31 juillet 2010

Revue de presse HG - juillet 2010

01/07/2010    ingenieries de la serendipite
01/07/2010    Chatel dans La Tribune
01/07/2010    des universités et du web
02/07/2010    NG : Faux, supercheries et bonnes...
02/07/2010    Hémisphère gauche
03/07/2010    Anvers au XVIeme
04/07/2010    Kuing Yamang, canular madeliniste
05/07/2010    Geo 5e : la douche froide
05/07/2010    Masterisation, LRU et Conseil d'Etat
06/07/2010    Yves Modéran (1955-2010)
07/07/2010    Les humanités numériques
08/07/2010    L'hommage à Yves Modéran
08/07/2010    LCe : La base résiste à Base Elèves
08/07/2010    Un siècle de beauté trouble
09/07/2010    Wildenstein, l'autre affaire
10/07/2010    Les Vandales
11/07/2010    Timgad et l'Empire romain
11/07/2010    Le point Godwin
12/07/2010    La fabrique de l'image
13/07/2010    2011 ? Ce sera 16000 suppressions
14/07/2010    La géographe et l'écologiste
15/07/2010    Les politiques et l'argent
16/07/2010    BP et la marée noire
17/07/2010    120 millions de Marketing
17/07/2010    Un problème de vieux cons ?
18/07/2010    La Retraite des réformes
18/07/2010    Gauchet, le peuple et les élites
19/07/2010    de la fiabilité d'un site web
19/07/2010    Pétrarque : Avoir confiance ?
20/07/2010    La République vit de liberté
20/07/2010    Chercher, Trouver, Valider
21/07/2010    La Chronique internet 411
21/07/2010    Pierre Charvet
22/07/2010    Le web et la vie privée, suite
22/07/2010    Pétrarque 2010
23/07/2010    Livre numérique et livre relié
24/07/2010    L'abus des superlatifs
24/07/2010    Les diplômes et le Vatican
25/07/2010    Manche : les Archives sur internet
25/07/2010    Temporarily unavailable
25/07/2010    Maria, Génération 700 euros
26/07/2010    La cuisson à l'étouffée
27/07/2010    La Table Claudienne (suite)
28/07/2010    Les modérateurs du web
29/07/2010    Un wiki de territoire au lycée
30/07/2010    Hôpital : Fermetures en sursis
30/07/2010    L'histoire de l'Education est maltraitée
31/07/2010    Les bijoux de la Castafiore
31/07/2010    8 ans de déclarations de guerre

Posté par clioweb à 12:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Les bijoux de la Castafiore

- Ce pouvoir exécutif est tombé sur la tête !
Sylvain Kahn dans Le Monde Opinions 30/07/2010

« Les dirigeants de la France nous jouent la partition des Bijoux de la Castafiore »...
« La mise en scène anti-Roms noue trois registres : la lutte contre la délinquance ; le débat sur l'identité nationale ; la politique européenne d'une communauté réduite aux acquêts migratoires »...
« Le président de la France, son gouvernement et la majorité qui les soutient ajoutent ainsi au choix de la lâcheté celui du déshonneur ».

.
Les Roms, peuple européen
carte (au crayon) de Philippe Rekacewicz,
liens vers la carte par ordi de Cécile Marin
et vers l'article de Laurent Geslin (Les Roms, « étrangers proches » des Balkans. (source : twitter)
http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/roms

.
- Le nomadisme tsigane : une invention politique.
« La vision que l'on tente d'imposer d'un peuple tsigane, « nomade » par nature, serait ridicule si elle n'avait pas des effets politiques dévastateurs ». Henriette Asséo dans Le Monde Opinions
Extraits :
« Avant 1912, les « Bohémiens », comme on disait avant 1970, étaient ancrés de façon séculaire non seulement dans la Nation, mais dans une région précise :… manouches des Pays de la Loire, sinté alsaciens…
…A partir de la loi de 1912 tout change. Face au développement considérable de la mobilité et au désenclavement du commerce rural, l'administration veut réglementer les professions itinérantes. Elle crée deux statuts, l'un individuel celui de "forain", l'autre collectif celui de "nomade"…
… Ce régime administratif fabriqua une assignation identitaire familiale définitive. Il a créé de toutes pièces une population de Français soumis à un traitement d'exception…
… Tous les Français enregistrés comme "nomades" ont été assignés à résidence en avril 1940 puis internés en famille dans les camps de Vichy gérés par les préfectures. Ils ne furent libérés qu'en 1946 et l'administration enregistra à nouveau toute la famille comme "nomade"…
Ce régime inique ne fut jamais abrogé, il fut seulement adouci en 1969. Les "nomades" furent alors dénommés "gens du voyage" : ils restent enregistrés en famille et ne peuvent sortir de leur catégorie, quelque soit leur manière de vivre…. »

 

.
- La France contre ses Tsiganes - Emmanuel Filhol [07-07-2010]
http://www.laviedesidees.fr/La-France-contre-ses-Tsiganes.html
Extrait de la conclusion :
« Pour chaque période de rejet, le législateur s’appuie sur la relation directe et falsificatrice entre l’image négative du Tsigane et la loi. Ainsi, selon Jean-Pierre Liégeois, « le texte de loi s’alimente à l’image. L’image sert à le rationaliser. Et l’image s’y alimente à son tour. […]. Des individus sont Bohémiens et sont bannis. Une fois bannis ils demeurent à bannir et le bannissement s’attache à la définition du Bohémien. Des Tsiganes culturellement différents sont perçus et désignés comme des « personnes d’origine nomade » à réadapter pour être incluses dans le reste de la société. Une fois objets de réadaptations, ils sont perçus et désignés comme inadaptés et leur inadaptation s’attache à l’image que l’on se fait d’eux. Le condamnable est imaginé comme tel et condamné. Et comme le condamné est forcément condamnable, il le demeure. Le discours est clos, mais non le questionnement à son égard ».

.
- La mémoire et l’oubli : L’internement des tsiganes en France 1940-1946
conférence d’Emmanuel Filhol et de Jacques Sigot (2 juin 2004) pour le Cercle d'étude de la déportation et de la shoah

- Les Tsiganes en France, Mémoire-Net (E Marsura)

.
Nombreux articles dans la Rubrique Roms et gens du voyage sur le site de la LDH de Toulon,
dont la sous-rubrique France

.
- Edito du Monde :
« ... L'erreur de M. Sarkozy n'est pas de faire la "guerre" à la délinquance, alors que l'insécurité est en hausse, mais de pratiquer l'amalgame. Gardien de la cohésion nationale et sociale, le chef de l'Etat ne peut imputer aux gens du voyage la faute de l'un des leurs. Sur plus de 400 000 recensés en France, 95 % sont français et les deux tiers sont sédentarisés. Quant aux Roms - les hommes, en hindi -, qui forment une minorité, ce ne sont pas seulement des migrants venus d'Europe de l'Est, notamment de Roumanie et Bulgarie. Il s'agit d'une population hétérogène ballottée d'un pays à l'autre de l'Union européenne (UE). Leur intégration concerne au premier chef deux des Etats de l'Union, qui ne prennent pas leurs responsabilités, la Roumanie et la Bulgarie.
Avec un tel amalgame, l'exécutif ouvre la boîte à fantasmes et à préjugés... ».

 

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

8 ans de déclarations de guerre

21 juillet 2010 :
« c’est une véritable guerre que nous allons livrer aux trafiquants et aux délinquants »
.
- Le Monde a recensé les formules ressassées en « huit ans de déclarations de guerre »…

27 juin 2002       : « Nous allons gagner la guerre contre l'insécurité ».
24 octobre 2002 : « aller chercher les délinquants là où ils se trouvent ». Car « il faut qu'on leur mène la guerre ».
14 février 2003   : les drogues ? « la guerre aux trafiquants doit se poursuivre »
1er juillet 2003   : « la guerre est déclarée contre les chauffards routiers »
8 février 2008     : « dès demain, c'est une guerre sans merci qui sera engagée à l'endroit des trafics et des trafiquants »
18 mars 2009    : Nicolas Sarkozy « déclare la guerre aux bandes violentes »
29 sept 2009     : Livrer une "guerre sans merci contre le décrochage scolaire".
26 mai 2010      : « une guerre sans merci contre la criminalité »

- 31/07/2010 : Toujours dans Le Monde, Délinquance, immigration : Sarkozy poursuit son virage à droite. Samuel Laurent décode le discours de Grenoble  et  compare les annonces avec les programmes successifs du Front National. (source SG)

.
- selon Le Canard enchaîné,

2009 : 1/4 des invités de la nuit du Fouquet's sont décorés de la Légion d'honneur
2010 : décoration du tailleur et de la magistrate qui a prononcé le divorce de NS

Air Sarko One, un A 330-200, va envoyer à la retraite deux A 319-CJ.
Le Canard retrace l'histoire de l'avion, le remplacement de 324 sièges par une soixantaine de fauteuils de type classe affaire, la chambre et salle de bain avec baignoire sabot, le fumoir... coût estimé selon Le Post : 185 millions d'euros ( par comparaison, la suppression de la Garden Party du 14 juillet aurait évité de dépenser 700 000 euros ( 300 000 euros en 2007, 500 000 en 2008 ). 
« Pour les ministres - la piétaille - quatre Falcon 2000 et deux 7X supplanteront les Falcon 50 et 900... »

Posté par clioweb à 07:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,