Dans le prolongement du débat au Mémorial de Caen, dans le cadre des Dialogiques, quelques adresses sur le web :

.  Trois mémoires de la Shoah (M Kriegel à propos de Peter Novick, L'holocauste dans la vie américaine)

. Paul Ricoeur, La Mémoire, l'Histoire, l'Oubli, Paris, Le Seuil, sept 2000

. Histoire et mémoires de la 2 GM : les documents d'accompagnement en Term ES et L

. Michel Promérat & Jean-Pierre Lauby, Les mémoires françaises de la seconde guerre mondiale - Clermont 2004

. Un très riche entretien de l'historienne Annette Wieviorka avec JB Peretié (site de l'INA)

. Problématique des rapports entre Histoire et mémoires, sur le site web de Jean-Pierre Husson

. Le thème est traité sur le site de l'INRP, en version html ou en adresses interminables

. Le site web du Cercle d'étude

. Mémoire française des années sombres - France-Culture - Les Lundis de l'histoire 05/04/2010

. Loi du 23 février 2005. L'article 4 indiquait « Les programmes scolaires reconnaissent en particulier le rôle positif de la présence française outre-mer ». Il a été supprimé à la suite d'une très vive protestation.
Une loi scélérate selon le CVUH.
L’appel  du 12 décembre 2005 de Liberté pour l'Histoire
Le dossier sur le site de la LDH de Toulon.

. Théophile et Blanche Maupas. Les caporaux de Souain. Le rassemblement du 21 mars 2010 en hommage aux caporaux fusillés le 17 mars 1915. Mémoires et Histoire de la Grande Guerre.

. Péronne, l'Historial de la Grande Guerre

. Le site du Mémorial de Caen

Présentation du débat par Charles-Edouard Leroux : « Si le rappel du « devoir » de mémoire nous est devenu familier, c'est en raison d'un manquement préjudiciable à l'élémentaire connaissance de notre passé. La mémoire, l'histoire, l'oubli : ces trois catégories dont dépendent notre identité, notre responsabilité face au monde, et notre capacité à nous orienter, constituent l'objet d'un important travail du philosophe Paul Ricœur publié en 2000 (réédition Points Seuil, 2003).
Quelle différence entre mémoire et histoire ?
Quel droit à l'oubli ?
Quelle politique de la juste mémoire l'Etat est-il en droit d'exercer ? »