28 mars 2012

Une baisse tendancielle de l'augmentation

 

chomage-fr-2003-2011

source : Insee 2012


"Les chiffres de ce soir manifesteront une amélioration de la situation avec une baisse tendancielle de l'augmentation du nombre de chômeurs. Cette augmentation sera assez modérée" - NS
http://tinyurl.com/sud-ouest-chomeurs


Langue de bois - Rue89 - 26/03/2012
Chômage : les mots de Sarkozy pour ne pas dire que ça s'aggrave
http://tinyurl.com/rue89-chomeurs


"En tous les cas, on n'assiste pas à une baisse tendancielle du foutage de gueule"
Olivier Besancenot, de retour sur BFM-TV hier (vers 9mn20)
http://www.bfmtv.com/bourdin-2012-olivier-besancenot-actu25282.html


Trouvé cette courbe pour 2003-2011
http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=14

 

fr-chomage-2011-2t

Le taux de chômage par zone d'emploi au 2d trimestre 2011 - Insee - Géoclip O3
http://franceo3.geoclip.fr/#i=chomage_bit.txchomag_bit;l=fr;s=2011T2;v=map7


NB : Ces statistiques sont à exploiter avec la prudence habituelle,
en tenant compte de la situation humaine réelle des salariés privés d'emploi,
et bien sûr d'une politique brutale du chiffre imposée à Pôle-Emploi et à l'INSEE.

« La statistique est la forme élaborée du mensonge ; j’aime bien la formule,
même si elle est injuste à l'égard des statisticiens … ».  Médiapart, 01/05/2010


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Non à la MHF - réunion 29.03

 

CFDT-CFTC-CGT Archives de France

 NON À LA MAISON

DE L’IDENTITÉ NATIONALE !

 

Reunion publique
Bourse du Travail de Paris, salle Ambroise Croizat,

3, rue du Château d’Eau 75010 Paris – Métro République
Jeudi 29 mars 2012, 20 h


Ont d’ores et déjà annoncé leur participation :
Karine GLOANEC MAURIN et Alain VAN DER MALIERE, PS, représentant François HOLLANDE
Benoît SCHNECKENBURGER, FdG, représentant Jean-Luc MELENCHON
Jacques BOUTAULT, EELV, représentant Eva JOLY
Gaël QUIRANTE, NPA, représentant Philippe POUTOU
Arlette FARGE, historienne, directrice de recherche à l’EHESS
Nicolas OFFENSTADT, historien, Université Paris 1
Jean BOLLACK, philosophe, Université Lille 3
Otar IOSSELIANI, cinéaste
Didier ALAIME, secrétaire général de la CGT Culture
Michel THIBAULT, représentant de la CFDT-Archives
Béatrice HEROLD, représentant de la CFTC-Archives
Wladimir SUSANJ, secrétaire général de la CGT-Archives

 

Le 19 mars dernier, l’intersyndicale CFDT-CFTC-CGT des Archives de France s’est adressée, par une lettre ouverte, à Nicolas Sarkozy, dans l’intention de lui remettre la pétition nationale qui a recueilli près de 30 000 signatures contre son projet de Maison de l’histoire de France.
Historiens, chercheurs, étudiants, élus, syndicalistes, salariés, citoyens ont signifié massivement leur refus de création d'une Maison de l’histoire de France irréaliste et sans nécessité.

 Ce projet est illégitime à plus d’un titre

- Illégitime sur le plan scientifique

Une écrasante majorité d’historiens et d’intellectuels a qualifié ce projet de « dangereux », « inutile », « coûteux », de même qu’elle considère que cette Maison de l’histoire de France aura « beaucoup de mal à se remettre de son origine impure et strictement politicienne (…) de son péché originel », (déclarations des historiens Jacques Le Goff, Pierre Nora, Arlette Farge, Nicolas Offenstatdt, Roger Chartier et Daniel Roche au débat sur l’identité nationale de 2009). Interroger l'histoire, valoriser les fonds et collections, font déjà partie des missions propres des Archives nationales.

 - Illégitime sur le choix de l’implantation

Cette Maison de l’histoire de France, si elle voyait le jour, remettrait en cause brutalement l’existence même des Archives nationales parce qu’elle est prévue sur le quadrilatère parisien de cette institution issue de la Révolution Française que sont les Archives nationales. L’installation de la Maison de l’histoire de France, à cet endroit, priverait au bas mot, les Archives nationales, pourtant véritable mémoire de la Nation, de 13 500m², environ le tiers de leur surface.

 - Illégitime sur le plan financier

Il est prévu d’investir pour cette « Maison » 80 millions d’euros en lieu et place des 100 millions d’euros qui sont nécessaires à la rénovation, pourtant prévue depuis 2004, des dépôts du site parisien des Archives nationales. A l’heure où, au nom de la crise, on enjoint à l’État d’être « économe » et aux citoyens de se « serrer la ceinture », on constate que la crise est une notion à géométrie variable.

 C’est pourquoi l'intersyndicale appelle les candidats à l’élection présidentielle ainsi que tous les historiens, syndicalistes, étudiants, salariés, citoyens à la réunion publique du jeudi 29 mars 2012 à la Bourse du travail

 

NON A LA MAISON DE L’HISTOIRE DE FRANCE DE SARKOZY

RENFORCEMENT ET RENOVATION DES ARCHIVES NATIONALES
(CREATIONS D’EMPLOIS STATUTAIRES, RENOVATION/REHABILITATION DES MAGASINS…)

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Simon Gutman, rescapé du 1e convoi

 
gutman

Simon Gutman, source La Croix - dailymotion - 2012

- Rescapés du premier convoi de juifs à destination d'Auschwitz-Birkenau,
ils témoignent
- La Croix, 26.03.2012 - source Sylvain et Nicole

Extraits :
Le 27 mars 1942, le premier train de déportés juifs partait de France pour Auschwitz-Birkenau, avec 1 112 hommes.
Dix-neuf seulement en revinrent. Simon Gutman (88 ans) et Jacques Smaer (90 ans), les deux derniers rescapés encore en vie, témoignent.

« … La première rafle a lieu le 14 mai : convoqués par la préfecture de police pour examen de situation, 3 747 juifs étrangers (polonais, tchécoslovaques et ex-autrichiens) sont envoyés dans les camps du Loiret de Beaune-la-Rolande et Pithiviers.
La deuxième se déroule le 20 août. Ce jour-là, 4232 juifs étrangers et français sont interpellés en pleine rue dans plusieurs arrondissements, après contrôle des papiers, et transférés au camp de Drancy, qui vient de s’ouvrir au nord de la capitale. La troisième sera effectuée le 12 décembre : 743 juifs « notables » (élus, avocats, médecins, professeurs, ingénieurs, commerçants) seront alors emmenés de force de leur domicile au camp de Royallieu à Compiègne (Oise).
Jacques Smaer et Simon Gutman ont été victimes de la deuxième rafle...  ».

« ... Simon Gutman est resté à Birkenau, dans un kommando de travaux forcés, puis dans celui des cuisines (« où les violences étaient effroyables » ) et, enfin, dans celui de gestion des vêtements du camp. Il a été atteint du typhus. Mais cela l’a finalement sauvé. Alors qu’il avait été sélectionné avec un millier d’autres pour attendre dans le bloc 7 de passer à la chambre à gaz, son état comateux l’a laissé pour mort : il a été « oublié au fond, dans un coin ...

... En octobre 1944, il a été envoyé au camp de Stutthof, toujours en Pologne ***. En février 1945, lui et cinq autres déportés ont décidé de fausser compagnie aux SS qui faisaient déplacer les déportés à pied afin d’échapper à l’avancée des Alliés. Au bout d’une longue errance semée d’embûches, le groupe a fait « la jonction »  avec un détachement de la 2e  DB ».
[ il s'agit sans doute d'une confusion entre le Stutthof, et le camp de Natzweiler-Struthof en Alsace (avec Tailfingen, un kommando extérieur).
http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/France/Rescapes-du-premier-convoi

La vidéo sur le site (licite) dailymotion :
http://www.dailymotion.com/video/xppqnw_simon-gutman-rescape-du-premier-convoi-de-juifs-pour-auschwitz-birkenau_news

------------

sgutman


Simon Gutman
témoigne en 1986, 2008, 2010
sur le site du kommando de Tailfingen, à proximité de Stuttgart.

http://www.kz-gedenkstaette-hailfingen-tailfingen.de/php/kzht.ar.ju.gut.php

http://www.kz-gedenkstaette-hailfingen-tailfingen.de/


--------------
.

- Témoignages d’internés et de déportés d’Auschwitz,
voir la sélection réalisée par Nicole Mullier
sur le site du Cercle d'étude de la déportation et de la shoah :

http://www.cercleshoah.org/spip.php?rubrique28


- 1942 - des rafles à la déportation
http://www.enseigner-histoire-shoah.org/actualites/27-mars-1942-depart-du-premier-convoi.html
biblio : http://1942.memorialdelashoah.org/documents/bibliographie.pdf


Enseigner l'histoire de la shoah
.
(voir la carte des camps d'internement en France ou celle des marches de la mort depuis Auschwitz-Birkenau, sans légende :-)

Lu dans les pages sur l'histoire de l'Allemagne nazie,
http://tinyurl.com/ehs-fiches-them
« Le NSDAP gagne en importance au fil des scrutins électoraux » ...
La brutalité des SA n'aurait-il eu aucune part dans le climat de terreur qui a préparé le succès des nazis ?
Etablir une dictature, est-ce seulement « s’emparer sans partage du pouvoir » ?
« En 1933, dans les camps nazis sont détenus des « militants antinazis, des Juifs et des asociaux ». Les détenus sont des communistes, des socialistes, des démocrates... Au temps du boycott (1er avril) les Juifs y sont détenus d'abord en tant que militants politiques. La déportation au nom du racisme nazi intervient par la suite.

Pour Vichy, ne faudrait-il pas ajouter des guillemets à «« un ordre nouveau »» ?

Ce manque de rigueur apparaît aussi dans qq manuels chatel. La concision imposée par le poids des images, la rédaction en flux tendu permanent fait oublier le chemin parcouru par les manuels antérieurs : eux échappaient à la simplification par la moulinette des totalitarismes, et à la confusion entre des sociétés et des temps très différents (1917 ou 1933 ? 1945 ou 1990 ?)

Un détail : l'excellent Le Quintrec chiffre à 14 M le nb de chômeurs dans l'Allemagne de 1932 (et non 6 M, le chiffre habituel, 12 pour les USA). Renseignement pris, cela inclut le chômage partiel. Une précision non écrite.


.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,