17 mars 2010

Théophile Maupas 17 mars 1915

maupasth

Théophile Maupas est l'un des 4 caporaux fusillés le 17 mars 1915 à Souain.

La Libre Pensée de la Manche et l’Association Laïque des Amis des Monuments Pacifistes de la Manche organisent un rassemblement pacifiste afin de commémorer leur l’exécution.
Ce rassemblement aura lieu le 21 mars prochain à 11 heures au cimetière de Sartilly devant le monument des quatre Caporaux.

Une gerbe de fleurs sera déposée sur la tombe de Blanche Maupas.

             René Lebouvier  (LPM)                                                  Christian Leterrier (ALAMPM)
            02.33.91.81.14                                                                     02 33 44 26 87
      Rene.Lebouvier_wanadoo.fr                                                     christian.leterrier_wanadoo.fr

Posté par clioweb à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


La Rafle

 
- 17 mars, conférence du Cercle : Les Juifs à Marseille (1939-1942) du refuge au piège

.
- La Rafle, drame pédagogique et hymne à la France
Point de vue de l'historienne Annette Wieviorka dans Libération

Extraits :
« Le film a voulu tout dire... tout expliquer dans une position surplombante, celle du savoir d’aujourd’hui ».

« La première partie, dans sa description des mécanismes conduisant à la rafle ... atteste le meilleur de ce souci pédagogique. Mais elle se déroule dans un Montmartre d’opérette, où la boulangerie déborde de pains et pâtisseries en tout genre... »
or « Paris a faim, Paris a froid »... les interdictions professionnelles commencent en 1940, les arrestations ont déjà fait des coupes sombres en 1941..

« C’est pourtant la seconde partie qui est la plus contestable, et notamment la reconstitution du camp de Beaune-la-Rolande... Le camp est installé pour les besoins du film en pleine forêt, sans la moindre habitation aux alentours, alors qu’il faisait corps avec le village ».
« Reste l’interrogation sur la destination des déportés... dans une formule journalistique actuelle, le médecin du camp précise que la BBC vient de donner l’information (!) ».

« Il y a deux ans, Nicolas Sarkozy avait suscité un beau tollé en suggérant que chaque écolier adopte en quelque sorte un enfant juif déporté, assassiné à Auschwitz. Initiative jugée morbide, accablante. La vision nouvelle de l’histoire mise en œuvre par la Rafle est réconfortante. A l’exception des nazis, des policiers, des quelques dirigeants de Vichy (Laval, Bousquet…), la bonté est la chose la mieux partagée... »

« Contrairement à ce qui se dit ici ou là, la Rafle ne confronte pas les Français à leur passé. Elle les réconcilie avec lui ... A chacun de le déplorer ou de s’en réjouir ».

Voir aussi le billet "Filmer les camps"

Posté par clioweb à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,