dossier Terra Nova/Libération : La France est-elle en faillite ?

La France est-elle en faillite ?
La Grèce en témoigne : la crise est entrée dans sa phase ultime et menace le dernier maillon, les Etats eux-mêmes. Ils sont massivement intervenus - sauvetage des banques, plans de relance économique, transferts sociaux - et se sont mis « dans le rouge ». L’Islande, la Géorgie, l’Ukraine, la Hongrie ont fait appel au FMI pour se renflouer. La zone euro est touchée : la Grèce aujourd’hui, le Portugal et l’Espagne demain. La France est-elle, à terme, sur la liste ?

Le paradoxe français : surendettement et sous-investissement
Là est le cœur de la crise de nos finances publiques : la France s’endette de plus en plus et pourtant elle investit de moins en moins pour l’avenir.

Réorienter massivement nos finances publiques
Que faire face à cette crise en ciseaux – surendettement et sous-investissement – des finances publiques ? La polémique sur le grand emprunt a opposé deux camps : les « rigoristes » contre les « volontaristes ». Les deux ont raison.

Le dossier a été préparé par Olivier Ferrand, président de Terra Nova. Il est issu des travaux publiés dans le cadre du premier audit annuel de Terra Nova sur les politiques publiques, intitulé La France de Terra Nova 2010 : l’Etat pyromane (Editions Delavilla).

- Débat "L'Etat Pyromane : Que proposer face à la France de Nicolas Sarkozy?"
Terra Nova - 21 Avril 2010
Première partie : Le feu à….la démocratie française.
Deuxième partie - Le feu au… modèle français
5 pages en pdf

Comment réussir la réforme de l’enseignement public ?
Avant la méthode, la vision et l’ambition...
« La méthode de réforme de l’enseignement public, loin du bonapartisme qui s’illustre aujourd’hui par une conception autoritaire de la réforme – vote au pas de charge et application de textes sans consultation –, qui ne mène qu’à des réactions contraires de même intensité (grèves, manifestations, blocages), doit se fonder sur une concertation approfondie avec tous les acteurs concernés, et largement ouverte aux citoyens ».