récentes, et ayant expérimenté au cours de leur formation diverses méthodologies ».


Le livre blanc résumé par Vincent Nocé dans Libération :
« Aucun programme, zéro recrutement, pas de formation obligatoire des maîtres, pas d’Agrégation ni même d’intégration de ce domaine dans les autres concours, pas encore de matière au bac, et un matériel pédagogique faiblard. L’enseignement est laissé à la bonne volonté des maîtres ».
Il rappelle la tribube de Pierre Rosenberg qui estimait que « L'école apprend à lire, mais elle n'enseigne pas à voir »
http://www.liberation.fr/culture/2012/05/29/l-histoire-de-l-art-a-l-ecole-et-au-chateau

Le communiqué reproduit par André Gunthert (Culture visuelle) :
« Au terme de différentes enquêtes et entretiens, il ressort que cet enseignement reste très flou dans son contenu intellectuel et ses pratiques pédagogiques et ne satisfait guère dans sa forme actuelle. Comme tous les autres enseignements, il doit s’appuyer sur une discipline, pour être efficace. Or l’histoire de l’art a mis en œuvre des compétences et des outils pour apprendre à voir une image, que ce soit les chefs d’œuvres du passé ou les créations contemporaines, du cinéma au design ».
http://culturevisuelle.org/icones/2406

A quoi sert l’histoire des arts ? interroge également André Gunthert (31.05.2012)
http://culturevisuelle.org/icones/2408/



L’APAHAU demande la création d'une commission mixte Education-Culture, avec des universitaires, des associations, de l'initiative privée. Elle souhaite « attirer l’attention de tous sur un potentiel formidable, à portée de main, que la puissance publique peut enfin décider d’encourager ».

« Une telle politique de relance d’un enseignement de l’histoire des arts digne de ce nom serait le signe d’un engagement fort pour la jeunesse, un geste plein de confiance pour l’épanouissement personnel du jeune écolier collégien ou lycéen, pour développer son aptitude à comprendre une image et donc le quotidien qui l’entoure, pour l’aider à prendre conscience d’un patrimoine pluriel, objet privilégié d’échange entre la France, l’Europe et le monde ».


- Le second Festival de l'histoire de l'art (singulier) a lieu à Fontainebleau ce week-end
http://clioweb.canalblog.com/tag/festivaldhistoiredelart


- 01.06.2012 : A lire samedi dans un supplément en 4 pages de Libération :

Berlin s’invite à Fontainebleau
http://www.liberation.fr/culture/2012/05/31/berlin-s-invite-a-fontainebleau

Berlin, la ville de tous les possibles pour les artistes ?
http://www.liberation.fr/culture/2012/05/31/berlin-la-ville-de-tous-les-possibles-pour-les-artistes

«Au XXe siècle, le voyage devient l’exil»
http://www.liberation.fr/culture/2012/05/31/au-xxe-siecle-le-voyage-devient-l-exil
.

 

Posté par clioweb à 13:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Monétiser l'information

 

- A Paris a eu lieu un News World Summit pour 600 membres du Global Editors Network (GEN).
« Pour faire face à la crise de la presse, les pistes explorées aujourd’hui s’appellent crowdsourcing, data journalisme, fact-checking... ». Des exemples : John Snow, un médecin suspecte une fontaine ; il établit une carte sur l’épidémie de choléra à Londres en 1854 – ou les passes (sic) de l’équipe d’Espagne de football lors de la Coupe du Monde

Trois jours de rédactions tout en émulsion
http://www.ecrans.fr/Trois-jours-de-redactions-tout-en,14780.html


« Internet reste un objet étrange dans les rédactions françaises »
http://www.ecrans.fr/Internet-reste-un-objet-etrange,14777.html

Dans l’entretien avec Bertrand Pecquerie, quelle est l’obsession ?
L’application qui va permettre de monétiser l’information, à l’échelle globale ou hyperlocale grâce à la pub (Cover It Live et ScribbleLive ne permettent pas d’intégrer de la pub !!)

« ... sur toute la planète, il n’y a 1 000 journalistes qui font du data ».
D’où vient le blocage face à la technologie ? de la culture des dirigeants ...

Le papier ?
L’information généraliste va tomber dans le domaine du gratuit… Dans chaque pays, un titre leader va exister et être profitable en terme de marché publicitaire … les autres ne vont survivre que s’ils choisissent la bonne niche.


- Printemps Erable -
Quand Canal + veut informer sur l'impasse actuelle au Québec, que montre le JT de 13 h, le 31 mai ?
des policiers à l'entraînement,
des policiers en train d'utiliser twitter (!) pour contrer les manifestants.
Serait-il plus difficile d'interroger des étudiants ou des membres du gvt Charest sur les vrais enjeux ?

A comparer avec cette tribune d'enseignants-chercheurs publiée par Le Monde 30.05.2012 :
Le Québec, entre colère et espoir
http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/05/30/le-quebec-entre-colere-et-espoir_1709331_3232.html

- Roland Garros : Tjs sur Canal +, Barthès montrait l'astuce technique de BFM TV pour ses directs sur le tennis (29.05.2012). Faute d'accès aux images achetées par F Télévision, l'envoyé spécial du vide est filmé en haut d'un immeuble, avec au loin, à l'horizon, les courts de Roland Garros. :-):-)


Une historienne candidate du parti pirate
.. http://www.lejournalderobinson.fr/?p=8681

.

Posté par clioweb à 13:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Japon : l’assiette aux becquerels

 

Japon : l’assiette aux becquerels - Libération 28 mai 2012
http://www.liberation.fr/terre/2012/05/28/japon-l-assiette-aux-becquerels_821970

Inquiets des retombées de Fukushima dans leur alimentation, les Japonais passent des heures à décrypter l’étiquetage des produits : provenance, radioactivité… Certains font même leurs courses avec un dosimètre.


.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 mai 2012

HG - 3 motions de l'APHG

 

A lire en ligne, trois motions votées par le Comité national de l'APHG, le 13 mai 2012

- Les épreuves anticipées d’histoire- géographie de 1ere S,
  retour sur les sujets de Pondichéry 2012
http://aphgcaen.free.fr/aphgn/2012-05/m1-bac-anticipe.pdf

- Rétablissement de l’Histoire-Géographie en Terminale S
http://aphgcaen.free.fr/aphgn/2012-05/m2-terminaleS.pdf

- Réfonte des programmes et consultation des enseignants
http://aphgcaen.free.fr/aphgn/2012-05/m3-programmes.pdf

 

 

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

La MHF soudain fréquentable ?

 

La Maison de l'histoire de France est soudain fréquentable !
Antoine Perraud - Médiapart 28.05.2012
La Maison de l'histoire de France, naguère honnie, apparaît comme une métaphore de la politique de François Hollande concernant l'héritage de Nicolas Sarkozy : liquider ou « redéployer » ?..
doc temporaire

extraits :

« Toutefois, derrière l’impassibilité administrative [de la patronne de l’EPA Maison de l’Histoire de France] , se devinent d'une part le pressentiment que la gauche va se réapproprier la Maison, d'autre part la conviction que ne sera pas liquidé l'EPA (l'établissement public administratif). Une réorientation était déjà subtilement suggérée par François Hollande, dès l'été 2011, lorsqu'il manifestait un certain enthousiasme – Le Rêve français (Ed. Privat) – pour une Maison d'histoire « en » France. Ce flou sémantique étudié annonçait donc un élargissement, capable d'extraire de l'ornière du roman national sarkozien ce projet, adoubé ou peu s'en faut ».

Antoine Perraud termine en citant Benjamin Stora :
« Sarkozy voulait une histoire emplie de lumière, chassant toute repentance. Grâce à un comité d'orientation scientifique indépendant, nous pouvons au contraire introduire des parts d'ombre et, au lieu de chercher de vagues synthèses, mettre en scène une histoire parfois tragique avec ses interprétations divergentes. Au fond, la question demeure, pour la gauche, celle du rapport à la nation. Faut-il jeter l'histoire de France par-dessus bord au nom d'une approche globale ? Faut-il la laisser à la droite – et donc à l'extrême droite en embuscade – pour ne plus avoir, dans cinq ans, que nos yeux pour pleurer ?... »


- Ce Soir ou Jamais 29.05.2012
L'émission peut longuement débattre de déontologie à propos de la situation professionnelle de 4 femmes journalistes.
Rien n'est dit sur la promiscuité et les liens entre certains politiques, une presse et des marchands d'arme vivant des commandes de l'Etat.
cf Acrimed en 2001 : Journalistes et entreprises : promiscuité et passivité
http://www.acrimed.org/article432.html

dans la même émission, Justice de droite, justice de gauche.
Adroite création d’un nouveau syndicat de magistrats (MPJ, en 1981, l'APM avait été créée au lendemain de la victoire de la gauche, avec Robert Badinter nommé au ministère)
http://libertes.blog.lemonde.fr/2012/05/12/
Les magistrats qui ne militent pas à la droite de la droite se battaient-ils pour l'Injustice ?
.

Posté par clioweb à 07:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Chercheurs : une mobilité réduite

 

Analyse empirique de la mobilité géographique des enseignants-chercheurs français.
Bastien Bernela, Olivier Bouba-Olga, Marie Ferru - Poitiers

La mobilité des chercheurs se révèle plutôt faible :
plus de 60% dirigent leur première thèse là où ils ont soutenu la leur


Communication aux Septièmes Journées de la Proximité
« Créativité, Innovation et Proximités » - Montréal, 21-23 mai 2012
http://halshs.archives-ouvertes.fr/hal-00701750

http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/70/17/50/PDF/MOB.pdf



Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 mai 2012

Cinq26 - Medialab

 

- Cinq26 est une revue audiovisuelle indépendante consacrée à la photographie.
Pourquoi ce titre ? L'appareil photo de l'équipe de la revue ne peut enregistrer que 5 minutes et 26 secondes d’affilée !
http://www.cinq26.com/


- Le Médialab de Sciences po entend contribuer au renouvellement de la recherche en sciences humaines et sociales, tant dans ses sources, dans ses méthodes de travail que dans sa manière de traiter ses objets. Pour cela, il veut faire dialoguer nouvelles technologies, recherche et enseignement.
http://medialab.sciences-po.fr/

A l'occasion de son 3eme anniversaire, le Médialab vous invite mercredi 30 mai (17h)
au lancement de la collection Medialab/Sciences Po
chez OpenEdition Press.
http://press.openedition.org/

open-ed


medialab-s

 

Posté par clioweb à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

RMLL 2012 à Genève

 

- Les Rencontres mondiales du Logiciel Libre (RMLL 2012
ont lieu à Genève du du 7 au 12 juillet 2012
http://2012.rmll.info/

dans le programme
Utiliser Wikipédia en classe dans une démarche d’éducation aux médias
Utilisation des logiciels libres dans les classes primaires et secondaires - enquête mondiale de l’Unesco
http://schedule2012.rmll.info/spip.php?page=rmll_progacc&lang=fr&t=39


- e-Vie, Internet a envahi notre quotidien. Pour notre bien ?
Le Monde dossiers et doc 419 - mai 2012
 
Révolution internet, s'il n'en reste que trois
. Wikipedia, bazar libertaire, fait fi des critiques et avance, Le Monde 14.01.2012
. Les Anonymous, pirates aux multiples visages, Le Monde 01.02.2012
. Facebook, accusé emblématique des réseaux sociaux, Dominique Cardon Le Monde 10.11.2011


- Paris en chansons, une carte interactive (VS, bricabraque)
http://chansons.paris.fr/carto


- Berlin : Le tracé du mur - http://www.berlin.de/mauer/verlauf/index/index.fr.php


- Royaume-Uni : La loi sur les "cookies" informatiques est entrée en application, vendredi 25 mai
Quand un internaute se connecte sur le site Web d'une entreprise britannique, la loi impose désormais qu'un petit message explicatif sur les cookies apparaisse. Selon le texte de loi, adaptation d'une législation européenne, l'utilisateur doit aussi consentir à la collecte des données.
http://www.lemonde.fr/technologies/article/2012/05/28/vie-privee-le-royaume-uni-controle-les-cookies_1708471_651865.html


- Lagarde et les Grecs : la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) ne paie elle-même pas d'impôts sur le revenu, malgré un salaire annuel de 380 939 euros.
http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/05/28/christine-lagarde-non-plus-ne-paie-pas-d-impots

.

 

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 mai 2012

Albert Barnes, sauvé et trahi

 

barnes-philad

Fondation Barnes, Philadelphie - source Wikipedia


- A Museum, Reborn, Remains True to Its Old Self, Only Better
Roberta Smith
, The New York Times, May 17, 2012
http://www.nytimes.com/2012/05/18/arts/design/

- 10 photos du NYT pour apercevoir le nouveau musée


- Mr Barnes, sauvé et trahi
- Sylvain Cypel - Le Monde Culture 26.05.2012
L'article est passé directement en version payante, comme le lundi de Pentecôte.


A Philadelphie, la Fondation Barnes vient d’inaugurer un nouveau bâtiment. Il abrite la très célèbre collection de tableaux constituée par Albert C. Barnes (1872-1951).

« In 1899 with a German chemist named Hermann Hille, Barnes developed a mild silver nitrate antiseptic solution, marketed as Argyrol. Used in the treatment of gonorrhea and as a preventative of gonorrheal blindness in newborn infants, Argyrol was an immediate financial success. ... Barnes bought out Hille and became a millionaire in the 1900s by the age of 35 ».

Il utilise cette fortune pour acheter, sur les conseils du peintre  William Glackens, un grand nombre d'oeuvres post-impressionnistes : 181 Renoir, 69 Cézanne ...

barnes-renoir

barnes-matisse

source : Wikipedia


Les tableaux sont présentés à Merion dans un bâtiment néo-classique. « Barnes had his collection hung according to his own ideas about showing relationships between paintings and objects » (Cypel parle de fouillis très organisé, les oeuvres étant placées à côté de mobilier, de pièces de ferronnerie, de masques africains). ex de Renoir ou de  Matisse -

barnes-merion

Fondation Barnes, Merion - source Wikipedia


Barnes accorde une grande place à l'Education, en liaison avec les principes de John Dewey.
Dans son testament, les ouvertures au public sont ainsi limitées à 200 visiteurs par jour, deux jours par semaine (hors périodes estivales) afin de donner la priorité aux étudiants. Les dispositions testamentaires excluent le prêt, les expositions en dehors de Merion. 4 des 5 membres du conseil d'administration doivent venir de l'université Lincoln, longtemps réservée aux seuls noirs.


Au début des années 1990, la Fondation rompt avec ces dispositions. Entre 1993 et 1995, 83 tableaux ont été prêtées pour des expositions temporaires destinées à lever des fonds. L'exposition rencontra un très grand succès à Orsay, à Munich, Washington, Fort Worth, Tokyo et Toronto.

Un appel aux fonds privés est lancé : 200 M de $ sont récoltés, 150 servant à édifier un nouveau musée. « Une salle permet d'accueillir 300 couverts afin d'y organiser des événements. A une époque où art et commerce sont de plus en plus intriqués, où les musées, pour vivre ou survivre, deviennent des lieux de divertissement ou de promotion, la Fondation pouvait-elle y échapper ? »

Le nouveau bâtiment peut accueillir 1600 visiteurs par jour. « L'accès aux oeuvres apparaît très amélioré, un effort particulier a été apporté à la luminosité naturelle …La possibilité d'admirer La Danse, la sublime peinture murale de Matisse, de deux niveaux différents, et le positionnement du Bonheur de vivre dans une salle placée juste en face sont d'étonnantes trouvailles ».
Une longue bataille d'experts, des polémiques interminables ont accompagné ces travaux.

robertasmith

Roberta Smith, The New York Times

rappel : 10 photos du NYT pour apercevoir le nouveau musée


http://en.wikipedia.org/wiki/Albert_C._Barnes
http://en.wikipedia.org/wiki/Barnes_Foundation
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fondation_Barnes

Le site web de la Fondation Barnes

 
.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

27 mai 2012

Québec : l'impasse

 

libe-erable

Québec, La police démontée - Une de Libération, 26 mai 2012

 
Trois points de vue ce week-end sur la crise provoquée au Québec par Charest,
et sur les impasses du libéralisme autoritaire.

Nuits blanches à Montréal, Perrine Leblanc - Le Monde Opnions
http://www.lemonde.fr/ameriques/infographe/2012/05/12/printemps-erable

Grève au Québec : le pouvoir à l’ouest - Libération Rebonds
Christian Nadeau, professeur au département de philosophie de l’université de Montréal
http://www.liberation.fr/politiques/2012/05/24/greve-au-quebec-le-pouvoir-a-l-ouest_821186

78, une loi anti-étudiants - Libération Rebonds
Guillaume Bard, Estelle Dricot, Marcela Fajardo, Jean-François Lessard, professeur de philosophie et de sciences humaines à Montréal. http://www.liberation.fr/monde/2012/05/24/78-une-loi-anti-etudiants_821185

 

extraits :
Depuis plus de trois mois, le Québec vit une des pires crises sociales de son histoire. En février, le gouvernement Charest a décidé d'augmenter massivement les droits de scolarité. La somme visée est loin des chiffres imposés au Royaume-Uni, mais l'augmentation est spectaculaire.
Au départ, le gvt a annoncé qu’il ne négocierait jamais avec les étudiants. Après plus de deux mois de grève étudiante, il a enfin accepté de discuter à condition que ne soit pas abordée la question des droits de scolarité, le nœud du débat. Après moins de quarante-huit heures, ces négociations ont été rompues par le gouvernement.

Incapable de dénouer la crise universitaire et sociale, Charest a fait voter la loi 78 qui va à l’encontre des libertés d’expression, d’opinion et de manifestation et vise en fait tous les citoyens du Québec. Une clause «Henri VIII» permet à l’exécutif de modifier toute autre loi, de façon unilatérale et sans passer par le Parlement. Cette loi-matraque ne règle rien ; au contraire, elle n'a fait qu’envenimer la crise. A cette loi surprise s'ajoute depuis le 19 mai le règlement municipal P-6, qui interdit de manifester masqué dans les rues de Montréal.

La répression est brutale et aveugle... « mon père, qui ne manifestait pas, le jeudi 24 mai, mais qui, se demandant d'où venait tout ce boucan, a quitté son appartement et a marché un peu ; il est tombé dans une souricière avec quatre cent cinquante personnes. On les a arrêtés, puis relâchés » écrit Perrine Leblanc qui poursuit : « Les policiers sont fatigués, tendus, sous pression, ils sont pris en otage par une loi impossible à appliquer »

« L'Etat, par sa réponse brutale à la colère d'une génération qu'on disait perdue, sans nom, une génération mésestimée et accusée du crime d'individualisme, est responsable de l'entrée en fiction du Québec ».

Au nom de l’idéologie néo-libérale, le gouvernement veut provoquer l’endettement à vie des étudiants. La logique entrepreneuriale sert d’alibi pour tenter de démolir toute forme de solidarité et rompre avec l’héritage de la Révolution tranquille.

« La position dans laquelle un gouvernement [autiste] nous place est intenable. Comment un professeur peut-il donner un cours sur la démocratie, son histoire et sa valeur, alors qu’on lui demande d’être le complice de son déni ? Comment peut-il enseigner le concept de désobéissance civile chez Etienne de La Boétie, Henry-David Thoreau ou Hannah Arendt, alors qu’une apologie un peu trop vibrante de celui-ci peut lui coûter de 7 000 à 35 000 dollars canadiens [5 400 à 27 000 euros] d’amende ? »


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,