12 novembre 2010

Geoclip et le langage carto

Internet archive connaît encore une très utile page théorique de l'Atelier de carto de Sciences-Po sur La discrétisation des quantités relatives et sur la Sémiologie graphique et les variables visuelles (meilleure que la version simplifiée 2010)
http://tinyurl.com/sp-carto-theorie

La lecture critique des données chiffrées (conditions de leur élaboration, exploitations possibles) est un préalable essentiel, trop souvent escamoté. Cela rejoint tous les débats actuels sur les statistiques publiques.

Un collègue de Nantes avait mis au point une séquence où lycéens réalisaient leurs cartes par ordi en classe, l'analyse des choix faits par les groupes (et des erreurs) permettant d'introduire les règles de la sémiologie graphique (sans les imposer d'emblée).

.
Géoclip, l'excellente application en ligne, a été mentionnée 44 fois sur la liste H-Français entre 2000 et 2010. J'ai eu le plaisir d'en vanter aussi les mérites dans la Chronique internet (Historiens & Géographes), d'en faire un lien dans la page d'accueil de Clioweb, et de rédiger un article avec Jackie Pouzin pour la revue des Clionautes.
http://clioweb.free.fr/clio/articlesclio.htm

.
Ceux qui connaissent et utilisent peuvent passer leur chemin.
Pour les autres,
- consulter cette carte sur les moins de 20 ans en Basse-Normandie
(cf "l'encerclement" de Caen...) une carte réalisée par le Pôle Géomatique de la Région avec Sister, un dérivé de Géoclip primé à St Dié.

moins20

http://clioweb.free.fr/carto/1temp/geoclip/moins20ans.pdf

- Aller tester l'excellente application en ligne avec cet exemple sur le taux de variation de la population en France : http://tinyurl.com/geoclip-fvar9906  (l'essentiel se passe à droite de l'écran)

- ou consulter trois séries de copies d'écran :

. Les principales fonctionnalités et la prise en main de Géoclip

G_MENUS

http://clioweb.free.fr/carto/1temp/geoclip/geoclip-ecrans.htm

. mesurer l'impact de la méthode de discrétisation :

G_DISCR3

(ou celui de la gamme de couleurs)
http://clioweb.free.fr/carto/1temp/fvar-1999-2006.htm

- apprécier le rôle de l'unité spatiale choisie, par ex sur Le taux de pauvreté aux USA en 1999, les nuances apportées par l'échelle des comtés (et le plaisir de ne pas avoir à taper ou importer 3141 chiffres). Une occasion de revisiter les discours sur la richesse des états du Sud, de la Floride à la Californie (la Sun Belt !)...
http://clioweb.free.fr/carto/1temp/us-poverty.htm

us_p_counties

.
Géoclip illustre tout l'intérêt du web (ni 1.0 ou 3.0...)
grâce à des logiciels efficaces et intuitifs (rapides et gratuits...)
:
. Pas besoin de couche microsoft pour installer un logiciel propriétaire ;
. Les données déjà saisies sont considérables,
. Les espaces mis en atlas très nombreux   (des USA à l'Inde en passant par le Canada,  du Finistère au Tarn ou au Calvados)

A l'usage, quand les effectifs de la classe et l'accès à une salle informatique le permettent, le créneau disponible pour ce type de carto quantitative est très étroit. Inutile de reproduire ce qui est bien fait dans les manuels. La densité par région ou par département, est-ce bien pertinent, quand les cartes des manuels permettent une analyse très fine ? Par contre, exploiter des données récentes (population, élections) est à conseiller, avec un regard intéressant sur l'espace régional.

Cartes et carto en ligne :
http://clioweb.free.fr/carto/carto.htm

Posté par clioweb à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Internet et les mid-terms

Beaucoup a été dit et écrit sur le rôle d'internet dans l'élection d'Obama en 2008. Dans la seconde partie de Place de la Toile (07/11/2010), Xavier de la Porte interroge Benoit Thieulin sur le rôle qu'a joué internet dans les dernières élections aux USA (42e mn). L'émission au format mp3

Les élections de 2010 et celles de 2008 sont de nature différente (pour la présidentielle, l'incroyable personnalisation favorise la politique spectacle, et la mobilisation capillaire par les réseaux sociaux ; entre 2008 et 2010, il était impossible de maintenir sous tension les volontaires de la campagne de 2008).

Internet est un outil de challenger. Les républicains  ont su observer la mobilisation des réseaux sociaux par Obama, en tirer des leçons et s'en servir en mobilisant leurs partisans (notamment les cheveux gris qui ont du temps disponible...) pour crier leur haine viscérale de la réforme du système de santé. Il faut y ajouter la mobilisation des extrémistes des Tea parties et l'agitation autour de FoxNews).

Les intervenants soulignent la place centrale des enjeux politiques et des choix de l'opinion. Ils mettent l'accent sur l'hybridation entre les médias anciens et les nouveaux (cf la place énorme des vidéos et du buzz), sur les liens entre la réalité sociale et les usages de technologies qui évoluent (Foursquare, Canvasing, géolocalisation pour le porte à porte)

La première partie s'intéresse à la nature des mutations liées à la numérisation :
Quand on parle de « révolution numérique », de quoi parle-t-on ? de technologie ? d’usages sociaux et de mentalités ? de pouvoir politique ? N'est-ce pas une simple facilité de langage ?
invités :
Christophe Deshayes (auteur avec Michel Berry),  Les vrais révolutionnaires du numérique, ed Autrement
Dominique Cardon,  La démocratie internet, promesses et limites, La République des idées

Posté par clioweb à 07:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,