18 février 2011

L'unité italienne en manuels

La Fabrique vient de consacrer une semaine à l'unité italienne, en terminant pas un débat sur "l'identité nationale ", entre Dieu et le Roi. Ou comment transformer un fiasco politicien en passage obligé de la radio et des historiens universitaires ( « italianité », « britishness », « francité » ?)...
Dans ce débat, pas ou peu de classes sociales (cf Le Guépard et la Sicile), peu d'émigration massive, peu d'opposition Nord-Sud ...
http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10076.xml
Le débat au format mp3

L'occasion d'un détour par les manuels et l'histoire scolaire.

Les images sont disponibles en taille d'origine dans le répertoire
http://clioweb.free.fr/manuels/1temp/

ITA_1962

Nathan 1962, collection Monnier

Au temps de l'histoire événementielle, en 1962, l'unité italienne occupait 14 pages dans le Nathan de 1ere (coll Monnier). On y parlait de Cavour, de l'Autriche, de Plombières, de guerre, d'annexions, de plébiscites, de Pie IX qui enferme l'Eglise catholique (et romaine) dans le refus de la modernité et le libéralisme (pour un siècle) ... Pas encore de Mezzogiorno, de Guépard ou d'émigration italienne. Au moins une carte ou une caricature par double page, et 4 textes en fin de chapitre.

.

ITA_1971
Bordas 1971

Pas d'extrait de texte dans ce manuel de 3e (Bordas 1971), mais une double page illustrée avec VE II, Cavour, Garibaldi et Solferino, dans un chapitre en 8 pages sur les mouvements libéraux et nationaux de 1815 à 1971 (aspirations 1815-1848, révolutions de 1848, unité italienne, unité allemande).

ITA_1985
Hachette, 2de, GREHG, 1985

.

En 1985, en seconde (Hachette), environ 30 pages sur les mouvements nationaux de 1848 à 1880, dont 4 pages sur l'unité italienne et 6 pages de synthèse sur le nationalisme comme arme et comme culture (on traite de nation et de nationalité, des sources du nationalisme - 1789, le passé mythifié, l'industrialisation et l'équilibre européen). Une double page de documents présente Napoléon III, Cavour et Bismarck.

.

ITA_1997
Bordas, 1ere, Baylac, 1997

En 1997, 33 pages sur Nations et Nationalismes (1848-1914), 2 pages sur l'unité italienne où on se contente de survol en évoquant le joug autrichien, l'unité, les frustrations...

La gestion récente de la chronologie a parfois des résultats surprenants. En 1985, la rupture était placée vers 1880 ; en 2010, elle est en théorie revenue vers 1850 (mais le premier chapitre sur les migrants européens traite de la période 1850-1914 !!!). Cela conduit à casser l'étude du phénomène national et du rôle de l'Etat-nation, alors qu'une vision de longue durée aurait été davantage pertinente, ne serait-ce que pour distinguer nationalités et nationalismes pathologiques. Dans les futurs manuels de première, en septembre 2011, le second XIXe sera vraisemblablement éclipsé par un XXe survolé au pas de course, de la brutalisation consentie à la destruction des tours du World Trade Center.
Pour la place de l'histoire italienne, il ne faudra donc pas être trop exigeant...

Posté par clioweb à 14:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Résister à la RGPP

Garros: Les écoles d'Auch qui résistent à la RGPP
Libération Toulouse, 15/02/2011

« Une quarantaine de parents d'élèves ne sont pas d'accord avec la suppression de trois classes dans ce quartier de la préfecture du Gers, ils ne se laissent pas «enfumer», disent-ils, par le discours que l'administration leur tient, présentant ces suppressions comme solution indépassable ».

Selon eux, « Le quartier et les efforts faits pour le tirer vers le haut ne méritent pas selon eux d'être gommés comme une simple ligne comptable de trop sur un bilan économique ».

« La RGPP est une grosse machine que les syndicats enseignants eux-mêmes ne semblent pas pouvoir ralentir. Les parents d'élèves gersois des écoles du Garros y sont comme un grain de sable qui l'empêche en tout cas de tourner rond »...

- A Lille, en haut des marches de l'Opéra, les profs mimaient le massacre à la tronçonneuse de leurs postes.
Libération Lille 16/02 http://www.libelille.fr/saberan/2011/02/

- L'Appel des 47 : « Pourquoi je renvoie mes palmes académiques ». Libération 16/02
« Cela fait une dizaine d'années que je suis scandalisé par la destruction de l'Education Nationale, mais le décret du 12 novembre a été celui de trop. Il institue un nouveau système d'attribution des primes des recteurs. Le cynisme assumé d'une telle mesure m'est paru insupportable ». Michel Ascher a été proviseur dans un lycée de Lille.
http://www.liberation.fr/societe/01012320420-appel-des-47

.
La France a le taux d'encadrement scolaire le plus faible de l'OCDE - Libération 14/02/2011
Le nombre d'enseignants pour 100 élèves-étudiants est de seulement 6,1 selon le Centre d'analyse stratégique. La proportion de professeurs en primaire et à l'université est insuffisante.

Le rapport en ligne : http://www.strategie.gouv.fr/article.php3?id_article=1355

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,