20 janvier 2011

Remettre sur le chantier

- Lors des vœux, en l’absence de plusieurs syndicats, NS a parlé de « remettre sur le chantier des éléments de la formation des profs », une formation au METIER d’enseignant démolie par son ministre actuel. Une découverte surprenante : la formation pratique est importante pour entrer dans ce métier...

La FSU, L'UNSA et le SGEN ont boudé les voeux « au monde la connaissance et de la culture »
(en 2009, à Saint-Lô, les vœux avaient été mouvementés...)
http://www.liberation.fr/politiques/01012314936-syndicats-tu-v-ux-ou-tu-v-ux-pas

- Capes 2011 :
185 reçus à l’issue des épreuves écrites pour 103 postes en Lettres classiques,
1100 en Lettres modernes pour 800 postes
1057 en maths pour 950 postes.
Cherchez l’erreur de l’hamsterisation…

- Un métier qui n'attire plus - un METIER, contrairement à ce que semble penser certains dirigeants titre Le Monde.
Les titres des messages envoyés au quotidien par des étudiants :
  * Mieux vaut un travail "motivant" à la sécurité de l'emploi, par Myriam C.
  * J'ai démissionné après trois mois, par Joël C.
  * Pas intéressant, par Anonyme
     (Avoir un bac + 5 pour être payé 1 600 euros, ça laisse songeur) ;
  * Les professeurs m'ont dégoûté du métier, par Steve D.
  * Un master qui n'ouvre pas assez de portes, par Nicolas C.
  * Un métier totalement déconsidéré, par Pierre D.
  * Un système éducatif qui n'en finit pas de se dégrader, par Laura M.
  * Que faire avec le master si on ne réussit pas le Capes ? par Laurie O
  * Un master pour enseigner à des collégiens, par Marc U.
  * Pas assez de pratique, par loupiot
  * Le master II, une année "pagaille", par Jacques S.
  * Des études trop longues sans moyens financiers, par Florent H.
  * Effet mécanique plus que tendance lourde, par S.F.
  * Un calendrier chamboulé sans communication, par poodle F.

http://www.lemonde.fr/web/stk/articleinteractif/0,41-0@2-3224,49-1456787,0.html

Posté par clioweb à 13:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Louis XIV attendra

- Louis XIV attendra. Le Monde, 20/01/2011

Mercredi 19 janvier, aux Archives nationales, à Paris, l'exposition « Dans l'atelier des menus plaisirs du roi », inaugurée mardi soir 18 janvier devant 400 personnes au premier étage de l'hôtel de Soubise, est restée fermée au public. La mise en place de l’expo aurait coûté 240 000 euros.
Conséquence du bras de fer entre le ministère de la Culture et le personnel des Archives.
« La Maison de l'histoire de France se fera aux Archives car le président de la République en a décidé ainsi » indique le MdC.

Posté par clioweb à 13:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,