02 juin 2010

Lyon Confluences : le musée imaginaire

Lyon : le musée qui a déjà coûté 61 millions titre Le Canard, 02/06/2010

Un long article résume « Onze ans de guignol au musée des Confluences ».
« Ce devait être le Guggenheim lyonnais. Lancé en 1999, le projet d’un grand musée des sciences et des sociétés n’est toujours qu’un vague projet et un terrain vague qui a déjà coûté au moins 61 millions ».
Le budget de départ était estimé à 61 millions. Avec 175 millions HT de mieux, le projet sera viable estime le Conseil général ». « S’il est construit, ce sera un scandale. S’il ne l’est pas, c’est aussi un scandale » tempère froidement un ancien responsable.
L'article du Canard en version jpg temporaire

m_confluences
source : http://www.rhone.fr/

Posté par clioweb à 15:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Les projets de programme inquiètent

- Les nouveaux programmes donnent un contenu à la réforme du lycée et inquiètent les enseignants. Le Monde 28/05/2010

Les projets pour la 1ere sur le site Eduscol

L’article de Benoît Floc’h passe sous silence le sort des SES.
Un détail : la consultation y est ramenée à quinze jours.
http://www.apses.org/

Pour ces programmes élaborés au forceps, rien n’est dit sur les flux tendus imposés aux concepteurs des projets et aux auteurs des manuels.

«  Ces changements de programmes répondent à deux impératifs. D'abord, un accompagnement personnalisé de deux heures hebdomadaires vient réduire les enseignements disciplinaires. Mais ils doivent surtout permettre à tous les lycéens de la voie générale de recevoir 60 % d'enseignements communs. C'est une nouveauté ».

Le tronc commun, une nouveauté ??
Il existait voilà de nombreuses années, avant les réductions récentes d’horaires dans les séries scientifiques…
Le tronc commun, pour le pouvoir actuel, n'est-ce pas d'abord une tactique efficace pour gonfler les effectifs des classes en 1ere et supprimer davantage de postes ?

« En uniformisant les trois cinquièmes des programmes des 1res littéraire (L), économique et sociale (ES), scientifique (S), le gouvernement espère rendre la spécialisation plus progressive et faciliter les changements de trajectoire des élèves ».

C'est ce que nous appelons l'imposture de la passerelle : qu'un élève de 1ere S continue en ES ou L, c'est déjà le cas. Dans l'autre sens, combien de 1e L vont choisir d'entrer en TS ET réussir le bac dans l'année ? De plus, qui peut sérieusement penser qu'un stage de quelques jours en fin de grandes vacances va suffire à mettre un élève à niveau ?

Cette " méforme " illustre les dégâts collatéraux de la suppression de l'Histoire-Géo en Terminale S. Non seulement le programme de S va passer à côté de sujets intéressants possibles (l'histoire des sciences par exemple). Mais après 2011, du fait de la « passerelle », les élèves de 1L et SES vont devoir étudier en 1 seule année ce qu'ils auraient pu continuer de traiter tranquillement en 2…

En Histoire, la solution retenue pour la 1ere est celle des tiroirs et des thèmes : la croissance, la guerre, les totalitarismes… Dans ce projet, la chronologie passe un sale quart d'heure et il y aurait beaucoup à dire sur certains concepts (guerre)
En Géo,  la mondialisation et ses acteurs, pour les élèves de S, ce seront des mots dans un libellé, et au mieux une modeste option en Terminale S.
http://clioweb.free.fr/debats/1chatel/consultation2010-1.htm

- Et si les profs étaient conservateurs ?
Caroline Brizard, Le Nouvel Obs . Pas Le Figaro ou Les Echos. :-):-)
Défendre des conditions de travail décentes,  faire la distinction entre la communication ministérielle et la réalité sur le terrain, est-ce cela le conservatisme stigmatisé par certains journalistes ?

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,