16 mai 2011

Marc Ferro : Mes histoires parallèles

- Marc Ferro : « C'est vous qui dites que je suis un historien engagé ! »

L'historien Marc Ferro a publié il y a quelques jours un ouvrage intitulé « Mes histoires parallèles » aux éditions Carnets nord. Issu d'entretiens menés par l'universitaire Isabelle Veyrat-Masson, ce livre revient sur le parcours d'un homme souvent cité en parangon de ce que peut être l'engagement en Histoire.
Pour Rue89, cet héritier de Braudel et de l'Ecole des Annales explicite cette étiquette souvent mal comprise et revendique justement une démarche à l'opposée du militantisme. Amitiés à l'extrême-droite et refus des lois mémorielles inclus. Entretien avec Chloé Leprince pour Rue 89

« Jusqu'à Braudel, l'Histoire était au service d'une cause, à la défense du roi, du prince, du parti…Ernest Lavisse écrit L'Histoire de France en donnant toujours raison à la France ; les communistes, à Lénine. Il y avait toujours un militant derrière l'historien. C'était une prise de position plus ou moins subtile, plus ou moins profonde, plus ou moins juste. Jamais scientifique.
L'Ecole des Annales, avec Marc Bloch et Lucien Febvre, a tout changé en ne voulant plus d'une Histoire patriotique, au service de l'Eglise, ou autre… Le stade ultime de cette « dé-idéologisation » de l'Histoire, c'est à Braudel qu'on le doit : il a fait une Histoire qui n'était plus une Histoire de personnages historiques (la France, Louis XIV, Staline…) mais une Histoire naturelle des conflits dans les sociétés. Pure de toute idéologie partisane ».

« ... Un historien ne peut être que contre les lois mémorielles : elles entachent sa liberté de recherche... Et la tache s'étend, à la manière d'une peau de panthère...  L'Assemblée nationale a un droit sur l'histoire du pays puisqu'elle représente la nation ; mais elle n'a pas à faire des lois sur le passé. Elle peut décider d'une fête des harkis mais je ne suis pas obligé d'y aller ! »
http://www.rue89.com/entretien/2011/05/01/ferro-cest-vous-qui-dites-que-je-suis-un-historien-engage-201982

.
- Gérard Jorland, «Marc Ferro - Autobiographie intellectuelle» (éd. Perrin).
Ecouter l'auteur dans La Fabrique 13/05/2011
l'émission au format mp3 (E Laurentin accueille en même temps François Dosse pour son ouvrage sur Pierre Nora) :
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-13.05.2011-ITEMA_20285195-0.mp3

- 4ème de couverture -
Parmi les historiens français, la place de Marc Ferro est singulière, à la croisée d'une histoire à la portée de tous et d'une histoire savante. Créatif et généreux, il incarne la volonté de comprendre notre époque.

D'emblée, son contact avec l'Histoire fut violent : en perdant sa mère dans le plus grand cataclysme de notre histoire contemporaine, il en découvre l'impact personnel et immédiat. Entré dans la Résistance, Marc Ferro figure parmi les survivants du maquis du Vercors. Professeur en Algérie, témoin engagé des «événements», il mesure le ressentiment des Arabes contre les colons. Ses travaux renouvellent les idées reçues et l'encouragent à procéder à une contre-histoire, par les images, les faits divers, les tabous, tous sujets que l'histoire traditionnelle avait ignorés. Bientôt, il anime Histoire parallèle, la première grande émission d'histoire critique à la télévision.

Travailleur infatigable, Marc Ferro a publié de nombreux ouvrages sur la révolution russe, les deux guerres mondiales, la
colonisation, le cinéma, qui construisent une approche sensible de notre époque, offrant à ses élèves, à ses lecteurs très nombreux, un décryptage sans cesse renouvelé de notre temps. Son itinéraire de chercheur nous est relaté ici à travers les articles majeurs qui ont jalonné son oeuvre et qui sont présentés, chacun dans son contexte, par Gérard Jorland, philosophe ami de l'historien.

ferro

source de la photo : http://lettre.ehess.fr/2182

Posté par clioweb à 09:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


911, Normandie et normannité

911, La Normanité ?

- Selon Google, la Normanité ou Normannité est citée par l'office du tourisme de Valognes et par le régionaliste Jean Mabire ... LS Senghor aurait parlé de Normandité en 1983

- Egalement sur ce site dédié à la naissance supposée de la Normandie en 911 (Happy Birthday Normandie, sic et resic) 

On y trouve :
« Les stars célèbrent la Normandie »
« Le trésor des Vikings des entreprises normandes »...
« L'amulette de Rollon »
amulette_rollon

«  Les Normands célèbrent en 2011 onze siècle d'existence et le comité régional du tourisme a annoncé ce vendredi une multitude de rendez-vous festifs ». La région Basse-Normandie a investi 300 000 € en communication et va consacrer 200 000 € à l'accompagnement de ces rendez-vous dont plus de 200 ont déjà reçu le label Happy Birthday Normandie. Paris Normandie 21/01/2011

Les communicants ont convaincu les élus de la possibilité de changer l'image d'une région, en se contentant de surfer sur les clichés installés par les régionalistes au XIXe, souvent à la limite de la xénophobie et du racisme (entendu sur France Musique, le 15/05 : les Vêpres siciliennes, ce sont des envahisseurs français qui sont massacrés par des patriotes italiens ...).

- Loin de ces choix politiques et de ces simplicismes touristico-médiatiques, le travail des historiens, leurs vraies questions, leurs analyses et leurs interprétations, leurs doutes, leurs hésitations face à des sources parfois peu explicites transparaissent dans 2 débats qui incitent à une modestie peu courante dans la promotion touristique :

.
- La construction du territoire normand
débats entre 4 historiens, dans la Fabrique de l'histoire - Emmanuel Laurentin -, 28/04/2011.

avec Mathieu Arnoux, Florian Mazel, Fanny Madeline, Eric Von Torhoudt

l'émission en version mp3 :
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-28.04.2011-ITEMA_20282393-0.mp3

http://www.franceculture.com/emission-la-fabrique-de-l-histoire-histoire-de-la-normandie-44-2011-04-28.html
 

L'identité normande, d'hier à aujourd'hui.
Un débat au salon du livre de Caen  (non diffusé en ligne, qq notes suivent dans les jours prochains)
avec 
Pierre Bauduin, Pascal Buléon, Roger Jouet, Anne-Marie Thiesse.

L'identité, une construction sociale en mouvement permanent... et toujours sous le regard des autres...

AM Thiesse a cité François Guillet, Naissance de la Normandie : Genèse et épanouissement d'une image régionale en France, 1750-1850. Annales de Normandie, 2000, hors série

L'identité normande est une construction : lire l'entretien publié par L'Express en 2008 :
http://www.lexpress.fr/region/l-identite-normande-est-une-construction_584296.html

.
- La Fabrique de la Normandie.
Les littéraires de l'université de Rouen (CÉRÉdI) annoncent un colloque les 8-9 décembre 2011.
http://www.eulalie.net/documents/appel-a-communication-8-9-decembre-2011.pdf


A lire, entre autres, sur ces sujets
:

- Pierre Bauduin, La première Normandie, Xe-XIe siècles : sur les frontières de la haute Normandie : identité et construction d'une principauté, PU Caen 2004
Le monde franc et les Vikings (VIII-Xe), Albin Michel, Paris 2009 

La Normandie dans l'économie européenne (XIIe-XVIIe siècle) : colloque de Cerisy-la-Salle (4-8 octobre 2006), actes publiés sous la dir. de M. Arnoux et A-M. Flambard Héricher, Publications du CRAHM, 2010 

- 2 colloques récents Outre-Manche
Normannitas - Approaches to Understanding Norman Identities.
http://
www.lancs.ac.uk/normanedge/Normannitas.pdf

The Norman Edge: Identity and State Formation on the Frontiers of Europe 12/2010
http://www.lancs.ac.uk/normanedge/events.htm

 idnorm

Pierre Bauduin, Pascal Buléon, Roger Jouet, Anne-Marie Thiesse - Caen 15 mai 2011

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,