30 juin 2011

Laura L'aura pas


L'aura ...  pas, le poste de ses rêves ...

FO, La force syndicale, a aussi répondu à la com du MEN, en détournant l'affiche de Laura

laura-fo

source : http://www.fo-snfolc.fr/Publicite-du-Ministere-L-aura-pas

 

Le texte de l'affiche :

L'aura ...  pas le poste de ses rêves

Ce n’est pas ainsi qu’elle avait envisagé l’avenir.

Ses enfants et son mari lui manquent, elle ne peut plus les rejoindre tous les week-ends, son petit salaire lui permet juste de payer ses déplacements entre les trois établissements dans lesquels elle exerce.

Comment peut-elle se soucier de la réussite de ses élèves, ils sont jusqu’à 35 par classe et elle doit faire face seule aux incivilités quotidiennes. Laura a même perdu le goût de la lecture mais c’est sans importance puisqu’elle n’enseigne que très rarement dans sa discipline.

L’avenir de Laura est de toutes façons bien incertain, son contrat s’achève dans quelques semaines.

P.-S.
LE MINISTRE SUPPRIME 16 000 POSTES STATUTAIRES ET GÉNÉRALISE LA PRÉCARITÉ

Laura veut croire encore au poste de ses rêves, à la réussite de ses élèves, elle a décidé de se syndiquer, pour obtenir son statut de fonctionnaire d’Etat, pour défendre ses droits.

 

 

 

Posté par clioweb à 08:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Prof sans formation - un épilogue

« Ne pas revivre la même rentrée que cette année » . http://www.liberation.fr/vous/

David S., 25 ans, enseignant stagiaire, achève dans « Libération » la chronique de sa première année, sans formation, au collège.

Extrait :

«  C’est vrai que je me sens plus sûr de moi, mais tout ça s’est fait au prix d’efforts extrêmes et de périodes de stress presque inhumaines. Il y a de nombreux acquis mais aussi beaucoup de choses à consolider et une formation à poursuivre ».

« Cette réforme n’est pas la bonne formule pour entrer dans le métier ». 

«  Etre placé en situation d’urgence permanente ne peut rien apporter de bon aux élèves. J’ai rarement eu le temps de penser correctement mes cours et les moments de frustration ont été nombreux. Certes, nous avons appris à nager après avoir été jetés dans le grand bain, mais dans cette situation, certains se noient ou coulent profondément avant de remonter à la surface. Les dégâts psychologiques et sociaux ont été importants par moments ».

«  Une formation plus poussée et un accompagnement plus fort auraient pu éviter les moments de doute et de solitude. La solidarité entre collègues, et surtout entre stagiaires, a certainement pu éviter de craquer complètement, pour moi y compris. L’existence de syndicats et d’une organisation de stagiaires comme Stagiaire impossible a été salvatrice. C’était rassurant de savoir que ce comité s’est démené pour obtenir des audiences au rectorat, au ministère, voire à l’Assemblée, et qu’il était possible de se battre pour changer les choses ». 

« Le bilan de l’année comporte aussi quelque chose d’irrémédiablement négatif : nous n’avons rien pu obtenir pour modifier la formation des enseignants, malgré nos efforts. Il est quasiment assuré que nos successeurs, les futurs lauréats au concours, vont se retrouver dans la situation que nous avons vécue.

Leur formation conduite en même temps que le concours est plus qu’embryonnaire.

Leur donner des classes à plein temps, c’est poursuivre dans la folie ».

http://www.liberation.fr/vous/

stagiaireimpossible

http://stagiaireimpossible.org/

 


Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

p.e.c.r.e.s et w.a.u.q.u.i.e.z

Au Chili, des milliers d’écoliers et d’étudiants manifestent pour réclamer la gratuité de l’éducation - 
Libération 29/06/2011
http://www.liberation.fr/monde/01012346046-le-cout-de-sang-des-eleves-chiliens

Sous la dictature (1973-1990), Pinochet a ouvert les portes au privé. Le Chili est un des pays où l’éducation est la plus chère du monde. Et la plus mauvaise. Car l’augmentation du coût est allée de pair avec une dégradation de la qualité.
En moyenne, les étudiants chiliens doivent rembourser, à leur arrivée sur le marché de l’emploi, au moins 30 000 euros aux banques. Exemple d'une future infirmière : 
« J’ai dû prendre un crédit bancaire, ça veut dire que je finirai par payer mes études trois fois leur coût ».

.
Pécresse cède le supérieur à Wauquiez - Sylvestre Huet, Sciences 2

VP voulait quitter un ministère jugé trop spécialisé pour faire carrière en politique...
Pour faire admettre la casse en 2007, une pluie de milliards avait été annoncée.. 
en fait il s'agissait surtout de mettre la recherche publique au service des entreprises privées.

Recherche précarisée, recherche atomisée. Production et transmission des savoirs à l'heure de la précarisation
Le collectif p.e.c.r.e.s va devoir changer de sigle
et imaginer, avec ou sans assistanat, un w.a.u.q.u.i.e.z ou un a.s.s.i.s.t.e.s 
http://www.fabula.org/actualites/collectif-pecres

 
hors-sujet : Marylin année par année :  http://divinemarilyn.canalblog.com/

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 juin 2011

Les vrais assistés

 

marianne740

Marianne, n° 740, 25 juin 2011

Ultra-riches, les vrais assistés.

- Pendant que la droite tente de culpabiliser les pauvres, les revenus des hyper-privilégiés explosent, tout comme les cadeaux fiscaux qui sont bien davantage coûteux pour l'Etat que les aides sociales. Z Rosencher et E Lévy

En dix ans, les très riches ont reçu 150 milliards de cadeaux fiscaux ; dans le même temps, les plus pauvres se sont appauvris

appauvris

source Marianne, n° 740 - 25 juin 2011

- Les riches ? des assistés permanents, C Clerc

- Romans sur Isère : Survivre avec 600 euros par mois, E Emery

- Une solution d'avenir : la hausse des salaires

Articles à venir peut-être en ligne sur le site http://www.marianne2.fr/


- Les chiffres, Guéant et l'INSEE : c'est officiel, Guéant ne sait pas compter
. Libération, 27/06/2011

C'est désormais officiel, le ministre de l'Intérieur dit n’importe quoi.
Après un mois d’une bataille de chiffres assez surréaliste, le patron de l'Insee a finalement cédé aux demandes des salariés. Dans un communiqué, on lit que contrairement à ce que Guéant avait affirmé le 22 mai, en se basant sur une étude de l’Insee datant de 2005, les enfants d'immigrés ne représentent pas deux tiers des élèves sortant sans qualification du système scolaire, mais environ 16%.
L'Insee écrit donc noir sur blanc que Guéant s’est trompé. On le savait déjà. Mais au moins, on est sûr qu'il ne dira plus le contraire.
http://www.liberation.fr/politiques/


Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 juin 2011

Dans la toile des médias sociaux - 1

 

Dans la toile des médias sociaux
Nouveaux moyens de communication et de publication pour les sciences humaines et sociales
Leur impact sur la culture scientifique à l'université.

Colloque internationalmardi 28 juin 2011
Institut Historique Allemand,  8, rue du Parc-Royal 75003 Paris Métro: Saint-Paul, Chemin Vert
 http://calenda.revues.org/nouvelle20026.html

 

9h30-11h00 I. Nouveaux moyens de publication et de communication
Facebook, Twitter, Flickr et cie dans les sciences humaines et sociales / 
Présidence / Moderation: Torsten Reimer (JISC, London)

Michael Nentwich (ITA Wien), René König (KIT, Karlsruhe). Social Network Sites – une tendance pour les sciences ? 

Patrick Peccatte (EHESS,Paris).Utiliser Flickr dans un contexte d’archives iconographiques: le projet PhotosNormandie

Patrick Danowski (ISTA, Klosterneuburg). Ce que les bibliothèques peuvent apprendre de LibraryThing


11h30-13h00  II. Publications scientifiques et le Web 2.0 : Partager le savoir, commenter les textes 
Présidence / Moderation: Mareike König (DHI Paris)

Lilian Landes (BSB, München). Recensions dans le Web 2.0: l’avenir des comptes rendus de livres scientifiques?

Gloria Orrigi (CNRS, Paris). Liquid Publications: les publications scientifiques à la rencontre du Web

Klaus Graf (RWTH Aachen). Le potentiel scientifique des blogs scientifiques


14h00-15h30  III. Les médias sociaux à l’université : formation, enseignement et réseaux d’étudiants
Présidence / Moderation: Pierre Mounier (Cléo, Paris)

Marko Demantowsky (U Bochum). Histoire digitale – E-Learning – didactique de l’histoire digitale?
Avantages et desavantages de l’Internet pour l’étude historique

Sophie Mahéo (UD, Paris). Le réseau social universitaire Carnets2Descartes: publication, dynamique communautaire et engagement étudiant

Antoine Blanchard (CS, Paris). Braconner en SHS: quand les digital natives bousculent les frontières institutionnelles sur le Web


16h00-17h30 IV. Quels sont les effets des médias sociaux sur notre culture scientifique actuelle ?
Présidence / Moderation: Antoine Blanchard ( Paris)

André Gunthert (EHESS, Paris). Les médias sociaux dans la pratique de la recherche. Retours sur les usages, constats et enjeux 

Milad Doueihi (Université Laval, Québec). Humanités ou humanisme numérique? 

Peter Haber (Universität Basel). Entre méthodologie et pratique: L’écriture de l’Histoire au XXIe siècle 


17h30-18h00 V. Discussion générale 

Présidence / Moderation: Geert Lovink (INC, Amsterdam)


DHI-2011


Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


27 juin 2011

Le mot du jour s'arrête


- Pierre Charvet jette l'éponge. 
Le mot du jour s'arrêtera définitivement vendredi prochain, après environ 600 émissions. « Il faut que j'écrive moins de mots et davantage de notes de musique ».

« J'ai toujours essayé dans Le mot du jour de ne vous parler que de ce que je sais, de ne pas avoir recours à des manuels, afin que mes explications restent spontanées. Au bout de 600 émissions, j'ai l'impression d'arriver aux limites de mes connaissances, du moins de celles que l'on peut livrer dans un contexte de pédagogie pour tous ».
 charvet

source : France-Musique 

.
Quels ouvrages de référence conseiller ?
Pierre Charvet recommande les indispensables de la musique chez Fayard :
Claude Abromont, Eugène de Montalembert
Guide de la théorie de la musique
Guide des formes de la musique occidentale
Guide des genres de la musique occidentale
http://www.fayard.fr/auteur/Claude-Abromont

Une histoire de la musique ?
Charvet cite 2 ouvrages complémentaires (1977 ?) :
. Brigitte et Jean Massin, L'histoire de la musique occidentale 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Massin

. La très subjective  et passionnante La musique, de la nuit des temps aux aurores nouvelles par Antoine Goléa.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_Goléa

.
- Les émissions précédentes sont archivées dans la rubrique Pédagogie de France-Musique :

http://sites.radiofrance.fr/francemusique/pedagogie/archives-motdujour.php

http://sites.radiofrance.fr/francemusique/pedagogie/index.php


Chaplin, c'était le 17 juin 2011. 
La chanson improvisée à la fin des Temps Modernes n'est pas de Chaplin, mais de Léo Daniderff en 1917 (Je cherche après Ttitine).
http://www.youtube.com/watch?v=eZhSvSvMBgU&feature=related

Pour une de ses premières prises de parole, Chaplin raconte n'importe quoi, comme si le parlant, dix ans après sa première apparition, c'était encore du n'importe quoi. Chaplin se rattrapera par la suite avec maestria.

Extraits des paroles, sur l'antisèche :

Cherchant une âme tendre
Et ne la trouvant pas

Un vieil homme solitaire
N'ayant que sa misère
Dans cette ville austère
Il lui tendit la main

chaplin-paroles

source : Chaplin, Les Temps Modernes
http://www.youtube.com/watch?v=eZhSvSvMBgU&feature=related
 

chaplin-chanson

source : Chaplin, Les Temps Modernes
http://www.youtube.com/watch?v=eZhSvSvMBgU&feature=related

http://www.jetvidi.net/izle/1524145945796/modern-times-1936-je-cherche-apr-s-titine-by-l-o-daniderff


Posté par clioweb à 09:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 juin 2011

Le bac Chatel 2013

- Ce que Luc Chatel veut faire du bacAurélien Duval, Mediapart 24 juin 2011

« Le bac sera bien réformé. Pour l'instant, le ministre Luc Chatel préférait avancer masqué, préparant une réforme qui ne disait pas son nom, mais la polémique autour de la fraude au bac S pourrait être l'opportunité d'avancer plus franchement. ... Officiellement, il ne s'agit que de légers aménagements ». 

Face à cette réforme préparée en catimini, sans consultation ni débats, les syndicats paraissent très divisés.

http://www.mediapart.fr/article/offert/

Le projet de décret : http://www.mediapart.fr/files/scan0027.pdf

.
- Plusieurs dysfonctionnements ont marqué la session juin 2011 du bac (Maths, LV1, HG, SVT...)
Les médias semblent très sensibles au sort du bac S, peut-être davantage qu'à l'Agrégation d'histoire.
Les tenants du contrôle continu essaient de se servir
de l'émotion de la fraude en maths.
La triche serait-elle vraiment mieux maîtrisée lors d'épreuves en classe, étalées dans l'année ?

 

- La pratique à Brême, en Allemagne, témoignage de JM Crosnier :

« je suis depuis quelques années début mai à Brême pendant le temps où les collègues de terminale qui préparent et font passer et préparent l'Abitur sont de correction.

Les modalités de correction :
La durée de correction(s) est d'environ 2 semaines et se passe fin mai.
- Chaque prof corrige selon un protocole régional strict (ici pour un examen écrit de langue de 4h
comportant un essai, un dialogue à reconstituer, un résumé de compréhension du sujet). - Un 2ème collègue de l'établissement fait une 2ème correction en parallèle à la 1ère.
- Les collègues se rencontrent pour harmoniser les différences.
- Si le désaccord persiste (C'est là que je suis intervenu en tant que francophone),
elles sont tranchées par un référent matière, qui enseigne dans la communauté de communes (Gemeinde) où est le lycée.
JMC a dit son étonnement devant plusieurs pratiques :

. L'Abitur se passe dans leur propre bahut.

. Les collègues qui enseignent dans l'établissement sont de correction pour leurs lycéens
(pas leur classe, mais ils ont pu les côtoyer dans les classes de lycée)
Mes amis m'ont répondu que certes le système français leur paraissait plus "égal"
mais que le prix à payer pour un bac national leur paraissait si énorme en terme de coûts,
déplacements, en bref une logistique qu'ils ne voyaient personne capable
d'organiser en Allemagne (c'est toujours charmant quand nos voisins d'Outre-Rhin
se montrent admiratifs quand nous les Français montons de telles usines à gaz).

Le bac est depuis peu régional pour les sujets et je crois qu'ils s'en contentent volontiers.

 

..

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 juin 2011

Gare à l'idéologie du nomadisme !

Gare à l'idéologie du nomadisme ! analyse de Jean -Louis Amselle, Le Monde Opinions 25/06/2011


« 
L'usage métaphorique des sociétés nomades est en vogue dans les sciences sociales et la philosophie où il revêt la forme de l'errance, du vagabondage, de l'exil, de l'esprit artiste, du flux, de la pensée ou de la raison nomade, en un mot de la nomadologie » .

« Inutile de dire que toute cette glose relève bien souvent du fantasme et du stéréotype et qu'elle n'entretient que de lointains rapports avec les sociétés nomades réelles »

Jean-Louis Amselle parcourt la généalogie d'une configuration idéologique qui est très employée depuis les années 1970…


« On peut ainsi observer une corrélation étroite entre la promotion de l'individu comme élément central et autonome des sociétés contemporaines et les besoins du capitalisme tardif en agents de production flexibles et disponibles. En transposant sur l'individu les caractéristiques de sociétés passées et/ou exotiques, et en réemployant l'anthropologie libertaire des sociétés nomades, l'idéologie néolibérale n'a pas seulement déshistoricisé les communautés de chasseurs-cueilleurs, elle leur a également emprunté, dans une optique new age, certaines de leurs pratiques. Les coachs-chamanes, la sophrologie et le " développement personnel ", par exemple, font désormais partie de la panoplie d'adjuvants accompagnant la proclamation de l'autonomie de l'individu en tant qu'entrepreneur de lui-même ».

« …Dans les sociétés de chasseurs-cueilleurs, comme les Jivaro, on s'approprie le corps de son ennemi en réduisant sa tête pour l'exhiber comme trophée ; dans notre société, c'est le capitalisme qui, en individualisant le travailleur, parvient le mieux à dévorer ses proies. Deux variantes de l'exploitation de l'homme par l'homme, en somme... »

Jean-Loup Amselle, Anthropologue

dans le même dossier, 
- Paradoxes de la mobilité, Marc Augé
Le Monde Opinions 25/06/2011 


Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 juin 2011

Chassez les papillons noirs


Chassez les papillons noirsRécit d’une vie avant, pendant et après la Shoah (éd. du Manuscrit, 2011)


montard-couv

L'ouvrage de Sarah Montard est disponible en librairie (il existe une version numérique).
sur le site de l'éditeur : http://www.manuscrit.com/Book.aspx?id=14150
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article173


http://laurentmontard.wordpress.com/chassez-les-papillons-noirs/

http://clioweb.canalblog.com/archives/2010/09/17/19082983.html

http://clioweb.canalblog.com/archives/2010/10/03/19227072.html


Pour les « écouteurs » de radio,

- Joseph Bialot, Votre fumée montera vers le ciel. 
1ere partie de l'émission A plus d'un titre (23/06/2011), à écouter en différé en mp3

Lu sur le site web de l'émission :
« Joseph Bialot est né à Varsovie en 1923. Sa famille s'installe en 1930 dans le quartier de Belleville, à Paris. Son premier roman, Le Salon du prêt-à-saigner (Gallimard), reçoit le grand prix de littérature policière 1979. Plus de trente romans suivront, parmi lesquels certains évoquent ce passé qui ne passe pas (La station Saint-Martin est fermée au public, Fayard, 2004 ; 186 marches vers les nuages, Métailié, 2009) ».

Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Bialot
Sur le site de Bibliosurf :  http://www.bibliosurf.com/Rencontre-avec-Joseph-Bialot

.
- Jean-Marc Moriceau était invité le 20 juin, en 2e partie 
pour l'ouvrage L'homme contre le loup. Une guerre de deux mille ans. l'émission au format mp3 : http://media.radiofrance-podcast.net/


 

 

 

 

Posté par clioweb à 09:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Orléans : pas de rencontre

Les syndicats demandent des excuses écrites au recteur d'Orléans - La Nouvelle République, 21/06/2011

Électrique ! Les syndicats résument ainsi l'ambiance de la rencontre qui s'est tenue jeudi entre les représentants des personnels de l'Éducation nationale et le recteur Marie Reynier, après le tollé suscité par ses propos sur les enseignants et l'immigration, à l'occasion d'une interview parue dans la presse régionale.

Les syndicats étaient conviés pour un comité technique paritaire. Face au recteur, ils ont annoncé qu'ils n'y participeraient pas et ont lu une déclaration, avant de lui demander des explications, en particulier sur la mise en cause du travail des enseignants. « Elle nous a dit qu'elle avait perçu l'émoi suscité par ses propos, mais n'a pas eu un mot pour nous dire sa confiance. Sa réponse ne nous satisfait pas. Nous attendons qu'elle présente des excuses écrites au personnel, par courriel », ont indiqué les syndicalistes. « C'est la condition a minima pour que l'on puisse travailler ensemble. »

Le recteur n'a fait aucun commentaire sur ses remarques concernant l'immigration, et a rejeté la responsabilité de la polémique sur la presse, ont-ils dit. Elle s'est posée en victime d'une « manipulation » et d'une « injustice » et a regretté que ses propos aient été « sortis de leur contexte ». Elle a assuré qu'elle allait désormais « se méfier des médias » et privilégierait « le contact personnel ».

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,