Fukushima : Pourquoi les Japonais ne font-ils pas appel à des robots d'intervention ?

La question est posée le jeudi 24 mars par Michel Alberganti, sur l
e blog En quête de science,
en liaison avec l'émission
Science publique sur France Culture.
Les flux rss de l'émission : 

http://www.franceculture.com/blog/2398301/rss 
http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10192.xml

En substance, les robots sont omniprésents dans l'industrie automobile, leurs fabricants s'intéressent aux services ( avec, notamment, l'assistance aux personnes âgées).

Mais « un robot classique ne résiste pas aux forts rayonnements ...  Il faut développer des robots dits durcis » ...De tels robots sont très coûteux, et les industriels intéressés d'abord par le profit immédiat, comme Tepco, ont reculé devant de telles dépenses. Dommage : « A Fukushima, les robots auraient pourtant pu se révéler précieux pour économiser les doses de radiations reçues par les opérateurs humains ».

M Alberganti note également que le 24 mars, 13 jours après le tsunami, les demandes japonaises d'aide étaient encore extrêmement réduites.


Les autres questions traitées par Michel Alberganti sur son blog
depuis le 22 mars

Pourquoi la centrale de Fukushima est-elle la seule défaillante ? - mardi 22 mars 2011

Fukushima : L'évolution de la radioactivité à Tokyo - mercredi 23 mars 2011

Fukushima : Quels sont les risques pour les salariés de la centrale ? - jeudi 24 mars 2011

Fukushima : Pourquoi Tepco conserve-t-elle la direction des opérations ? - dimanche 27 mars 2011

Fukushima : L'incompétence de Tepco apparaît de plus en plus flagrante - mardi 29 mars 2011

Fukushima : l'insoutenable inertie du gouvernement japonais - dimanche 3 avril 2011