" Les modalités du nouvel accès au mont Saint-Michel, confié à Veolia, font l'objet de vives critiques de la part d'acteurs économiques, d'associations de défense du monument et, depuis un an, de la région Bretagne" écrit Libération
http://tinyurl.com/libe-msm-04-2012


L'annonce est une occasion de revisiter un chantier très débattu, et les transports utilisés depuis un siècle.
http://clioweb.canalblog.com/tag/montsaintmichel


Le choix politique a été initié par la droite bas-normande.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Baie_du_mont_Saint-Michel#Les_travaux

Si la géo ne se limite pas à relayer les annonces de la communication politique et de la publicité commerciale, voilà une étude de cas intéressante pour questionner les enjeux, étudier les prises de décision, leurs impacts et les points de vue de plusieurs acteurs, sur fond de croisement entre politique, argent, nature et culture.

Des études indépendantes ont peut-être été menées par des géographes ou des économistes de métier.
Côté école, en août dernier, j'avais repéré qq pistes, par ex le travail du service educatif du Mont et du CDDP 72


Capital a consacré une excellente émission au projet.
Ainsi les navettes ne partent pas du parking,
mais de La Caserne, la zone commerciale à l'intérieur des terres.
La raison avancée ? Economiser 1 km de voie (sur les 3 initiales).
Ou inciter fortement les touristes à arpenter une zone commerciale
où 19 magasins appartiennent au même propriétaire et promoteur?

Ne pas oublier les rivalités entre commerçants (le Mont, la Caserne).

Ne pas oublier des questions en apparence simples.
La com' a beaucoup joué avec les charettes à chevaux, qui ne sont pas opérationnelles.
Les navettes (réalisées au Portugal) seraient trop larges !
Le Mont, c'est environ une moyenne de 10 000 visiteurs jour.
A 66 visiteurs par navette , combien d'allers et retours quotidiens seront-ils nécessaires pour éviter les files d'attente ?
Une solution du type tramway ou métro (parisien) n'aurait-elle pas été préférable ?


qq détails :
. Le parking coûte aujourd'hui 8,50 euros (4 en 2009 ...)
. Les vélos ne semblent pas les bienvenus ...
. 3 km à pied, c'est court, sauf avec la pluie (bretonne :-):-) ...

A la belle saison, il reste le passage par la Baie.
C'est une expérience à faire, mais elle est coûteuse avec guide.
Et plus encore avec l'hélico des secours.