16 juin 2011

Mémoires du 6 juin 1944

 

6-6-memoires

Normandie - 6 juin 1944 : l’émergence d’une mémoire collective ?

Le Mémorial de Caen et le Conseil Régional de Basse-normandie réunissent des Rencontres internationales les 15, 16 et 17 juin 2011, avec l'ambition de faire inscrire les sites du débarquement au patrimoine mondial de l’Unesco.

La place du 6 juin et de la Bataille de Normandie dans les mémoires des pays belligérants sera abordée à partir de 5 axes majeurs :

- La mémoire et les lieux de mémoire,

- Les politiques mémorielles – les Etats face aux enjeux de mémoire,

- Les constructions et l’évolution d’une mémoire collective,

- La place du 6 juin - l’émergence d’une mémoire collective,

- La place des grands événements historiques dans la politique des institutions.

Le programme des Rencontres (en pdf)
http://www.crhq.cnrs.fr/archives/fichiers-attaches-manifestations/2011/6-juin-memorial-2011.pdf

http://www.memorial-caen.fr/portail/images/evenement/15-17-juin-11.pdf

 

caen-memorial

source : collège de Montville

omaha6644

source : http://www.interet-general.info/spip.php?article176

 

6644-laborie

Mémorial de Caen - jeudi 16 juin 2011- Constructions d'une mémoire collective
Pierre Laborie Les trous de mémoire - MO Baruch Les discours de commémoration
D Peschanski, I Veyrat-Masson Les documentaires TV

 

mem-logo

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


En première ligne

La projection du documentaire de Georges Guillot sur les caméramen et les photographes anglais du D-Day a clos la première journée des Rencontres - Normandie - 6 juin 1944L'émergence d'une mémoire collective ?

Dans ce documentaire diffusé en 2009 sur France 3
Pas de colorisation des archives, 
Pas de bruitage artificiel pour restituer l'énorme vacarme... 

guillot1

George Laws, source : IWM -  http://programmes.france3.fr/documentaires/


Un extrait de 3 mn est en ligne sur le site web du réalisateur 
(c'est le dernier, tout en bas de la liste). Robert Baker y explique les conditions de travail des opérateurs de l'AFPU n°5 qui associent un photographe et caméraman
(caméras de Vrie ?)
.
http://www.georgesguillot.com/videos.cfm/271572_georges_guillot.html

guillot2

George Laws seated (in the jeep) with his driver "Hoppy"
Autres photos de la No 5 Army Film & Photographic Unit (AFPU)
dans le forum Axis History. 


Dans cet extrait, Robert Baker fait allusion à l'autocensure, utile pour échapper à la censure et éviter le gaspillage de la pellicule. On y voit le travail de Jimmy Mapham (excellent semble-t-il), de Dick Lestherbarrow, de George Laws, de W Wooldridge et celui d'une caméra automatique sur une barge (Juno ?).

(environ 40 minutes ont été filmées par les opérateurs britanniques le 6 juin, 2 minutes seulement retenues par les actualités des jours suivants. Ces films sont visibles à l'Imperial War Museum et au Mémorial de Caen).

Un autre extrait, également en ligne, porte sur les images du débarquement vu du côté nazi (présentation par Olivier Dumoulin).
Un détail : Georges Guilot avait l'intention de faire commenter ces images par leurs auteurs. Le temps de convaincre les financiers a été très long. Ces acteurs n'étaient plus là quand le film a été réalisé. 


 

Posté par clioweb à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 juin 2011

Programmes de SES rejetés au CSE


" En rejetant à une large majorité les projets de nouveaux programmes de terminale en SES, le Conseil Supérieur de l’Education a envoyé le 9 juin un message clair au Ministère et au groupe d’experts..."

L'APSES continue d'exiger une réécriture de l’ensemble des programmes de SES du cycle terminal. Elle demande également un moratoire sur la rénovation des épreuves du baccalauréat et le retour à une véritable concertation avec les enseignants. http://tinyurl.com/apses-cp-06-2011


dans cette page web, de nombreux textes illustrent les combats de nos collègues 
dont
Les procédures actuelles de confection des programmes sont archaïques
Marjorie Galy répond aux questions de F Jarraud dans Le Café (24/01)
http://tinyurl.com/cafe-marjorie


Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Bac2011, Polynésie HG

 

Géographie

- Les sud, une insertion inégale dans la mondialisation

- Les espaces moteurs de la superpuissance des Etats-unis

- L'interface océanienne, un atout pour le développement des îles intertropicales ? (documents)

L'IDH en Océanie
Le tourisme en Polynésie française en 2005
L'expansion de I'espace touristique à Tahiti
L'évolution démographique à Wallis-et-Futuna
Le nickel, élément moteur de l'économie de la Nouvelle-Calédonie
 

Histoire :

- Le changement selon Valéry Giscard d'Estaing, allocution du 27 août 1974

- N. Khrouchtchev et le dénouement de la crise de Cuba 
Extraits de la lettre de Nikita Khrouchtchev à Fidel Castro le 30 octobre 1962

Version pdf de ce sujet (5 Mo)


Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 juin 2011

Géographie de l'Ecole 2011

- Géographie de l'École : publication de l'édition 2011
p 82 cartes des taux de réussite en 2009 (bac, bac pro, bep, dnb)
tableaux au format excel
http://www.education.gouv.fr/cid56332/geographie-ecole.html

Dis-moi où tu habites, je te dirai quel bac tu passes, Le Monde Education
Quelque 62 % de bacheliers généraux à Paris contre 29 % à Amiens ; 90 % de réussite à l'examen à Rennes, 77 % à Créteil... 


Egalement d
ans Le Monde de l'Education : 15/06/2011
. En France, le baccalauréat est perçu comme plus important qu'une licence, Eric Charbonnier (OCDE)
. Une scolarité dans une classe à effectif réduit, ça change la vie ! 
Tricher ou cogiter
Les métiers du nucléaire
Un MBA pour changer de vie
a venir peut-être en ligne : http://www.lemonde.fr/education/ 

bacheliers2009

source Géographie de l'Ecole, édition 2011

bacheliers2001

source : ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/dpd/geo8/28.pdf

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


4 499 euros par mois


- Luc Ferry accusé de sécher ses cours.
Trop occupé à pérorer dans les salons ou à distiller des rumeurs nauséabondes à la télé pour se faire mousser, le philosophe Luc Ferry n’a pas trouvé une minute pour donner ses cours à la fac cette année, révèle le Canard enchaîné qui chiffre à 4499 euros son salaire net mensuel, à ajouter à d'autres revenus, dont les 1700 euros du C.A.S.
Le patron de Paris VII lui suggère « une douzaine d'interventions de deux heures entre le 15 juin et le 13 juillet ».
http://www.liberation.fr/politiques/01012341965-luc-ferry-accuse-de-secher-ses-cours

 

- Dans Libérationhttp://www.liberation.fr/education,99763

. Ce Ferry qui fait des vagues
. Luc Ferry: faux chiffres et vraies faveurs
. Luc Ferry mauvais pédagogue
. Matignon va payer pour Luc Ferry


- dans Le Monde,
. Luc Ferry, philosophe trop bavard
. Matignon remboursera à Paris-7 les salaires perçus par Luc Ferry
Matignon ou le contribuable ? interroge un internaute...
. Paris-VII et Luc Ferry, une longue histoire tourmentée
http://www.lemonde.fr/societe/


- Moi Luc F., entre fiction et non-fiction
http://www.sauvonsluniversite.fr/spip.php?article4766

Luc Ferry : un emploi pas fictif, surtout pour ses amis et ses fans
François Krug -  Rue89 - 13/06/2011 
http://www.rue89.com/2011/06/13/ferry-un-emploi-pas-fictif-surtout-pour-ses-amis-209178

.
L'Etre et le fainéant
, titre Le Canard enchaîné, 15/06/2011

lf-absent 

 

 

 

 

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 juin 2011

Le doctorant blogueur


Pourquoi créer un blog quand on est doctorant, docteur ou enseignant-chercheur ? Quelle plus-value, quelles opportunités pour la Recherche, quels apports pour la communauté scientifique ? Doit-on craindre le plagiat si on publie sur un blog ?

Le positionnement du doctorant sur les réseaux sociaux
Comment gérer son identité numérique ? Comment se positionner efficacement sur les réseaux sociaux ?  Comment les recruteurs utilisent les réseaux sociaux ?
http://www.univ-angers.fr/fr/recherche/formation-doctorale/


La présentation par Olivier Ertzcheid sur le blog affordance :
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2011/06/pourquoi-creer-un-blog-.html

En 2006-2007, Mary Stevens avait tenu un blog le temps de sa recherche sur les musées liés à l'histoire de l'immigration.
Son blog actuel : http://marystevens.wordpress.com/

 

 

 

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Une journée de la laïcité ?

De profundis laïcité
d'après Guy Konopnicki, Marianne, 11/06/2011 :

Les sénateurs voudraient fêter Sainte Laïcité le 9 décembre, entre la Toussaint et Noël... Un dimanche ? Un samedi ? un vendredi ? A défaut du lundi de Pentecôte que Raffarin avait voulu dé-chômer en faisant travailler plus pour zéro euro. Pourquoi une seule journée ? Pour imiter la journée des femmes ?

Dans cette hypothèse, la laïcité la seule des valeurs de la Constitution à être gratifiée d'une journée nationale, non fériée, en dehors de la liberté (la vraie, pas celle des thatchériens) le 14 juillet (cf les FetNat).

GK rappelle que dans bien des écoles, la seule évocation des discours de Jules Ferry 
soulèverait des protestations. Elle dérangerait sans doute aussi certains sénateurs.
http://clioweb.free.fr/presse/1temp/marianne/kono-laicite.jpg


Qu'est-ce que la laïcité ?
http://clioweb.free.fr/debats/laicite.htm

1850 - Victor Hugo contre le parti clérical et contre la loi Falloux
1869 - 1877 - Léon Gambetta, Le programme de Belleville - Le cléricalisme, voilà l'ennemi
1883 - Jules Ferry... Lettre aux instituteurs

1905, la séparation : http://clioweb.free.fr/dossiers/1905/1905.htm

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

12 juin 2011

Quelle Normandie en 2030 ?


12 géographes face à un urbaniste : 
Douze universitaires normands (Caen, Le Havre et Rouen) affirment leur désaccord avec le projet de l'urbaniste Antoine Grumbach et demandent l'ouverture d'un vrai débat sur l'avenir de la Normandie.

source : Libération rebonds 08/06/2011

« Dans le cadre des projets du Grand Paris - pour lesquels l’architecte urbaniste Antoine Grumbach a proposé une urbanisation linéaire de la capitale jusqu’à la mer - la réflexion sur l’avenir de la Normandie a été largement ouverte. Nous sommes des géographes, nous avons été associés individuellement à certains aspects du débat, mais nous regrettons qu’une réflexion n’ait pas été engagée concernant l’ensemble du territoire normand, et que les intérêts de chacun, région, département ou grande ville, aient été le plus souvent préférés à une vision régionale et globale dans le cadre de l’Hexagone et de l’Europe. Conscients du temps que nous avons consacré à ces questions, nous pensons utile de prendre position sur quelques points essentiels.

Province historique, la Normandie, Haute et Basse associées ou réunies, constitue une belle et grande région. Située à proximité des deux plus importantes métropoles d’Europe, Paris et Londres, elle est à la fois terrienne et maritime. Elle associe à toute la gamme des activités économiques, agriculture, élevage, industrie, commerce maritime, pêche, tourisme, un patrimoine naturel et culturel qui fait le charme de ses campagnes, de son littoral et de ses villes. Le triangle des trois grandes cités, Rouen, Caen et Le Havre, vaut bien une métropole de niveau européen, d’autant plus qu’il est complété par un réseau serré de petites villes et de villes moyennes. Pour autant, tout ne va pas pour le mieux dans l’univers normand. Un seul indice : la démographie y est atone, le déficit migratoire sensible au profit de la région parisienne, surtout chez les jeunes. Et le nom de Normandie, pourtant connu du monde entier, semble plutôt dévalué en France et en Normandie même. Entre une métropole parisienne devenue mondiale, un Nord-Pas-de-Calais en renouveau, une Bretagne pourtant partie de plus loin et des Pays de la Loire redynamisés autour de Nantes, toutes régions très actives, les deux petites Normandie seraient-elles devenues un angle faible de l’Hexagone après en avoir été longtemps un point fort ?

La capacité d’initiative des collectivités locales n’est pas en cause, mais leurs actions se développent dans des périmètres limités et elles peinent à se coordonner. Leur impuissance récurrente à construire collectivement un projet territorial s’est traduite par des échecs successifs. Fragmentée par ses rivalités internes, la Normandie n’est pas en mesure de combler son retard dans le domaine des communications. Elle est mal reliée à l’aéroport de Roissy, pourtant proche, et l’absence de liaison ferroviaire performante de Caen avec Rouen et Le Havre reste une question ouverte. Le port du Havre est dépendant d’un hinterland trop limité

Des activités phares sont menacées à moyen ou long terme : le pétrole et le nucléaire, les industries mécaniques, l’élevage… Pour les renouveler et en créer de nouvelles, il faut soutenir des orientations transversales au développement.

La façade maritime de la Normandie ouvre la France sur l’une des mers les plus fréquentées du monde. Il convient de rompre avec l’absence d’une politique maritime nationale. La Région doit se donner les moyens d’intervenir dans les échanges internationaux, plus généralement dans le domaine maritime.

L’amélioration des connexions de la Normandie tout entière est un enjeu majeur : avec Paris, les aéroports internationaux, le réseau des trains à grande vitesse européen comme entre Caen, Rouen et Le Havre. Il faut aussi étendre et structurer les arrière-pays portuaires en développant le fret ferroviaire et la navigation fluviale.

Le développement futur de la région impose d’amplifier et de diversifier les actions de formation initiale et continue, pour combler les retards en matière de compétences qui pénalisent son développement économique, social et culturel. Il faut stimuler et accompagner la recherche, l’innovation et les initiatives.

Il est temps d’ouvrir sur ces questions un débat citoyen qui ne se limite pas à des manifestations médiatiques ou à une communication institutionnelle. Il s’agit de combiner le développement économique avec la qualité des relations sociales, le respect du cadre de vie et l’épanouissement culturel.

La Normandie qui a été illustrée par Guillaume le Conquérant, Alexis de Tocqueville, Gustave Flaubert, et qui a été le berceau de l’Impressionnisme et de beaucoup d’autres créations artistiques et culturelles, ne doit pas être seulement considérée comme un espace économique mais aussi comme un espace vécu, qui doit tenir toute sa place dans les grandes évolutions du monde. Ainsi pourraient converger, avec audace et esprit de coopération, les initiatives et les volontés pour promouvoir un nouveau modèle de développement »

Arnaud Brennetot (Rouen), Madeleine Brocard (Le Havre), Pascal Buléon (Caen), Michel Bussi (Rouen), Sophie de Ruffray (Rouen), Anne-Marie Fixot (Caen), Armand Frémont (Caen et Paris), François J. Gay (Rouen), Yves Guermond (Rouen), Robert Hérin (Caen), Bruno Lecoquierre (Le Havre), Laurent Lévèque (Le Havre)
http://www.liberation.fr/tribune/01012341998-regions-les-geographes-veulent-ouvrir-le-debat


bn-maritime

La porte maritime de l'Europe : une réalité à prendre en compte et à valoriser

Pascal Buleon, Atlas de Basse-Normandie, Autrement CR Yann Calbérac - cafés géo

La Basse Normandie sur le web - http://clioweb.free.fr/dossiers/normand/bnorm.htm

Armand Frémont, La région entre la nostalgie et ses chances dans l’Europe d’aujourd’hui,
Association Démosthène, Caen 2002 - http://clioweb.free.fr/dossiers/normand/bonheur.htm
 

Arnaud Brennetot : http://www.umr-idees.fr/spip.php?article149 
http://www.univ-rouen.fr/MTG/Brennetot.htm
 « Faits et méfaits de la grumbachisation »,
Carte blanche, 3 p., juin 2009 (avec Yves Guermond).

La Haute-Normandie a-t-elle encore un avenir ? Café géo - 25 novembre 2009 
http://www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=1715

Le site Normandie 2010 semble avoir disparu

Etudes Normandes, 2010 - 1 - Normandie 2010 : Le débat régional
http://www.rouen-histoire.com/ENorm/

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Journalisme de communication

La bactérie tueuse, laboratoire du journalisme de communication. André Gunthert - Culture visuelle - Samedi 11 juin 2011

Du 26 mai au 10 juin 2011, l’affaire dite du concombre tueur, puis de la bactérie tueuse fait les gros titres de l’actualité. Pour André Guntert, elle est révélatrice de deux crises jumelles: celle de l’expertise biomédicale et celle du journalisme scientifique (quand il se contente de reproduire les alertes officielles).

Les images mises en avant par Le Monde témoignent de la seconde dérive : les photos ont été réalisées lors de reportages, mais aucune n’apporte une information visuelle utile ; elles pourraient être supprimées sans que la compréhension de l’article n’en soit affectée.

Comme dans un JT, les images donnent l’illusion d’une maîtrise médiatique de l’événement. « Pourtant, ce qu’elles illustrent n’est rien d’autre que les erreurs et les revirements d’une compréhension lacunaire ».

 bacterie

4 des 26 images utilisées par lemonde.fr

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,