23 avril 2010

Dé-Formation des profs

- Sur le blog de Claude Lelièvre 05/04/2010
Des oppositions résolues et inédites dans l'éducation nationale

. La position réaffirmée du jury du Capes de lettres classiques

. Le syndicat des inspecteurs d'académie (SIA) considère que l'affectation des lauréats du concours sur un poste à temps plein « rendra l'entrée dans le métier bien plus difficile qu'auparavant »... Il propose « que les professeurs stagiaires soient affectés sur un temps de service de 12/18e, le tiers restant (6/18e) étant dédié à leur formation en alternance »
Les commentaires sont révélateurs de la difficulté du débat rationnel en ligne avec certains rhétoriciens.

- « Proposer un pseudo-stage de formation à ces jeunes étudiants est révoltant à plusieurs titres »
Lettre ouverte des formateurs du centre de Livry-Gargan de l’IUFM de Créteil à l’inspecteur d’académie de Seine-Saint-Denis,
le 14 avril 2010
http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article3686
http://culturevisuelle.org/icones/531

Posté par clioweb à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 avril 2010

Chronique 410

A quoi sert un ordinateur en classe ?
un blog pour faire étudier la Révolution,
un SPIP en HG au collège,
le site académique de La Réunion,
la collection de cartes anciennes de David Rumsey,
Mémoires de la Shoah,
@.Ampère et l'histoire de l'électricité,
Globe, le blog de l'émission Planète Terre,
Le commerce de l'effroi,
A quoi sert l'Histoire ?
La Chronique internet n° 410 est en ligne au format pdf.
merci de signaler par mail les erreurs éventuelles

Posté par clioweb à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Après les camps

« Après les camps, la vie » film documentaire de 70 mn
réalisé par Virginie Linhart
Diffusion sur France 2, le jeudi 22 avril à 22 h 50 (source Nicole)

Avec de nombreux témoins de l'Union des déportés d'Auschwitz.
La présentation de France 2 : "Pour tous les survivants juifs des camps d’extermination, l’arrivée en France en 1945 fut une épreuve toute particulière dont on sous-estime encore aujourd’hui la portée. Comment renouer avec le fil d’une vie interrompue dans une telle violence ? Comment se reconstruire alors que toute ou la plus grande partie de sa famille a été tuée ? Comment faire pour reprendre ses études, gagner sa vie dans une société qui quelques années auparavant vous a banni ? Comment croire encore à l’amour, à l’amitié, avoir des enfants lorsqu’on revient de l’enfer ? Pour la première fois, les survivants racontent ce que fut leur vie après les camps. Ils le font à la première personne, accompagnés d’archives personnelles extraites des albums de famille qui égrènent 65 ans d’une vie reconstruite après le génocide."

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Flux tendus

- Programmes de SES de première : les experts doivent remettre leur copie le 18 mai (en vue du CSE du 1er juillet 2010 ?). Les experts devront également poser les bases des 3 nouveaux programmes pour la terminale.
L’Apses déplore cette « précipitation » et « demande une véritable consultation (large, démocratique et transparente) « incompatible avec le délai dérisoire octroyé ». (source AEF).
? « Le ministère rencontre sans doute la pression des éditeurs » ? dit le communiqué.
Commentaire : les éditeurs ne mettent aucune pression ; ils subissent seulement le flux tendu imposé par l'actuel ministre et son cabinet depuis décembre. En somme, la pédagogie est soumise à un agenda de politicien...

.
23/04 : Programmes de SES : c'est (mal) reparti
SES 1ere - Le groupe d’experts doit remettre sa copie le 15 mai...
Composition du groupe et conditions de fonctionnement laissent présager un recentrage académique des programmes : décliner des plans de cours de fac est probablement le plus rapide quand on n’a pas le temps de réfléchir aux enjeux de savoirs et d’apprentissage ...
Après tout, le pire n’est jamais sûr ! Peut-être, malgré tout, en sortira-t-il un programme réfléchi, au contenu rigoureux, attractif et en phase avec les interrogations contemporaines des sciences sociales, attentif aux apprentissages des élèves et à la formation de leurs compétences, d’un volume raisonnable …

.
- Communiqué commun de Brigitte Gonthier-Maurin, Sénatrice des Hauts-de-Seine, l’Association des Professeurs des Sciences Economiques et Sociales (APSES), l’Association des Professeurs d’Histoire-Géographie (APHG) et l’Association des Professeurs de Communication, Economie et Gestion   (APCEG) - 20 avril 2010.

Réforme du lycée : l’urgence est au rassemblement de toutes les  intelligences pour réfléchir et créer l’école du XXIe siècle

Lors d’une rencontre organisée au Sénat le 7 avril 2010, sur le thème des nouveaux programmes au lycée en sciences humaines, économiques, sociales et de gestion, plusieurs points de convergence ont émergé de nos discussions, éclairant des inquiétudes communes concernant l’avenir de l’école publique.

Nous sommes unanimes pour dénoncer la méthode Chatel de réforme du lycée : les structures et les programmes ont été conçus de façon trop précipitée, autoritaire et non concertée.

Il est inacceptable que celle-ci ne soit l’objet d’aucun débat parlementaire, qu’elle soit imposée par décret, ceci d’autant plus qu’elle est bien en deçà des attentes et des besoins.

Personne ne nie la nécessité de réformer l’Education nationale et notre système éducatif. Mais la question est de savoir à quels défis cette réforme est censée répondre, pour quoi, par qui, comment, avec qui pour que les enseignants, les parents, les élèves, celles et ceux qui vont la mettre en pratique et en bénéficier, puissent se l’approprier.

Les nouveaux programmes de Seconde auraient pu être l’occasion de moderniser en profondeur le lycée, notamment par la place accordée à des disciplines comme les sciences humaines, économiques, sociales et les sciences de gestion. Les structures auraient dû supprimer toute possibilité d’orientation précoce, source de creusement des inégalités.

Il s’agit de permettre à la jeune personne d’acquérir des   connaissances, de comprendre le monde qui l’entoure, de se forger un esprit critique, de développer son sens civique pour devenir citoyen,   dans un contexte de réelle égalité des chances.

Au lieu de cela, les propositions de Luc Chatel marginalisent et dénaturent ces disciplines :

- La notion d’exploration n’est aucunement satisfaisante puisqu’elle est utilisée pour créer des enseignements au rabais, avec un contenu disciplinaire réduit. Afin d’éviter les disparités entre établissements, il est par ailleurs indispensable d’avoir un cadrage national ;

- Le choix d’un horaire hebdomadaire réduit à 1h30, sans heure de classe à effectif réduit, est incohérent face à l’ambition affichée   de programmes appelés à compléter la formation citoyenne des élèves par la découverte d’approches (économique, sociologique, managériale, juridique) auxquelles ils n’ont pas été confrontés au collège ;

- Les contenus des programmes ne reflètent pas la réelle spécificité de chaque champ disciplinaire (par exemple, les contenus technologiques sont insuffisants en PFEG et la place de la sociologie est trop marginale en SES) ;

- La volonté de hiérarchiser ces enseignements entre eux pour mieux   faire du tri social, apparaît dans les intitulés des options attribués : « sciences » pour les uns et « principes fondamentaux » pour les autres ;

- En rendant optionnel l’enseignement d’histoire-géographie en Terminale S, la culture générale et la formation citoyenne des futurs scientifiques sont gravement amputées et reléguées au rang d’accessoire ;

- L’absence de tout enseignement d’histoire et de géographie dans la nouvelle structure en Terminale STI/STL prive les élèves d’un savoir, d’outils et de méthodes de réflexion sur le monde présent.

- Le besoin est aujourd’hui grand de rassembler toutes les intelligences pour réfléchir et créer l’école du XXIe siècle. Nous   partageons la volonté de participer, ensemble, à cette recherche d’idées et cette définition de projet.

Cette rencontre du 7 avril 2010 n’est qu’une première étape d’un processus que nous souhaitons faire évoluer dans le temps et ouvrir à toutes les forces, tous les enseignants, tous les élus qui le souhaiteront.

Nous pensons que le débat n’est pas clos, que ce soit pour la définition des programmes de classe de Seconde ou pour les programmes de cycle terminal qui vont être conçus dans la même précipitation (un mois en tout et pour tout).

Nous demandons à ce que toutes les disciplines soient respectées et que leur présence au lycée, dans toute leur richesse et diversité, soit assurée, pour favoriser à la fois la formation citoyenne et la poursuite d’études dans le supérieur. De plus, la différenciation des disciplines ne doit pas être synonyme de hiérarchisation entre elles.

Nous lançons un appel à toutes celles et tous ceux qui partagent notre vision du lycée et qui souhaitent participer à la construction de son avenir.

Pour relayer nos questionnements et propositions, une question orale sera posée au Sénat par Brigitte Gonthier-Maurin au Ministre de l’Education Nationale en juin.

Posté par clioweb à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2010

HG programme de 2de 2010

Programme d'histoire-géographie pour la classe de Seconde Darcos-Chatel

La version qui a été votée par le Conseil Supérieur de l'Education le 1er avril est en ligne au format pdf sur le site de l'APHG. Plus d'Hildegarde...
http://www.aphg.fr/ProjetHistGeoSecondeMars2010.pdf
.

Le programme de 1ère est en cours d'élaboration (18 mai ?)

Posté par clioweb à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Universitaire en Suisse

- Heureux comme un universitaire... français en Suisse - Le Monde Europe
... Avec 45 % de professeurs étrangers dans ses facultés, la Suisse est même l'un des pays les plus internationalisés...
Outre des salaires qui laissent rêveur ... c'est bien la qualité exceptionnelle des installations qui attire les Français.
En sciences humaines, la qualité des bibliothèques, outil essentiel de la discipline, est saluée par tous...

Seuls 120 000 étudiants (20 % d'une classe d'âge) sont inscrits dans les 12 universités...

... Il faut s'habituer à une hiérarchie beaucoup plus forte qu'en France et être régulièrement évalué, notamment par ses étudiants.
En retour, les universitaires jouissent d'un fort prestige.

- Les précaires de l'université française, Julien Bonnet - Sciences Humaines

http://www.scienceshumaines.com/

- Comment lutter contre le chômage ? Guillaume Duval - Alter éco
http://www.alternatives-economiques.fr/

- En 1783, le Laki, volcan islandais, plonge l'Europe dans le chaos... (du 8 juin 1783 à février 1784) - Le Monde
L'historien Emmanuel Garnier (CRHQ, CNRS-université de Caen) retrace cet épisode dans Les Dérangements du temps : 500 ans de chaud et froid en Europe (Plon, 2010).
" Le Laki et la Révolution française ? C'est là un serpent de mer porté par les Anglo-Saxons et les géologues, indique Emmanuel Garnier, pour qui les orages des 13 et 14 juillet 1788 ayant ravagé les cultures céréalières sont plus en cause que le volcan assoupi".

Posté par clioweb à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 avril 2010

Table Claudienne

 « La Table claudienne reproduit dans le bronze un discours que l’empereur Claude, né à Lyon, prononça en l’an 48 devant le Sénat de Rome. Les notables des Trois Gaules réclamant des droits égaux à ceux des citoyens romains, Claude intervint en leur faveur devant l’aristocratie romaine jalouse de ses privilèges.. La Table a été découverte en 1528, sur les pentes de la colline de la Croix-Rousse, ce qui constitue un argument fort pour localiser le sanctuaire dans ce secteur. On imagine en effet que le discours prononcé par Claude en faveur des Gaulois avait été affiché là où se réunissait l’assemblée fédérale » - MGR .
La Table Claudienne, une page html sur le site Clioweb

tableclaudienne

source : Musées Gallo-Romains - Lyon Fourvière

table2

La Table Claudienne, détail - source : Musées Gallo-Romains

« Retrouvés à Lyon dans le quartier de la Croix-Rousse en 1528, les deux morceaux conservés faisaient partie d'une plaque de bronze originellement brisée en quatre morceaux. La table est une plaque de bronze de 193 cm de large, de 139 cm de haut pour ce qui subsiste, épaisse de 8 mm. Le texte est gravé en deux colonnes, une sur chaque fragment, d’une quarantaine de lignes. Il manque les premières lignes du titre et du début du texte, et le haut de la seconde colonne ». (Wikipedia)
.

Le texte latin, les traductions (Philippe Fabia), la version de Tacite (latin, traduction) dans les Annales XI - 23-24,
les commentaires en français ou en anglais dans une page au format html :
http://clioweb.free.fr/dossiers/ancienne/tableclaudienne.htm

Posté par clioweb à 11:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Une affligeante initiative

Coursde*** : une affligeante initiative aveuglément relayée par la grande presse
«  Si l’existence même de CoursDe*** est révélatrice d’une triste situation française, sa médiatisation béate l’est tout autant ».
Le point de vue d'Alexis Kaufmann sur un site de cours en ligne et sa communication.
http://www.framablog.org/index.php/post/2010/04/13/

extraits :
Regardons surtout comment se présente le document

  * Le cours ne possède aucune licence. Pas de Creative Commons...

  * Le cours est dans une cage. Il est en effet totalement encapsulé au format propriétaire Flash... On ne peut ni imprimer le document ni l’enregistrer.

  * Il y a un lien « Version gratuite » en haut à droite. Cliquez dessus et vous obtiendrez un fichier PDF du cours aux caractéristiques un peu particulières puisque entièrement zébré d’un horrible marqueur CoursDe*** ...

  * Il y a également un gros lien « Télécharger » en haut à droite. Cliquez dessus et l’on vous proposera de télécharger le cours aux formats suivants : PDF (enfin modifiable et permettant le copier/coller), DOC, DOCX, ODT et RTF. Sauf qu’il vous en coûtera 1,20 €, (45% pour l’auteur, le reste pour CoursDe***)...

« Il n’est aujourd’hui pas responsable de développer du contenu collaboratif numérique à l’école sans s’inspirer du logiciel libre et prendre en compte sa culture et ses modes opératoires ».

« Ce n’est pas à une petite startup de porter sur ses épaules un tel projet qui doit naître et vivre à l’intérieur même du service public qu’est l’Éducation nationale ».

Posté par clioweb à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2010

Michel Onfray, Freud et l’Histoire

- Onfray, l’histoire et l’extrême droite - http://www.mediapart.fr/club/
Point de vue de Guillaume Mazeau, maître de conférences à Paris 1, IHRF

« ... Comment Onfray peut-il réduire la Terreur à une immense giclée de sang due à des meurtriers en série comme Marat ou Sade (chap. 9)? Surtout, jamais Charlotte Corday n'a été athée ni libertaire, mais une noble défendant une conception conservatrice des rapports sociaux et de la religion ! Michel Onfray se rend-il compte que la quasi-totalité de ce qu'il dit provient de Mémoires ou d'écrits apocryphes pour la plupart publiés au 19e siècle par l'historiographie catholique et royaliste ?... »

- Halte aux impostures de l'Histoire - Le Monde débats 22/04/2010
Avant même sa parution, le dernier livre de Michel Onfray contre Freud fait déjà l'objet d'un violent débat. Beaucoup de bruit pour rien ? L'historienne de la psychanalyse Elisabeth Roudinesco n'exagère-t-elle pas en décrivant Onfray comme un usurpateur qui réhabilite les thèses de l'extrême droite ? Bien au contraire. Les dérives d'Onfray ne sont pas nouvelles. En 2009, il a publié une apologie de Charlotte Corday (La Religion du poignard. Eloge de Charlotte Corday, Galilée). Plutôt bien accueillie par les médias, cette histoire est pourtant historiquement médiocre et politiquement scandaleuse.
Guillaume Mazeau
Maître de conférences à l'université Paris-I-Panthéon-Sorbonne

-
Onfray jette un pavé dans la psychanalyse. Libération 17/04/2010

« Dans Le Crépuscule d’une idole», le philosophe s’attaque de façon argumentée à la figure de Sigmund Freud, accusé d’avoir fabriqué une science à l’aide de manipulations ».

22/04 : Freud est-il décidément une chasse gardée et son oeuvre interdite de relecture critique ?
      Point de vue de Michel Onfray dans Le Monde Débats

Posté par clioweb à 07:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]

18 avril 2010

@.Ampère et l'histoire de l'électricité

Le Centre de Recherche en Histoire des Sciences et des Techniques vient de mettre en ligne une plateforme web évolutive.
La première partie s'occupe du savant, de son oeuvre et de sa correspondance.
La seconde propose une anthologie de l'histoire de l'électricité et un laboratoire historique.
http://www.ampere.cnrs.fr/

présentation du site : http://www.crhst.cnrs.fr/spip.php?article8

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]