05 février 2011

Proust et l'obscénité

Alain Rémond, « le type qui n’a jamais lu Proust. Enfin jamais complètement » réagit aux excès habituels de la promotion des téléfilms en costumes achetés et payés par France 2 :

« Les grands journaux me pressent de regarder, de toute urgence, la mirifique autant qu’époustouflante adaptation de la Recherche du temps perdu par Nina Companez… »
[ exemple dans Le Monde radio-TV :
NINA COMPANEEZ OFFRE À FRANCE 2 LA PREMIÈRE ADAPTATION RÉUSSIE DE « À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU ». UNE FICTION MAGISTRALE EN DEUX PARTIES, PLEINE DE GRÂCE ET D'HUMOUR.
ou Télérama - Nina Companeez : "Proust est un auteur comique" ...]

« Autant vous dire que, mardi dernier, à 20 h 35, j’étais posté devant mon poste, allumé sur France 2, qui diffusait « le chef-d’œuvre ». J’ai d’abord cru que je m’étais trompé de programme, tellement le type qui joue Proust (enfin, le Narrateur qui s’est fait la tête de Proust, moustache comprise) est idiot…. »

« … là, devant mon poste, j’ai vraiment eu la rage ... »

« Je vous en supplie, je vous en conjure, vous tous, les amoureux de Proust, qui me pressez de lire enfin A la recherche du temps perdu, jurez-moi que c’est à des années-lumière de ce carnaval insane, jurez-moi qu’il y a chez Proust une richesse, une profondeur, une réflexion, qui pulvérisent cette tranquille obscénité.
Jurez-le ! »

copie temporaire : http://clioweb.free.fr/presse/1temp/

Posté par clioweb à 10:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,