Antoine Prost s'inquiète du sort de l'histoire de l'éducation et de la restructuration annoncée du Service d'Histoire de l'Education (SHE) de l'INRP. Le Monde Opinions
.
« Cette discipline, plus nécessaire que jamais, est devenue le parent pauvre des universités »

« ... depuis quarante ans, le SHE fait un travail exceptionnel sur l'histoire de l'institution scolaire, des manuels, des personnels et de leurs statuts, de l'enseignement technique, de la lecture… La revue qu'il publie a été classée au meilleur rang… Sa notoriété internationale est enviable... Le liquider au moment où l'on affiche la volonté de promouvoir une politique de l'excellence serait à tout le moins paradoxal ».

« La solution ne semble pourtant pas compliquée : tout en laissant le SHE à l'INRP, auquel il peut apporter beaucoup plus qu'il ne le fait aujourd'hui, il faut lui donner un vrai statut d'unité mixte de recherche et lui maintenir ses moyens. C'est une question de bonne volonté et de volonté tout court. Sauf à croire que moins on travaille sur l'éducation, mieux elle se porte ».

Excellence ? Vous avez dit Excellence ?
Les médias adorent les superlatifs...
Ils tressent aussi des couronnes aux scouts, « pionniers de l'environnement » selon Le Monde,  fers de lance de « la citoyenneté » selon TF1...