04 octobre 2009

Google retrécirait le monde...

« Le cinéma qui promettait d’être le nouveau moyen d’expression culturel (sans même parler du cinéma en tant que nouvelle forme artistique) a aujourd’hui presque totalement disparu. Il est devenu un des principaux vecteurs de l’abêtissement général ».
NO COMENT.

Pour le même auteur, Google rétrécirait le monde (Liberation, Rebonds 30/09/2009):
. « Google référence aujourd’hui plusieurs trillions de pages » mais « Personne n’a la possibilité physique de les lire toutes ».
. « Google s’adresse avant tout au consommateur qui est en vous »
. « Internet est avant tout une source de distraction et de temps perdu ». Une distraction qui serait selon lui absente de toute lecture en bibliothèque (« dans une cellule avec ses quelques livres »)…   

L’auteur n’est pas un vieillard centenaire nostalgique du cinéma muet mais un PDG qui fait sa pub et vend des applications pour des tableaux blancs interactifs (TBI).

Après la pédophilie, la distraction semble devenu le dernier angle d’attaque de ceux qui redoutent les mutations engendrés par le web et qui préfèrent se réfugier dans une défense corporatiste de leur position actuelle.

Ce point de vue caricatural est à ranger à côté du « N’importe quoi ».
On devrait s’interroger sur l’accueil fait par la presse à tous les discours anti-web et aux propos des déclinistes obsédés par la décadence de l’humanité (au moins depuis la mort de Socrate ?).
Lire les commentaires des internautes sans complaisance dans Ecrans, et celui de Guillaume Champeau (Numerama).

Ajout 14/10/2009 : Non, Google ne rétrécit pas le savoir, mais…
Jérôme Sackur répond à l'argumentation stupide et de mauvaise foi sur la distraction et sur la publicité.
Il cite Public Library of Science et concède 2 biais :
la surreprésentation de la recherche récente
la domination de l'anglais
(plusieurs intervenants de Blois ont enfin des CV dignes de ce nom,
et au printemps le mvt universitaire a accéléré la mise en ligne de contenus
en histoire (parfois en accès restreint)
http://www.liberation.fr/livres/0101596666-non-google-ne-retrecit-pas-le-savoir-mais
.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]