ut-kim-ap

Phan Thi. Kim Phúc et  Nick Ut (Huy`nh Công Út) devant le Leica M-2 - source Marc Wiese


Das mädchen und das photo - 2009 ou 2010
Une photo accuse : la petite fille brûlée au napalm
Arte vient de rediffuser un documentaire de Marc Wiese
http://www.arte.tv/de/3058706,CmC=3058704.html
http://www.arte.tv/fr/Une-photographie--combien-d_E2_80_99histoires-/3058704.html

Une version est en ligne en 3 parties sur Youtube
http://www.youtube.com/watch?v=Qq-wbWReYNg
http://www.youtube.com/watch?v=_iTZKaT51VY
http://www.youtube.com/watch?v=K8ctnw00YGY


ut-kim-72

June 8, 1972: Kim Phuc, center left, running down a road near Trang Bang
after a South Vietnamese Air Force napalm attack - Nick Ut - AP - Wikipedia


Le documentaire permet de compléter une page élaborée pour Blois en 2007 à propos de « La fille de la photo »
http://clioweb.free.fr/blois/kimphuc.htm
à partir de 3 sources :
- L'enfant symbole du Vietnam, un remarquable article d'Annick Cojean (Le Monde 1997)
- Horst Faas and Marianne Fulton, " The survivor, Phan Thi Kim Phuc and the photographer Nick Ut "
- Paul Gerhard, " Die Geschichte hinter dem Foto Authentizität, Ikonisierung und Überschreibung eines Bildes aus dem Vietnamkrieg "


Voir ou revoir le contraste entre la très célèbre photo de Nick Ut (en noir et blanc) et une vidéo couleur britannique.
Un contraste à vérifier en quatre images sur la page http://en.wikipedia.org/wiki/Kim_Phuc


ut-kim-dc

8 Juin 1972, attaque au napalm de l'armée sud-vietnamienne contre Trang Bang
Le rôle de l'angle de prise de vue.
Au premier plan, la mère portant l'enfant mort.
En arrière-plan, les habitants qui ont fui les bombardements. Kim court dans leur direction.


Dans le film de Marc Weise, voir la réaction de Nixon à l'utilisation par les médias d'images illustrant les ravages du napalm ...
Kim doit la vie à la détermination de sa mère, à l'intervention énergique d'un photographe anglais et aux chirurgiens.
Ecouter Kim expliquer qu'elle a été au moins deux fois victime.

ut-kim-vi

Un mur dans un musée à Trang Ban.

 
.