zalc_991

Face à la persécution : 991 Juifs dans la guerre,Odile Jacob, 9/9/2010
La Fabrique, à partir de la 10e minute (1)
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-29.10.2010-ITEMA_20249941-0.mp3

La lecture par Ivan Jablonka pour La vie des idées - 28-09-2010
http://www.laviedesidees.fr/Le-993e-homme.html

Sosche Salik est décédée en 2003. Les archives de sa petite entreprise ont été le point de départ de cette recherche.
La Voix du Nord, 13/09/2010

Publications de Claire Zalc
http://www.ihmc.ens.fr/Publications-Claire-Zalc.html

. (1)
14 e : Vous n'êtes pas spécialistes de la 2 GM ?
Claire Zalc, vous avez travaillé sur le petit commerce dans les années 30...

Oui, c'est le sujet de ma thèse, mais l'historien n'a pas à porter des étiquettes toute une vie de chercheur.. Les itinéraires doivent rester ouverts, on a bien besoin d'un peu d'air frais...

25e : habituellement, on attend des réponses toutes faites, parce qu'on se projette dans l'époque et on se demande ce qu’on aurait fait. En fait, la quantification incite à la prudence. Certains critères peuvent paraître déterminants (la famille - avec plus de 3 enfants- l'âge - les très jeunes et les plus âgés quittent difficilement Lens, de 16 à 30 ans, on est davantage mobile). Mais il n’y a aucun déterminisme, et chaque personne garde une marge de manœuvre par rapport à tous ces déterminants.
Cela oblige l’historien à penser et à savoir penser la complexité.

30e : Qu'est-ce qu'être juif ?
du point de vue des juifs lensois, ce n'est pas seulement être persécuté par les autorités, c'est aussi choisir de dire ou de taire sa judéité, de la vivre à différents moments, mois par mois.

du point de vue des autorités, c'est l'arbitraire le plus complet ; les critères sont flous et instables (race, religion...). Les statuts de 1940 et 1941 renvoient le problème aux grands parents sans réponse précise [plutôt la race en 40, plutôt la religion en 41]. Pour la police et la justice de Vichy, ceux qui se sont déclarés sont repérés et donc exposés aux arrestations et aux rafles.

Pour ceux qui ont survécu, ces déclarations ou non déclarations les ont poursuivi après la guerre et après la fin de la destruction planifiée par les nazis.

41e : l’étude suit les 456 déportés à Malines et à Fives-Lille, puis à Auschiwtz-Birkenau. 17 seulement sont revenus.
Les sources sont ténues, mais elles existent encore, malgré la volonté de destruction des nazis.

.
- Requiem allemand de Amos Elon

Dans le grain à moudre du 26/10, Les Juifs et l'Allemagne. L'élite fait le choix de l'assimilation (cf Walter Rathenau), de la langue et de la culture allemande. Mais les ultra-nationalistes racistes ne veulent voir dans les écrivains de langue allemande de la Mitteleuropa que des "cosmopolites"...
en mp3 : http://media.radiofrance-podcast.net/