28 décembre 2011

Twitter et la géo des langues

 

tw-iberie

Les langues utilisées dans la péninsule ibérique sur Twitter - source Eric Fischer


539 - Vive le tweet ! A Map of Twitter's Languages

Frank Jacobs, Strange Maps - http://bigthink.com/ideas/41004

« Online language detection is possible due to Google’s open-sourcing of the CLD (Compact Language Detector) software embedded in its Chrome browse. Mike McCandless extracted the software, Eric Fischer applied it to Twitter ».

La carte d'Eric Fischer à différentes définitions
http://www.flickr.com/photos/walkingsf/6277163176/sizes/o/in/photostream/

Data from the Twitter streaming API, May 14-October 20, 2011.
http://www.flickr.com/photos/walkingsf/6277163176/
http://www.flickr.com/photos/walkingsf/6276642489/
Eric Fischer sur Flickr - http://www.flickr.com/photos/walkingsf
 .

tw-eurcent

Les langues utilisées sur Twitter en Europe centrale
(L'allemand en rouge, le tchèque en vert, le hongrois en violet, l'italien en bleu)
source Eric Fischer

Commentaire de Frank Jacobs : « The fun really begins in Europe, where some of countries just vanish off the map: Belgium tweets in Dutch and French, Switzerland in mainly in German, with a French bit west of the Röstigraben (3). And other countries emerge out of nowhere: Catalans twitter in their own language, not Spanish. German dominates Central Europe, but a surprisingly large chunk of Austria appears to be tweeting in Italian - as do a lot of dots inside France ».
.
tw-quebec

Lire également ce que Frank Jacobs écrit à propos du Québec
http://bigthink.com/ideas/41004


Sur Strange Maps Frank Jacobs a rédigé et mis en ligne 549 billets depuis 2006. « His map "US States Renamed For Countries With Similar GDPs" has been viewed more than 587 000 times ».
http://bigthink.com/ideas/21182

Parmi les mises en ligne récentes :
538 - Just My Plug: Socket Map of the World
http://bigthink.com/ideas/40910
541 - dont Apportioning America - States sized to correspond to their political weight in Congress (in 1911).
http://bigthink.com/ideas/41207

strange-maps

An anthology of Strange maps from Frank Jacobs' blog was published by Penguin in 2009.
http://www.amazon.fr/Strange-Maps-Frank-Jacobs


.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Geoclip O3, suite

 

Les «cartes en ligne» du recensement agricole 2010
Denis Eckert, Laurent Jégou - Mappemonde n° 103

« le travail de mise en cartes d’un indicateur est fait dans un strict respect de la sémiologie graphique, tout en permettant la sélection géographique, l’exportation ».
« On est particulièrement sensible au fait que l’outil gère très bien les proportionnalités de cercles (en fait des sphères), adaptant toujours les tailles au niveau de zoom choisi par l’utilisateur. De ce fait on a, à toutes les échelles, des cartes très lisibles… »
« Malgré les qualités indéniables de cette ressource en ligne, on regrette quand même qu’au bout de quelques manipulations on soit parfois démuni pour aller plus loin ou revenir en arrière: il n’est pas évident de comprendre toujours où l’on en est de sa navigation ».
« Une autre caractéristique, hélas commune à nombre de ces outils: il est possible de combiner  à peu près sans limite — et sans assistance — les indicateurs sur la carte, qu’il s’agisse des données issues du recensement agricole ou des données externes »
L’article épingle enfin une carte où la Guyane recouvre le Nord de l’Espagne
http://mappemonde.mgm.fr/num31/internet/int11301.html


Dans sa réponse, Eric Mauvière
rappelle le cahier des charges du ministère de l’Agriculture et son choix de principe : « Nous faisons pour notre part confiance à l’intelligence des utilisateurs ! »
« Tout ne peut être bridé. Je pourrai à partir d’une analyse choroplèthe produire une carte avec des seuils exotiques et des couleurs criardes et proclamer « ouh la vilaine carte qu’on a laissé faire ! » ».
Il conclut : « Je crois que tout est une question de dosage entre ouverture, et règles favorisant la lisibilité. Nous essayons de travailler sur les deux tableaux et sommes toujours preneurs de bonnes idées. Cordialement ».
http://o3geoclip.blogspot.com/2011/12/reponse-mappemonde.html

.
rappel : présentation de Géoclip O3 (démo en ligne, blog, recensement agricole 2010)

 

Posté par clioweb à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Lois et génocides : Pierre Nora

 

- Une loi électoraliste et discutable Le Monde diplomatique - 28/12/2011

«Génocide turc en Arménie, affirment les parlementaires français ; génocide français en Algérie, a répliqué sur-le-champ le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan : cette polémique, qui a de nombreuses explications politiques et qui entraînera peut-être des conséquences commerciales et diplomatiques, n’apporte rigoureusement rien à notre connaissance du passé. Dans un pays démocratique, une majorité parlementaire a mandat de faire la loi, pas d’écrire l’histoire ».

.
- Lois mémorielles : pour en finir avec ce sport législatif purement français
Pierre Nora, Le Monde 27.12.2011

« L'histoire ne doit pas être l'esclave de l'actualité ni s'écrire sous la dictée de mémoires concurrentes » Appel de Blois 2008

« Cette loi prétend n'être que la mise en conformité du droit français avec la décision-cadre européenne du 28 novembre 2008 portant sur la lutte contre certaines formes et manifestations de racisme et de xénophobie au moyen du droit pénal. C'est faux : elle va plus loin. Devant la décision de Bruxelles, la France avait choisi une "option" qui consistait à ne reconnaître que les crimes contre l'humanité, génocides et crimes de guerre déclarés tels par une juridiction internationale. C'était admettre l'éventualité d'une criminalisation des auteurs du génocide au Rwanda, au Kosovo et autres crimes internationaux contemporains, mais mettre les historiens qui travaillent sur le passé à l'abri de toute mise en cause. La loi actuelle s'applique à tous les crimes qui seraient reconnus par la loi française ».

« A quand la criminalisation des historiens qui travaillent sur l'Algérie, sur la Saint-Barthélemy, sur la croisade des Albigeois ? Mesure-t-on à quel degré d'anachronisme on peut arriver en projetant ainsi sur le passé des notions qui n'ont d'existence que contemporaine, et de surcroît en se condamnant à des jugements moraux et manichéens ? »
http://www.lemonde.fr/idees/2011/12/27/lois-memorielles


- « Les historiens ne peuvent qu’être réticents aussi sur la notion de crime contre l’humanité associée au génocide. Pas sur le plan moral, bien sûr, mais sur le plan juridique et philosophique. Cette notion exprime que les auteurs de crimes ne seront jamais à l’abri de poursuites jusqu’à leur mort. Mais après ? S’il n’y a plus d’auteurs de ces crimes, est-il légitime de ne pouvoir incriminer que les historiens qui évoquent ces crimes ? Laissera-t-on aux juges l’évaluation de la «minimisation» ou de la «banalisation grossière» ? »
http://www.liberation.fr/monde/01012379101-il-s-agit-d-eloigner-la-perspective-d-une-candidature-de-la-turquie-a-l-europe


- Point de vue opposé de Gérard Noiriel - Blog Performance
A propos des lois mémorielles. L’enjeu des mots et la pensée unique de l’histoire
http://noiriel.over-blog.com/l-enjeu-des-mots

« Au CVUH, nous avons combattu l’expression lois mémorielles  parce qu’il nous semblait scandaleux, d’un point de vue civique, de placer sur le même plan une loi faisant l’apologie de la colonisation, avec les lois Gayssot et Taubira, ou avec la loi reconnaissant le génocide arménien. En critiquant la formule « lois mémorielles », nous voulions attirer l’attention du public sur un autre point. Englober tous ces textes législatifs sous cette étiquette permettait aux animateurs du mouvement « Liberté pour l’histoire » de déplacer l’enjeu du débat. La loi du 23 février 2005 était, en effet, par son article 4, la seule qui autorisait l’intrusion directe du pouvoir politique dans l’enseignement de l’histoire. Ce qui était contraire aux principes élémentaires de notre démocratie. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle cet article a été déclassé. Les autres lois incriminées par Pierre Nora et ses amis sont des enjeux de mémoire. Elles peuvent certes avoir des incidences indirectes sur la recherche historique. Mais elles ne disent pas aux historiens ce qu’ils doivent enseigner ou chercher. La bataille contre les lois mémorielles est en fait une bataille politique, qui vise à discréditer les revendications des « minorités » qui veulent qu’on reconnaisse les souffrances qu’elles ont subies dans le passé. Cette bataille  est une facette des discours dénonçant le « communautarisme » et le « politiquement correct ».  

 

Posté par clioweb à 07:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,