16 novembre 2011

L'Education, enjeu électoral

 

- « La Convention de l’UMP sur l'Education a duré  2 h 30 (17 h 30 - 20 h), avec 2 panels d'une petite dizaine d'intervenants chacun, l'un sur l'éducation, l'autre sur le supérieur - Elle a ainsi oscillé entre la nostalgie d’une époque où les élèves ne pipaient pas mot en classe, et le rêve d’une école libérale où les directeurs recruteraient eux-mêmes les profs et où ces derniers travailleraient plus sans gagner plus ».

Copé a défendu l'idée de collèges par niveau (6e-5e distincts des 4e-3e). Il voudrait un examen à l'entrée en 6ème
Silence total sur les suppressions de postes
http://classes.blogs.liberation.fr/soule/2011/11/

- « Le parti majoritaire propose la création d'un corps où entreraient tous les nouveaux reçus aux concours et les enseignants déjà en poste qui le souhaitent. Une façon intelligente (une ficelle politicienne ?) de contourner une possible fronde ».
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/2011/11/09/


- Les professeurs bientôt (recrutés) et évalués par les seuls chefs d'établissement ?
Selon un projet du MEN qui a fuité mardi, les enseignants seraient évalués, en plus de leur discipline, sur leur "capacité à faire progresser chaque élève".
http://www.lemonde.fr/education/2011/11/15/

- Un nouveau statut de l'enseignant version UMP inquiète les syndicats
http://www.liberation.fr/societe/un-nouveau-statut-des-enseignants-version-ump-inquiete-les-syndicats

Communiqué du SNES-SNEP-SNUEP : « Ce serait donc la fin de la double évaluation des personnels enseignants qui constitue la reconnaissance de la spécificité de leur métier : une évaluation pédagogique par l’IPR de la discipline enseignée et une évaluation administrative par le chef d’établissement.
Ce qui deviendra de fait premier, ce n’est plus le cœur du métier, la capacité de l’enseignant à faire acquérir savoirs et compétences à ses élèves, mais tout ce qui est périphérique à l’acte d’enseigner ».
http://www.snes.edu/Evaluation-des-personnels-du.html

Pour un autre dirigeant, « l'UMP est en train de monter un piège ... On voit qu'il y a une vision du management des personnels qui est très marquée par le secteur privé dans ce qu'il peut avoir de pire ».
http://www.lemonde.fr/politique/2011/11/09/

réaction d'un lecteur du Monde :
N.R.V. 15/11/11 - 22h06 - « Il ne faut pas s'étonner de ces projets. L'UMP et Monsieur Chatel en tête ne connaissent qu'une seule organisation à savoir celle de l'entreprise et de la communication. Le domaine des savoirs et de la culture se doit d'être passé au moule du marketing et de la rentabilité. Ces gens sont monomaniaques et mettent en œuvre une destruction raisonnée et délibérée du service public de l'éducation déjà irréversible ».

- Rama Yade à l’école du plagiat - Libération
Jean-Michel Muglioni, un professeur de philosophie, serait sa source.
http://www.liberation.fr/politiques/01012371589-rama-yade-a-l-ecole-du-plagiat

.
- Au Sénat, Luc Chatel escamote le débat sur l'école obligatoire à 3 ans.
Le ministre a jugé irrecevable la proposition de loi déposée par le groupe socialiste, qui a dénoncé un coup de force.
http://www.lemonde.fr/education/2011/11/04/au-senat-luc-chatel-escamote-le-debat


 .

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Journée de carence

 

51 députés ont voté l'instauration d'une journée de carence pour la fonction publique - Le Monde 16/11/2011
(entendre une journée non remboursée en cas d'arrêt maladie)
La mesure représente une économie de 120 millions d'euros, a indiqué Mme Pécresse. Elle fait partie des mesures votées par l'Assemblée, dans la nuit de mardi à mercredi, devant rapporter 500 millions d'euros d'économies supplémentaires dans les dépenses de l'Etat.
A comparer avec le coût de sarko-one (180 M d'euros)
et avec un déficit accru de 600 Mds d'euros en 5 ans...
http://www.lemonde.fr/article/2011/11/16/arret-maladie

En cas d'arrêt maladie, les salariés comme les fonctionnaires doivent transmettre dans les 48 heures un certificat médical. Jusqu'à présent, les salariés du privé percevaient des indemnités journalières versées par la Sécurité sociale après un délai de carence de trois jours, souvent compensés par l'employeur dans les grandes entreprises, tandis que les fonctionnaires étaient indemnisés dès le premier jour d'arrêt.
http://www.lemonde.fr/politique/2011/11/15/le-gouvernement-ajoute


- NS et les (40 ?) millions de voleurs ...
Ceux qui abusent, l’Elysée va en abuser
En dénonçant les (éventuels) fraudeurs, la droite (prétend) reconquérir les électeurs retraités et les classes populaires
Ce sont des titres de Libération du 16/11/2011- http://www.liberation.fr/

A Bordeaux, les communicants ont osé afficher une supposée "Protection sociale".
Celle-ci est déjà bien amoindrie par une politique de non-remboursement
qui alourdit la charge des patients 
(au nom d'une prétendue responsabilisation) ...

.
- Au Sénat, Nicole Bricq (commission des finances) a suggéré une autre lecture :
« Les choix fiscaux du quinquennat ont été nuisibles et incohérents ».
http://www.lemonde.fr/politique/2011/11/03/a-la-commission-des-finances-du-senat


- Les plans sociaux annoncés cette semaine risquent d'alourdir le nombre de personnes
qu'il sera possible d'essayer de stigmatiser d'ici mai 2012 (Peugeot-Citroën, Générale, BNP ...)


.

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,